Pages Menu

Abattage de plusieurs arbres en raison de leur instabilité et de la création de la piste cyclable Seraing/Neupré

Publié le 03-07-2019

En raison de l’instabilité de certains arbres et de la création de la future piste cyclable qui reliera prochainement la Ville de Seraing à la commune de Neupré, plusieurs végétaux des bois sérésiens seront abattus à partir du 4 juillet prochain. Le chantier qui se déroulera en deux temps entraînera la fermeture provisoire d’une voirie sérésienne.

Voici déjà plusieurs mois que la Ville de Seraing et la commune de Neupré ont annoncé la création d’une nouvelle piste cyclable de 3,5 kilomètres reliant les deux entités liégeoises. Cette dernière s’inscrit dans le projet de réaménagement du carrefour dit « Chêne-Madame », situé sur la route du Condroz à Neupré, et a pour objectif de relier l’Athénée Royal de l’Air Pur de Seraing à la route du Condroz. Le tout, en passant notamment par les bois sérésiens. Comme l’espace sur la route est insuffisant pour créer cette liaison, la Ville de Seraing, sous l’impulsion de l’Echevine du Développement Territorial, Déborah Géradon, et de l’Echevine de l’Environnement, Laura Crapanzano, en accord avec le Département de la Nature et des Forêts (DNF), a profité des congés scolaires pour élargir les lieux en abattant des arbres susceptibles de tomber et de mettre les citoyens en danger.

Ainsi, la S.P.R.L. SGEF Paul Jacquemin, en charge du chantier, s’occupera de couper les arbres dangereux à deux moments bien distincts. La première partie des travaux débutera ce jeudi 4 juillet et se terminera le vendredi 12 juillet. Durant cette période, les travailleurs s’occuperont d’abattre les arbres, situés le long de la rue des Nations-Unies et de la route de Rotheux, dont le sens de chute naturel est dirigé vers la forêt.

Trois jours plus tard, le chantier pourra reprendre et se prolonger jusqu’au 26 juillet prochain. Durant cette deuxième partie de travaux, l’abattage des arbres se fera vers la route, ce qui entraînera la fermeture provisoire de la route de Rotheux (dans les deux sens). La voirie sera donc inaccessible aux usagers, du lundi au vendredi, mais également durant la fin d’après-midi du 19 juillet. La S.P.R.L. SGEF s’assurera alors qu’il ne reste aucun débris végétaux sur la chaussée qui sera à nouveau ouverte à la circulation pour une durée limitée d’un peu moins de quatre jours, soit du vendredi soir à la matinée de lundi 22 juillet. A noter que si la météo est favorable et que les imprévus sont peu nombreux, la période de fermeture de la voirie pourrait être raccourcie.

En ce qui concerne les houppiers (le sommet des arbres ébranchés), leur traitement n’a pas encore été officiellement défini. Toutefois, leur prise en charge ne déterminera en rien la date de fin du chantier. En effet, ce dernier se terminera vers la fin du mois de juillet, peu importe la solution envisagée pour l’ensemble des branches situées au sommet des troncs.