Pages Menu
UrgencePoliceyoutubefacebook

Grands changements pour nos cimetières !

Publié le 29-11-2016

gfDans notre société moderne, la mort relève encore souvent du tabou. Pourtant, elle  fait partie de la vie et exige des villes et des communes de se pencher tant sur la gestion de ses morts que de ses vivants.

La Ville de Seraing s’y montre attentive et la Toussaint est un moment propice pour mettre en évidence les actions entamées dans l’ensemble des cimetières communaux.

La matière des cimetières est particulièrement délicate à gérer tant la charge symbolique et émotionnelle qui l’entoure est importante. Par exemple, en allant se recueillir sur la tombe de leurs proches, certains se seront certainement étonnés de la prolifération d’herbes folles dans certains de nos cimetières, laissant penser à un laisser-aller de la part de l’autorité communale : il n’en n’est rien, évidemment ! Dès le 1er juin 2017, la Ville devra impérativement suivre une directive européenne qui prévoit l’interdiction d’utiliser des produits phytosanitaires (herbicides) dans les espaces publics, c’est à dire dans les parcs, le long des routes, mais aussi au sein de nos cimetières. Tout devra être traité par des techniques alternatives plus respectueuses de notre environnement et de la biodiversité. Pour anticiper, la Ville a pris les devants et a déjà réalisé quelques tests, malheureusement peu concluants, il faut donc persévérer…

Dans les cimetières comme partout, le travail est conséquent et qu’il s’agisse du service des Travaux, de l’Environnement, de la Propreté publique ou des fossoyeurs, l’Echevine en charge des Cimetières, Sabine Roberty, tient à souligner que la transversalité est de mise et qu’il est important de travailler ensemble pour donner satisfaction aux familles et donner la meilleure image possible de nos cimetières. Le travail ne manque pas, tandis que le changement prendra du temps !

La Toussaint est aussi la période idéale pour rappeler que les agents communaux ne sont pas les seuls responsables du visage qu’affichent nos cimetières. N’en déplaise, rappelons que tout un chacun est partie-prenante de l’entretien et de la fréquentation de ces lieux de mémoire et de recueillement. En effet, si les villes et communes sont en charge de l’entretien des espaces publics, les familles sont responsables des concessions  qui leur ont été octroyées et donc de leur état général.

Pourtant, les choses évoluent, l’Echevine constate un mouvement de sollicitude et d’intérêt pour ces lieux de mémoire. Les visiteurs se font moins rares dans les allées pour honorer un proche et se recueillir.

Après cette semaine dédiée à la Toussaint, en visitant les cimetières de notre ville, vous aurez certainement remarqué que de gros travaux ont un peu partout été initiés. Le renouveau est en œuvre ! Ne citons que quelques exemples : la réparation de plusieurs murs tant aux Grands-Communaux qu’aux Biens-Communaux et à la Glaciaire, l’embellissement des jardins des Papillons et des Etoiles, ou encore l’aménagement de l’espace André Renard à la Bergerie.sans-titre-2

Mais d’autres projets doivent encore voir le jour dans les prochains mois, comme le placement de bassins de décantation, la réparation de divers murets et escaliers, l’aménagement de différents quartiers, le placement de columbariums ainsi que la mise en place de jardins cinéraires et de jardins de cavurnes.

En parallèle, Sabine Roberty souhaite développer une vision écologique, durable et respectueuse de l’environnement afin que la nature reprenne vie au cœur de certains cimetières. C’est ainsi que des hôtels à insectes et nichoirs à chauves-souris trouveront tout naturellement un accueil favorable au sein de plusieurs espaces.

Vous l’aurez compris, l’ensemble de ces réalisations font partie d’une volonté politique et d’un vaste plan de gestion qui ont pour objectifs de dynamiser la gestion des sépultures, d’embellir nos cimetières, de les rendre plus verts, plus propres et plus accueillants dans l’avenir. Ces actions de rénovation et d’embellissement s’inscrivent dans un plan de modernisation et déterminent l’empreinte que l’autorité communale, et plus précisément Sabine Roberty, Echevine en charge des Cimetières, souhaitent donner à chaque cimetière de notre entité dans les années à venir !