Pages Menu
UrgencePoliceyoutubefacebook

Journée multiculturelle sur la Syrie

Malgré les perturbations dues à la course cycliste Liège-Bastogne-Liège, la journée multiculturelle du dimanche 24 avril a rencontré un succès indéniable ! La Syrie était à l’honneur au sein de la Maison de quartier du Haut-Pré, à Ougrée. Au premier étage, une exposition de gravures proposée par Obay Al Bitar, jeune artiste syrien vivant à Liège depuis 3 ans : “je trouve mon inspiration dans des portraits. Quand je marche dans la rue ou que je suis dans le bus, je regarde très attentivement les visages des gens, je vois leur bonheur, leur anxiété, leur enthousiasme et leurs peurs… Mes portraits peuvent être considérés comme le miroir de l’âme de ces personnes”.

La journée a commencé par une projection d’images de la Syrie, celle qu’on ne connait pas dans les médias. Peu après 16 heures, le groupe d’enfants de l’atelier de musique orientale du Centre Culturel Arabe de Liège a présenté un répertoire de 45 minutes qui a ému la salle entière, tant par la qualité des morceaux que par l’envoûtement de leur musique. Ils ont épaté la galerie!

Ensuite, fidèle à lui-même, Tchantchès a fait rire et crier les enfants. Cette fois, notre marionnette favorite, à la demande de son cousin éloigné Hassan qui vit depuis des lustres à Damas, devait venir au secours de Zanoubia, une jolie princesse syrienne qui avait perdu sa voix suite à un mauvais sort jeté sur son voile par la vilaine et jalouse macrale Anne-Marie!

Pendant ce temps, une dizaine de Syriennes préparait un lot de surprises culinaires pour les visiteurs. Une odeur parfumée émanait de la cuisine et envahissait la grande salle. Vers 18 heures, les cuisinières ont présenté six plats différents à base de pois chiches, d’aubergines, de semoule de blé, de fruits secs, de riz, de citron, de persil, de feuilles de vignes, de mélasse de grenadier… Les 150 personnes présentes ont pu savourer avec grand plaisir toutes ces spécialités du pays.

Pour clôturer la journée, les participants ont assisté au mini-concert d’un groupe de Syriens venant de Bruxelles.  Deux instruments à corde, une derbouka et un chanteur ont réussi à faire chanter et applaudir la salle lors de la dernière chanson. La Maison de quartier du Haut-Pré gardera en mémoire cette agréable journée syrienne.

Plus de photos sur notre page Facebook « Ville de Seraing »: