Pages Menu
UrgencePoliceyoutubefacebook

Michel Kichka : Citoyen d’honneur 2017

Publié le 23-01-2017

Samedi dernier, le Bourgmestre Alain Mathot a élevé au rang de Citoyen d’honneur de la Ville de Seraing M. Michel Kichka, illustrateur, cartooniste et professeur d’art aux parcours artistique et personnel exceptionnels.

Né à Seraing en 1954, Michel Kichka est le fils d’Henri Kichka, seul survivant de sa famille à la déportation des Juifs de Belgique après la guerre 40-45.

Henri Kichka est revenu des camps de concentration à l’âge de 20 ans. Il s’est installé à Seraing (dans le Molinay), a développé une activité dans le textile, s’est marié et a eu 4 enfants. Michel, l’un de ses fils, a étudié notamment à l’Air Pur, puis est parti en Israël où il deviendra, dans un premier temps, professeur d’art.

En Israël, il est l’un des auteurs majeurs de bandes dessinées et de caricature politique. Ses ouvrages sont publiés en hébreu, en anglais et en français dans différents medias (Le Monde, TV5…). Bardé de nombreux prix et trophées, il est fait, en 2011, Chevalier des Arts et des Lettres par le Ministre de la Culture, M. Frédéric Mitterand.

En 2012, une bande dessinée intitulée : « Deuxième génération – ce que je n’ai pas dit à mon père » est sortie. Il s’agit d’une autobiographie retraçant l’enfance de Michel Kichka, sa jeunesse et une vie passée à l’ombre d’un père marqué par un vécu tragique. Elle raconte la relation que peut entretenir la seconde génération face aux rescapés de la Shoah. Cette situation familiale a eu des répercussions sur son parcours d’artiste et d’homme de confession juive…

Cette mise à l’honneur représente non seulement une reconnaissance pour l’artiste natif de Seraing, mais aussi un regard sur son vécu en tant que fils d’un ancien déporté d’Auschwitz, qui encore aujourd’hui à plus de 90 ans, est un infatigable passeur de mémoire. Michel Kichka vit principalement en Israël avec quelques rares retours en Belgique où il a conservé des contacts familiaux et amicaux.

La cérémonie s’est déroulée dans une atmosphère très émouvante, en présence des autorités communales bien sûr, mais également du père et de la sœur de Michel Kichka. Ce dernier a écrit un magnifique texte sur cette cérémonie que vous pouvez découvrir sur son blog : https://fr.kichka.com/.