Pages Menu
UrgencePoliceyoutubefacebook

Déclaration de politique communale

Publié le 29-01-2019

Tout comme d’autres communes et villes belges, le nouveau collège communal de la Ville de Seraing a rédigé une déclaration de politique communale comportant les principaux projets politiques de ces six prochaines années ainsi que la stratégie mise en place pour réussir à les atteindre. Les échevins et le bourgmestre ont ainsi décidé de développer cette note d’orientation politique autour de deux priorités : la Prospérité et la Solidarité. Un choix engagé quand on sait que ces deux notions vont de pair. Il ne peut, en effet, y avoir de solidarité sans la prospérité qui assure les moyens nécessaires à la mise en œuvre de celle-ci.

Concrètement, la prospérité suppose qu’une vision majoritairement partagée, cohérente, positive et optimiste de l’avenir soit construite pour les citoyens, les enfants et adolescents sérésiens. Elle implique que la Ville contribue à apporter des réponses aux grands défis du monde, tels que le développement durable ou encore la préservation de l’environnement. Mais ce n’est pas tout puisque la prospérité signifie également un soutien aux projets publics et privés ainsi qu’une bonne continuité dans la concrétisation de plusieurs projets du Master Plan. De plus, la prospérité se traduit par un développement de l’activité économique sur le territoire de notre ville et donc par la création d’emplois et d’entreprises, par l’amélioration de la mobilité, par la rénovation du bâti et par le renouveau urbanistique.

La solidarité passe, quant à elle, par une politique sociale et ambitieuse en promouvant l’égalité Homme-Femme tout en portant inévitablement un soutien au CPAS, une attention encore accrue aux personnes fragilisées, aux jeunes et aux aînés en augmentant, notamment et de manière qualitative, les places d’accueil en MR et MRS, en proposant une offre de services sportifs et culturels de qualité ainsi qu’un enseignement performant égalitaire et inclusif.

De quoi permettre à Seraing d’affronter l’avenir avec optimisme et de rendre à chacun et chacune la fierté d’être Sérésien(ne).

 

Conformément à l’article L1123-27 du Code wallon de la démocratie locale et de la décentralisation

Mesdames et Messieurs,

Ces dernières années, Seraing a dû faire face à de nombreux défis. Parmi ceux-ci, on retrouve la fin de la sidérurgie qui a structuré pendant un siècle le développement économique et urbanistique de la ville. Loin de s’être apitoyée sur son sort, la majorité socialiste a anticipé et saisi à bras-le-corps cet état de fait.

C’est dans ce contexte qu’a été initié le Master Plan. Si la législature 2012-2018 a été celle de sa concrétisation, cette nouvelle législature sera quant à elle placée sous le signe de la continuité de sa mise en œuvre et du renforcement de ses effets. Concrètement, une amélioration de la vie quotidienne de tous les Sérésiens en matière d’emplois, de bien-être et d’accès au logement est attendue.

Une modernisation de la Ville et de son administration l’est également.

Vous pourrez le constater à travers la lecture de cette déclaration de politique générale, le Collège communal ne se contentera pas de récolter les fruits des actions passées.

D’une façon synthétique, au cours de la mandature à venir, l’action menée par le Collège et, plus largement par la majorité socialiste, s’articulera autour de deux priorités:

  • La Prospérité
  • La Solidarité

La prospérité est certes économique, mais elle est aussi et surtout un facteur du développement social, du bien-être, de la qualité et de la dignité de vie pour chacun.

La solidarité est la valeur essentielle de l’humain, de sa capacité à aider, à encourager et à soutenir les initiatives individuelles et collectives, de faire preuve d’empathie envers l’autre quels que soient sa couleur de peau, son origine et son statut social.

Néanmoins, il faut savoir raison garder et être conscient que la mandature à venir charriera immanquablement son lot d’obstacles et de difficultés. Le Collège sérésien s’engage, comme il l’a toujours fait, à les affronter en misant sur la démocratie participative et en s’appuyant sur le personnel communal.  A cet égard, il mettra en oeuvre les moyens nécessaires à la sécurisation des installations communales et au bien-être des travailleurs.

Il le fera en veillant à l’exemplarité qui incombe aux mandataires et à la saine Gouvernance.

Cette saine gouvernance, nécessaire à la prospérité et à la solidarité, passera par un contrôle dans l’exercice des mandats, une limitation des cumuls des mandats et des rémunérations, une limitation stricte des risques de conflits d’intérêt et une transparence accrue des institutions et des élus. En ce sens, les prescrits du Code de la démocratie et les recommandations des autorités de Tutelle qui en découlent seront intégralement respectés. Les exigences en matière de bonne gouvernance seront donc au cœur de notre projet politique.

Enfin, il convient de signaler que cette déclaration politique ne constitue pas un catalogue de projets. Le Plan Stratégique Transversal qui vous sera présenté au milieu de cette année, rédigé en bonne intelligence avec le Directeur Général et la Directrice Financière, déclinera en projets et moyens l’ensemble des priorités pour cette mandature.

1ère priorité : la Prospérité

Viser la prospérité au profit de tous suppose la réussite d’un large puzzle dans lequel chaque compétence, chaque talent, chaque savoir, est une pièce essentielle.

Ainsi la prospérité ne peut se concevoir, sans formations de qualités, sans une mobilité fluide, sans initiatives individuelles et collectives, sans ambitions vertueuses, sans un aménagement du territoire harmonieux, sans activités culturelles et sportives, sans propreté, sans services communaux performants, proches des citoyens et des entreprises.

La prospérité suppose aussi qu’ensemble, nous construisions une vision majoritairement partagée, cohérente, positive et optimiste de l’avenir pour nos citoyens, nos enfants et adolescents.

Elle implique aussi que Seraing, grande Ville wallonne, mais petite entité à l’échelle mondiale, contribue aux réponses à apporter aux grands défis de ce monde, dont ceux d’un développement durable et de la préservation de l’environnement.

Elle implique de croire et d’oser investir dans les opportunités que constituent notamment la recherche des énergies du futur, les technologies innovantes, les nouvelles formes de mobilité, l’économie circulaire, la transition écologique, la création de circuits courts alimentaires ou de production.

L’intensification des initiatives visant au développement durable – et le développement ne peut être durable que s’il est aussi solidaire – constituera donc, pour le Collège, un puissant levier de prospérité pour notre ville.

A cet égard, Seraing doit jouer son rôle en favorisant les initiatives locales, en soutenant les projets publics et privés comme la réalisation de Smart Grid, la création de coopératives citoyennes, d’initiatives industrielles dans le domaine du recyclage, de la logistique, de l’artisanat, du commerce de proximité, des activités culturelles et touristiques ainsi qu’à toutes activités porteuses d’emplois accessibles aux citoyens sérésiens.

Nous disposons pour ce faire d’exceptionnelles compétences, de personnes de talent, réparties dans les services communaux et dans les associations qui nous sont proches.

A nous de les coordonner pour renforcer et focaliser nos efforts sur nos priorités sociales, économiques et environnementales.

Le Collège communal, dans sa recherche de prospérité, sera extrêmement attentif au devenir des friches industrielles de la sidérurgie, lieux du développement économique de notre région mais aussi de son développement social, grâce à un combat sans cesse renouvelé des représentants des travailleurs.

L’histoire est importante, elle fait partie de notre ADN, mais c’est à l’avenir de ces sites auquel nous serons particulièrement attentifs.

Ils doivent être rapidement dépollués pour ensuite être remis à disposition des organismes publics qui devront sélectionner l’implantation d’activités génératrices d’emplois.

La prospérité de notre ville se basera aussi sur le concept de ville « intelligente », par la poursuite du développement des services numériques, de la digitalisation, en veillant à l’accessibilité du site internet et des services en ligne ainsi qu’à l’éventuelle augmentation de spots de « free-wifi » et d’espaces où les citoyens peuvent avoir accès à des ordinateurs et à une connexion internet.

Elle se basera également sur la poursuite du développement :

  • du Science Park pour les activités scientifiques génératrices d’entreprises dans les secteurs innovants ;
  • de la zone du HFB en vue d’y organiser des activités mixtes alliant le fret fluvial, ferroviaire et les PME de production ;
  • du site de Trasenster en un lieu de vie culturel et de logements accessibles ;
  • de l’espace de la Cokerie qui pourrait devenir un lieu destiné aux activités de l’économie circulaire ;
  • du HF6 qui deviendra une zone urbaine et d’artisanat ;
  • du site du Val St Lambert, un lieu chargé d’histoire qui deviendra une zone mixte comprenant l’artisanat d’exception avec de nouveaux investissements pour la cristallerie, mais aussi un lieu de culture, de tourisme, d’habitations, de loisirs, de commerces, de services publics et privés.

Le Collège communal, dans sa recherche de prospérité, sera particulièrement attentive au développement du commerce de proximité. Les quartiers de commerce feront l’objet d’un aménagement particulier. Il est en effet primordial de retrouver le plaisir de faire son shopping et d’habiter en ville. A cet égard, la Ville encouragera le développement de logements au-dessus des commerces et les aménagements du domaine public se feront en concertation avec les habitants et les commerçants.

Par ailleurs, fort de l’expérience de la mandature précédente, il sera également attentif à la situation économique des commerces de proximité lors des nécessaires travaux d’aménagement des quartiers dont la durée serait considérée comme exceptionnelle.

Nous continuerons d’accorder une attention particulière à nos marchés publics et spécialement à leurs clauses sociales et environnementales. Elles devront permettre aux entreprises locales, d’économie sociale ou non, d’avoir les meilleures chances d’obtenir les marchés publics dans le respect de la législation européenne et fédérale.

La prospérité rime également avec la sécurité. Il s’agit de garantir à tous les citoyens leur droit à la sécurité, de veiller au bien-être de chacun et au respect de l’intérêt général en toute impartialité. Cette sécurité s’entend notamment par rapport à des investissements en rénovation de voirie, en aménagements de zones de sécurité aux abords des écoles ou encore en éclairage public.

Enfin, le Collège maintiendra et développera la participation de Seraing dans les instances régionales, fédérales et internationales qui réfléchissent à un avenir durable de la planète, à une économie citoyenne et à une meilleure répartition des ressources et richesses et ce, dans les limites de ses compétences.

 2e priorité : la solidarité

Corollaire essentiel de la prospérité, la solidarité constituera le second pilier de l’action de la majorité pour les six années qui viennent.

La solidarité, au niveau de la politique communale, se décline à travers différents axes.

La solidarité, c’est d’abord et avant tout une politique sociale ambitieuse. A cet égard,  la politique sérésienne telle que menée par le majorité socialiste a, depuis de nombreuses décennies, fait la part belle à la dimension sociale. L’aide aux plus fragilisés, la réinsertion  socio-professionnelle, la cohésion sociale, l’égalité des chances, la lutte contre toutes les formes de précarité et de discrimination, ont toujours constitué un objectif prioritaire de notre action. A cet égard, la nouvelle législature ne fera pas exception.

Dans ce contexte, le Collège veillera, par le biais de la dotation communale à ce que le Centre Public d’Action Sociale de la Ville de Seraing puisse remplir au mieux les missions qui lui sont conférées, qu’elles soient obligatoires ou facultatives.

La solidarité, c’est garantir à chacun de jouir des droits qu’il peut revendiquer. C’est dans cette optique que le Collège entend mener un projet d’automatisation des droits dérivés (ou supplémentaires) sur base des statuts sociaux.

La solidarité est aussi intergénérationnelle. Dans ce contexte, une attention particulière sera accordée à nos aînés. Nous veillerons à augmenter qualitativement les places d’accueil en MR et MRS. Nous serons également attentifs au renforcement des initiatives en matière de maintien à domicile.

La solidarité, c’est également de permettre à toutes et tous, et spécialement aux plus jeunes, d’avoir accès à une offre de services sportifs et culturels de qualité en améliorant notamment les structures existantes. La pratique du sport et l’accès à la culture constituent indubitablement un puissant vecteur d’émancipation sociale et d’épanouissement personnel. Nous pouvons être fiers de disposer dans ce domaine d’infrastructures culturelles et sportives hors normes que nous entendons encore améliorer.

La solidarité, c’est offrir un enseignement performant, égalitaire et inclusif. Cela se traduira entre autres par l’aménagement et la rénovation de nouveaux bâtiments scolaires ou par la gratuité des fournitures scolaires dans les écoles primaires tous réseaux confondus.

La solidarité, c’est également proposer aux parents de disposer de places d’accueil de la petite enfance en nombre, de qualité et à prix démocratiques. Nous entendons ainsi créer une nouvelle crèche communale à Jemeppe afin de renforcer notre offre en la matière. Nous saisissons l’opportunité que nous donne cette déclaration de politique générale pour rappeler que Seraing est dans le top 3 des communes de l’arrondissement de Liège en matière de places publiques d’accueil de la petite enfance.

La solidarité, c’est garantir l’accès le plus large possible au droit fondamental qu’est celui au logement. Il convient donc de le défendre et de le renforcer à tous les niveaux de pouvoir. Un logement accessible et de bonne qualité constitue, avec l’emploi, un des leviers de l’émancipation sociale.

Nous entendons donc jouer un rôle majeur dans la mise en œuvre d’un véritable droit inconditionnel au logement, au travers des outils dont nous disposons, en donnant les impulsions en matière de construction de logements neufs, de rénovation de logements, de localisation et de qualité du bâti, de mixité sociale et fonctionnelle de l’habitat, de protection de citoyens les plus vulnérables, de promotion de nouvelles formes d’habitat, de lutte contre la précarité énergétique. Le droit au logement se concrétise également par la chasse aux logements inoccupés et insalubres.

La solidarité réside également dans une gestion saine et dynamique des finances et de l’administration communale car elle est gage du développement des services offerts à la population. Dans un contexte budgétaire extrêmement tendu pour de nombreux pouvoirs locaux et alors qu’il leur est régulièrement demandé de faire plus avec moins, les communes doivent plus que jamais adopter une gestion dynamique, rigoureuse, efficace et recentrée sur leurs missions de base. A cet effet, la transversalité des politiques, le décloisonnement des services, les synergies communales, la réduction des coûts de fonctionnement, la recherche de financements (pour poursuivre l’élaboration des projets urbains, petits et grands, mais aussi des projets liés au social, à l’environnement, à l’énergie, à la mobilité, à la créativité et à la participation citoyenne) sont des objectifs de cette nouvelle mandature.

Dans le cadre de cette gestion saine et dynamique, sans ambiguïté, la solidarité constitue également l’assurance de ne procéder à aucun licenciement (économique) au sein du personnel communal.

La solidarité, à notre sens, ne se limite pas aux frontières de notre ville et au temps présent. Comme évoqué ci-dessus, Seraing devra immanquablement participer à l’effort global en matière de développement durable. Le Collège entend continuer à montrer l’exemple dans ce domaine notamment pour ce qui regarde la performance énergétique des bâtiments publics. L’extension de la ligne du tram à Seraing constituera également une des priorités de cette législature en matière de mobilité douce.

La solidarité résidera aussi dans la promotion de l’égalité Homme-Femme et, plus largement, dans la lutte contre toutes les discriminations. Nous veillerons notamment à assurer une meilleure accessibilité des bâtiments publics aux personnes en situation de handicap.

La solidarité ne se limite pas à l’action des seuls pouvoirs publics. Dans ce domaine, nul ne contestera l’importance du tissu associatif sur le territoire de notre commune. Le Collège continuera donc à apporter son soutien au monde associatif et veillera à renforcer les synergies avec les ASBL.

Conclusions et perspectives

Vous l’aurez compris, l’action du collège communal reposera sur deux piliers : la Prospérité et la Solidarité.

En ce début de 21ème siècle, il est grand temps de réconcilier prospérité de tous et solidarité. La prospérité de quelques-uns ne peut plus prendre le pas sur celle du plus grand nombre. Nous devons rendre tout son sens à la solidarité !

Sans la solidarité, la prospérité conduit immanquablement à l’égoïsme et au repli sur soi, à une société où règne le calcul froid de l’individualisme et la loi du plus fort. Avec la solidarité générée notamment par l’entraide, la prospérité constituera par contre un facteur immanquable d’évolution et de progrès pour tous.

Ces deux notions vont de pair, il ne peut y avoir de solidarité sans la prospérité qui assure les moyens nécessaires à la mise en œuvre de celle-ci. La solidarité et la prospérité se croisent, se complètent, s’auto-alimentent.

La prospérité se traduira par le développement de l’activité économique sur le territoire de notre ville et donc par la création d’emplois et d’entreprises, par l’amélioration de la mobilité, par la rénovation du bâti, par le renouveau urbanistique.

La solidarité, quant à elle, passera inévitablement par le soutien à notre C.P.A.S., par une attention encore accrue aux personnes fragilisées, aux jeunes et aux ainés.

Pour conclure, notre ville peut se targuer de disposer d’une histoire riche, d’un tissu associatif dense, d’une infrastructure sportive et culturelle exceptionnelle, de personnes de talents, d’une population jeune et créative, en somme elle dispose de tous les atouts pour affronter avec optimisme l’avenir, mais également et surtout pour rendre à chacun et chacune la fierté d’être Sérésien/ne !