Pages Menu
UrgencePoliceyoutubefacebook

Les abeilles solitaires : des êtres précieux pour la nature

Publié le 11-08-2017

On associe souvent les abeilles au miel qu’elles produisent. Cependant, ce met délicat est fabriqué par des abeilles domestiquées par l’Homme, et vivent principalement dans des ruches. Ce ne sont cependant pas les seules. En parallèle, il existe une multitude d’espèces d’abeilles solitaires, qui elles ne produisent pas de miel. Au total, environ 20.000 espèces d’abeilles ont été recensées à travers le monde, dont 380 en Belgique.

Nous parlons souvent du déclin des abeilles domestiques, mais c’est le cas également pour les solitaires ! En effet, ces abeilles sauvages souffrent de la destruction et de la dégradation de leurs habitats, à cause des activités humaines et notamment l’intensification des pratiques agricoles, notamment.

Or, leur survie et leur protection est tout aussi importante, car elle participe au développement de la biodiversité grâce à leur rôle d’insectes pollinisateurs.

Au niveau local et privé, nous pouvons, chacun d’entre nous, contribuer au maintien et à la croissance des populations d’abeilles sauvages. Ainsi, vous pouvez aménager votre jardin en plaçant un hôtel ou abri à insectes (acheté dans le commerce ou même construit de vos propres mains) afin de leur donner la possibilité de se loger. Des rondins de bois ou quelques pierres superposées peuvent également convenir.

En parallèle, et afin de leur permettre de se nourrir, vous pouvez planter des espèces végétales indigènes tels des massifs floraux (plantes vivaces plutôt qu’annuelles), des arbres ou arbustes fleuris et fruitiers, des zones de prairies fleuries, véritable garde-manger pour nos amies ailées.

Des petits aménagements simples qui vous permettront d’observer et de protéger ces attachants insectes si attachants.