Pages Menu

Consultation citoyenne concernant la dénomination des deux tronçons dit « Mabotte »

Publié le 18-06-2019

Comme annoncé en mars dernier, la Ville de Seraing compte rendre hommage à trois personnalités féminines ayant marqué l’histoire en donnant leur nom à trois nouvelles voiries. Laura Crapanzano, l’échevine des Archives, au nom du collège sérésien, a donc décidé de se servir de la mise en place d’un nouveau lotissement situé dans le quartier Mabotte de Jemeppe-sur-Meuse pour honorer la mémoire des personnalités qui seront choisies. Alors que le collège de la Ville a proposé le nom de Simone Veil (A sur le plan ci-dessous) pour une des trois voiries, il laisse dès à présent le choix aux Sérésiens pour la désignation des noms des deux autres rues (B et C).

Le vote sera ouvert aux citoyens du mardi 18 juin au lundi 1er juillet 2019 inclus

Ainsi, plusieurs noms de femmes importantes et influentes ont été proposés. Afin de participer activement à la vie politique et communale de Seraing, la Ville vous invite donc à sélectionner les deux noms de personnalités féminines que vous souhaiteriez voir apparaître dans le quartier Mabotte de Jemeppe-sur-Meuse.

1. Rosa Louise McCauley Parks, dite Rosa Parks (4/02/1913-24/10/2005)
Elle devient une figure emblématique de la lutte contre la ségrégation raciale aux Etats-Unis en refusant de céder sa place à un passager blanc dans un autobus. Elle est condamnée à une amende mais fait appel de ce jugement. Après un boycott des autobus Montgomery qui dura 380 jours, la Cour Suprême des Etats-Unis casse la ségrégation raciale dans les bus, la déclarant anticonstitutionnelle.

2. Simone de Beauvoir (9/01/1908-14/04/1986)
Philosophe, romancière, mémorialiste et essayiste française.
Souvent considérée comme une théoricienne importante du féminisme, notamment grâce à son livre « Le Deuxième sexe » publié en 1949, Simone de Beauvoir a participé au mouvement de libération des femmes dans les années 1970.

3. Marie Gouze, dite Olympe de Gouges (7/051748-3/11/1793)
Femme française de lettres , devenue femme politique, elle est considérée comme une des pionnières du féminisme français. Morte guillotinée pour avoir osé défendre les droits des « laissées-pour-compte » et avoir rédigé une Déclaration des droits de la Femme et de la Citoyenne, Olympe de Gouges est aujourd’hui considérée comme la première femme ayant réclamé l’égalité des sexes dans les institutions.

4. Marie Popelin (16/12/1846-5/06/1913)
Figure marquante du féminisme belge, elle est la première femme docteur en droit de Belgique. Elle a été victime de discrimination à l’égard des femmes, en particulier dans le secteur professionnel. Malgré la réussite brillante de ses études, l’accès au Barreau de Bruxelles lui a été refusé parce qu’elle était une femme. Prêter serment pour devenir avocate lui était donc interdit. S’ensuit une bataille judiciaire qui se solda malheureusement par un échec.

5. Germaine Thibert, née le 28 décembre 1908 à Seraing dans une famille ouvrière communiste et décédée.
Au cours de la guerre, elle participe à la résistance contre l’occupant en distribuant la presse clandestine, en transportant des armes et en pratiquant des sabotages. Elle ne rejoint le Parti Communiste de Belgique qu’en 1944 et devient membre de la section de Seraing. En 1948, elle intègre le Comité Central du PCB et devient responsable du groupe « Pensionnés ». En 1950, elle travaille activement en vue de la formation d’un comité de lutte pour la paix à Seraing et devient conseillère communale dans cette même ville. Elle fut honorée à l’occasion du 50ème anniversaire de l’assassinat de Julien Lahaut, dont elle était l’une des derniers camarades encore vivants.

6. Danielle Mitterrand (29/10/1924-22/11/2011)
Elle s’engage dans la résistance en tant qu’agent de liaison, tandis que ses parents hébergent des maquisards. C’est sa sœur aînée qui lui présente, au début de l’année 1944, « François Morland », nom de code de François Mitterrand. Elle l’épouse après la libération, le 28 octobre 1944.

Pour ce faire, cochez vos préférences ci-dessous.