Pages Menu
UrgencePoliceyoutubefacebook

La berce du Caucase, un véritable fléau !

Publié le 30-03-2017

Une plante invasive est une espèce non indigène qui, introduite accidentellement ou volontairement dans un milieu autre que le sien, va coloniser celui-ci, au point de nuire aux espèces endémiques présentes, voire de créer des problèmes de sécurité publique.
C’est le cas de la berce du Caucase, de plus en plus répandue dans nos régions. En dépit de ses qualités esthétiques, cette plante géante peut occasionner de sévères brûlures. Des dizaines de personnes en sont victimes chaque année en Wallonie.

Ces populations denses étouffent les autres espèces végétales et provoquent un appauvrissement important de la flore indigène. L’espère est classée sur la liste noire des espèces exotiques envahissantes de Belgique.

Berce du Caucase (Heracleum mantegazzianum)

Caractéristiques:

  • A ne pas confondre avec la berce commune!
  • Hauteur: 2 à 4 mètres (2 mètres pour la berce commune)
  • Ombelle: plus de 50 rayons (30 pour la berce commune)
  • Feuilles: découpées et aspect brillant (feuilles plus arrondies et aspect mat pour la berce commune)

Moyen d’éradication:

Sectionner sa racine à 15-20 cm en dessous de la surface du sol (« la coupe sous le collet »), à l’aide d’une houe ou d’une bêche à bord tranchant. Puis la mettre en tas ou la détruire.

Période d’éradication:

En mai ou en juin (avant la production de graines sur la plante)
Répéter l’opération trois ou quatre semaines plus tard et plusieurs années consécutives.

Précaution:

ATTENTION, sa sève est photosensibilisante, et provoque de graves brûlures. Il est nécessaire de porter des lunettes de sécurité, gants et vêtements imperméables, et de nettoyer les outils utilisés à grandes eaux.
En tant que citoyen, il est donc important que vous surveilliez vos jardins et abords de terrain et preniez les mesures nécessaires en cas de détection de ce type d’individu, tout en prévenant l’administration communale (Service des Travaux au 04/330.86.94).

Pour toute information complémentaire, nous vous conseillons de consulter les documents suivants: