Pages Menu
ATTENTION
Le Gouvernement fédéral a pris des mesures pour lutter contre le coronavirus en vigeur jusqu'à nouvel ordre. Retrouvez toutes les informations sur www.seraing.be/coronavirus.

Find all the precautionary measures and the government policy to fight the coronavirus Covid-19, translated in 12 languages.

Des caméras de surveillance pour lutter contre les incivilités

Publié le 28-02-2020

En plus de ce qui existe déjà en terme de lutte contre les problèmes d’incivilité, la Ville de Seraing a décidé de dégager un budget de 50.000€ pour l’obtention de caméras de surveillance.

Les actes inciviques en matière d’environnement sont nombreux dans les villes et communes de Belgique. A l’instar d’autres grandes entités comme Liège et Bruxelles, la Ville de Seraing n’échappe pas à la règle. La Cité du Fer est, en effet, confrontée de manière quotidienne à cette problématique qui nécessite la mobilisation de quelque 40 travailleurs du service de l’environnement.

Afin de pallier ce problème plus que récurrent, les ouvriers sérésiens arpentent les rues du territoire à la recherche de dépôts clandestins et ramassent quotidiennement (samedi et dimanche compris) près de 35 tonnes par semaine écoulée. De nombreux déchets qui se retrouvent sur la voie ou sur des terrains publics ; le Bourgmestre, Francis Bekaert, tient à rappeler que les travailleurs communaux ne peuvent agir que si le site où se trouvent les déchets appartient à la Ville de Seraing.

En effet, si une personne signale la présence de dépôts clandestins sur un terrain privé, les autorités politiques ne peuvent rien faire. Légalement parlant, elles n’ont pas le droit de nettoyer le site visé par la plainte ; à l’instar des déchets retrouvés en contrebas de la route du Condroz, entre le carrefour de Boncelles et le stade du Standard. Pour évacuer ces immondices, la Ville n’a eu d’autres choix que de contacter le propriétaire du site, dans ce cas-ci la Région wallonne, qui a fait le nécessaire pour s’occuper du problème.

Si la Ville n’a donc qu’un pouvoir limité, elle compte bien venir à bout de cette problématique malheureusement constante. C’est la raison pour laquelle, elle a décidé, sous l’impulsion de l’Echevine de l’Environnement, Laura Crapanzano, d’inscrire 50.000€ au budget 2020 pour l’obtention de nouvelles caméras de surveillance. Il s’agira de caméras fixes temporaires qui seront déplacées toutes les 48h sur plusieurs des 172 endroits considérés comme « sensibles » aux dépôts clandestins. En attendant de pouvoir permettre aux autorités de « profiter » de cette technologie pour sanctionner les éventuels pollueurs, la Ville de Seraing lancera prochainement le marché pour son acquisition.