Pages Menu
UrgencePoliceyoutubefacebook

Un « espace jeunes » à Boncelles à l’horizon de l’automne 2018

Publié le 18-07-2018

C’est une demande récurrente des jeunes : la création d’un endroit au sein de leur commune afin de pouvoir se retrouver et éventuellement pratiquer le roller, la trottinette, le BMX, les autres sports de glisse ainsi que le football et le basket.Consciente de cette demande, la Ville de Seraing vient de faire un pas important dans la création d’une telle infrastructure sportive puisque le conseil communal vient de marquer son accord sur le lancement des travaux de l’espace jeunes de Boncelles.

Un projet qui s’inscrit dans la logique du Master Park, comme aime le rappeler Alain Mathot, Bourgmestre : « Le Master Park vise la création de 16 espaces verts et 8 espaces jeunes à Seraing. Le Skatepark de Boncelles constitue le premier espace jeune de ce plan d’avenir. Il intègre un terrain multisports et est accessible à tout public. J’ai par ailleurs, personnellement veillé à ce que l’infrastructure soit accessible aux personnes à mobilité réduite ».

L’espace jeune de Boncelles sera situé sur le ravel qui relie la rue de l’église et la rue Nicolas Fossoul. Ce lieu a été choisi pour sa situation reculée des habitations. Il permettra ainsi aux jeunes de se réunir à tout moment sans déranger le voisinage et sera constitué à partir de matériaux résistants au vandalisme.

Autre caractéristique importante : l’espace jeune de Boncelles a été créé par les jeunes et pour les jeunes, comme le précise Alain Mathot : « La demande du Collège était de consulter les jeunes durant l’élaboration du projet. Plusieurs réunions ont ainsi vu le jour entre la communauté des skaters de la province de Liège, les jeunes de Seraing et l’auteur de projet. Ces discussions ont permis d’aboutir à un projet sur mesure qui répondra à toutes les envies et toutes les demandes ».Le début des travaux est annoncé pour l’automne 2018. Sur le plan des coûts, l’aménagement devrait tourner aux alentours des 300.000€, selon les estimations. Et Alain Mathot de préciser : « C’était une demande des jeunes connue depuis longtemps. Le Collège est heureux de pouvoir, aujourd’hui, la rendre possible. Le Master Park réserve d’autres projets ambitieux sur lesquels nous ne manquerons pas de communiquer dans les semaines à venir ».