Pages Menu
UrgencePoliceyoutubefacebook

Vie politique

Tram de Liège: Francis Bekaert et Déborah Géradon ont signé la lettre à destination du ministre Di Antonio

8 Fév , 2019 dans Le Bourgmestre, Le collège communal, Mobilité, Vivre en ville

Vendredi matin, le bourgmestre, Francis Bekaert, et l’échevine de la Mobilité, Déborah Géradon, de la Ville de Seraing ont officiellement signé la lettre rédigée à l’attention du ministre Carlo di Antonio en vue de solliciter la venue du tram à Jemeppe-sur-Meuse. La Ville de Seraing n’a pas tardé à réagir à l’annonce du bourgmestre liégeois. Pour rappel, Willy Demeyer a profité de la soirée des Forces Vives de Liège pour faire mention du projet du tram et de la signature qui avait eu lieu quelques heures auparavant à Namur, entre l’Opérateur de Transport Wallon et le consortium Tram’Ardent. Il a également évoqué le souhait d’étendre la ligne de tram vers Jemeppe-sur-Meuse. Une nouvelle qui a beaucoup plu au bourgmestre sérésien ainsi qu’à l’échevine de la Mobilité qui ont tenu à écrire une lettre, en accord avec le collège communal, à l’attention du ministre de la Mobilité et du Transport, Carlo Di Antonio. C’est maintenant chose faite. Après que le collège ait approuvé vendredi matin l’initiative, Francis Bekaert et Déborah Géradon ont signé la lettre qui sollicite l’extension de la ligne du tram liégeois jusqu’à Seraing. Le courrier va donc pouvoir être rapidement envoyé au ministre Di...

Lire la suite

Tram de Liège : la Ville de Seraing souhaite écrire une lettre au ministre Di Antonio

6 Fév , 2019 dans Développement territorial, Le Bourgmestre, Le collège communal, Travaux

Jeudi dernier, les partenaires du projet du futur Tram de Liège se sont donné rendez-vous à Namur pour signer symboliquement le contrat qui fixe les obligations des uns et des autres. Lors de l’annonce de la concrétisation officielle du projet, le Bourgmestre liégeois a émis le souhait d’étendre la ligne de tram vers Jemeppe. Une excellente nouvelle pour la Ville de Seraing qui compte écrire au ministre Carlo Di Antonio à ce sujet. La nouvelle s’est rapidement propagée dans les médias et via les réseaux sociaux : le tram de Liège est sur le point de se concrétiser. Le 31 janvier dernier, l’Opérateur de Transport Wallon et le consortium Tram’Ardent ont signé à Namur le contrat qui lie les engagements de chacun, en présence des autorités wallonnes ainsi que du bourgmestre de Liège, Willy Demeyer, de la première échevine liégeoise, Christine Defraigne, et de l’échevin de la mobilité, Gilles Forêt. De manière plus concrète, le chantier du tram débutera dans les prochaines semaines et se terminera quarante mois plus tard, soit à la fin de l’été 2022, en vue d’une mise en service commerciale en octobre de la même année. S’il s’agit d’une bonne nouvelle pour la Ville de Liège et pour ses habitants, il en est de même pour les villes et communes qui se trouvent aux alentours de la Cité ardente. La ligne qui s’étendra sur 11,8 kilomètres depuis Sclessin et le stade du Standard jusqu’à Coronmeuse pourrait se poursuivre aussi bien du côté de Herstal que de Seraing. Lors des Forces Vives de la Ville de Liège, le Bourgmestre a évoqué le souhait d’étendre la ligne de tram vers Jemeppe. Une information que le mayeur sérésien a été plus que satisfait d’apprendre. Francis Bekaert se dit d’ailleurs très heureux que cette possibilité soit envisagée et est bien...

Lire la suite

Déclaration de politique communale

29 Jan , 2019 dans A la une, Le bourgmestre, Le collège communal, Vie politique

Tout comme d’autres communes et villes belges, le nouveau collège communal de la Ville de Seraing a rédigé une déclaration de politique communale comportant les principaux projets politiques de ces six prochaines années ainsi que la stratégie mise en place pour réussir à les atteindre. Les échevins et le bourgmestre ont ainsi décidé de développer cette note d’orientation politique autour de deux priorités : la Prospérité et la Solidarité. Un choix engagé quand on sait que ces deux notions vont de pair. Il ne peut, en effet, y avoir de solidarité sans la prospérité qui assure les moyens nécessaires à la mise en œuvre de celle-ci. Concrètement, la prospérité suppose qu’une vision majoritairement partagée, cohérente, positive et optimiste de l’avenir soit construite pour les citoyens, les enfants et adolescents sérésiens. Elle implique que la Ville contribue à apporter des réponses aux grands défis du monde, tels que le développement durable ou encore la préservation de l’environnement. Mais ce n’est pas tout puisque la prospérité signifie également un soutien aux projets publics et privés ainsi qu’une bonne continuité dans la concrétisation de plusieurs projets du Master Plan. De plus, la prospérité se traduit par un développement de l’activité économique sur le territoire de notre ville et donc par la création d’emplois et d’entreprises, par l’amélioration de la mobilité, par la rénovation du bâti et par le renouveau urbanistique. La solidarité passe, quant à elle, par une politique sociale et ambitieuse en promouvant l’égalité Homme-Femme tout en portant inévitablement un soutien au CPAS, une attention encore accrue aux personnes fragilisées, aux jeunes et aux aînés en augmentant, notamment et de manière qualitative, les places d’accueil en MR et MRS, en proposant une offre de services sportifs et culturels de qualité ainsi qu’un enseignement performant égalitaire et inclusif. De quoi permettre à Seraing...

Lire la suite

La Ville de Seraing est toujours contre la suppression des boîtes aux lettres rouges

28 Jan , 2019 dans Environnement, Le conseil communal

Suite à l’annonce de Bpost de supprimer plusieurs boîtes aux lettres rouges sur le territoire sérésien, une motion avait été votée à l’unanimité au dernier conseil communal pour s’opposer à cette décision. Un mois plus tard, la Ville reste toujours concernée par cette problématique en étant bien décidée à faire le nécessaire pour qu’elle ne s’applique jamais à Seraing. Le 17 décembre dernier, le premier point du conseil communal sérésien évoquait une motion sur la suppression de boîtes aux lettres rouges de Bpost sur le territoire de la Ville. Pour rappel, la société de traitement du courrier postal avait annoncé en novembre dernier que 3000 boîtes aux lettres rouges sur 13.000 allaient être supprimées d’ici le mois de mars prochain. L’entreprise avait expliqué son choix par le nombre insuffisant de lettres déposées dans les boîtes rouges. Selon ses constatations, elle a remarqué que le nombre de correspondances expédiées avait diminué de 60% depuis 2004 et que certaines boîtes étaient donc presque vides. D’après elle, un quart des boîtes aux lettres rouges reçoit moins de six lettres par jour. Un constat qui avait incité Bpost à envoyer un courrier aux différentes autorités locales pour les prévenir de son choix quant à l’avenir de ses boîtes aux lettres. Après avoir pris connaissance de cette annonce et compris que la suppression de 19 boîtes postales était envisagée sur le territoire,  la Ville de Seraing a décidé d’aborder cette problématique lors du conseil communal du 17 décembre dernier. L’ensemble des conseillers, soit 37 personnes, avaient d’ailleurs voté une motion à l’unanimité (37 voix « pour », 0 voix « contre », 0 abstention) contre la suppression de ces boîtes postales en évoquant les raisons pour lesquelles ils ne soutenaient pas la décision de Bpost. Considérant l’absence de consultation préalable entre Bpost et les autorités locales ; le fait...

Lire la suite