Pages Menu

La végétalisation des cimetières se poursuit à Jemeppe

Publié le 23-04-2019

La Ville de Seraing, à l’initiative de l’échevine des Sépultures et des Infrastructures des Cimetières, Sabine Roberty, a réalisé plusieurs tests sur le cimetière des Housseux à Jemeppe afin de le rendre plus « vert ». Si une partie de l’espace a fait l’objet d’un ensemencement, une autre partie a laissé l’herbe pousser naturellement. Des expériences positives qui permettront à ces lieux de de recueillement d’être entièrement végétalisés dans le courant du mois de juin.

Depuis l’interdiction d’utiliser des produits phytosanitaires dans les espaces de recueillement, les gestionnaires communaux sont contraints de trouver des solutions alternatives pour continuer à les entretenir tout en respectant la loi. À Seraing, l’échevine des Sépultures et des Infrastructures des Cimetières, Sabine Roberty, a pour objectif de rendre les cimetières beaucoup plus agréables mais surtout beaucoup plus « verts » ! Après avoir mis en place le premier jardin cinéraire au cimetière de la Bergerie, la Ville a également opté pour la verdurisation de la partie basse du cimetière de Boncelles en développant un superbe espace paysager.

Concrètement, l’objectif principal était de noyer les mauvaises herbes avec différentes matières végétales (arbustes, fleurs) afin de jouer la carte de la nature et de la biodiversité. Dans le but de poursuivre ces différents objectifs, la Ville de Seraing a décidé de s’attaquer à la végétalisation d’un autre cimetière. A l’initiative de Sabine Roberty, elle a entrepris un test sur une partie du cimetière des Housseux de Jemeppe où les agents communaux se sont occupés de racler une fine couche de gravier lors du printemps 2018 pour ensuite semer un mélange spécifique de graminées à pousse lente.

Et les premiers effets de cette nouvelle manière de procéder n’ont pas tardé à démontrer leur efficacité. En effet, après seulement quelques mois, le visuel du cimetière jemeppien s’est complètement modifié. Les parterres sont de plus en plus verts tandis que la vie retrouve simplement son chemin. Et outre cet aspect visuel plus esthétique, cette végétalisation naturelle est également très pratique pour l’entretien des espaces de recueillement. « Au-delà du fait de favoriser la biodiversité et d’adopter le zéro-phytosanitaire dans l’enceinte des cimetières, j’ai aussi à cœur d’améliorer les conditions de travail des fossoyeurs qui n’auront plus à manipuler des produits nocifs pour leur santé et la nature et qui pourront également tondre les espaces verts au lieu de les désherber manuellement », souligne l’échevine des Sépultures et des Infrastructures des Cimetières.

Un premier test concluant pour le cimetière des Housseux qui a été le théâtre d’une seconde expérience puisque la Ville a fait en sorte de laisser l’herbe reprendre naturellement ses droits sans ensemencement particulier. Une méthode pour le moins naturelle qui porte davantage ses fruits durant le printemps et l’automne, deux périodes qui sont plus propices pour l’enherbement. C’est notamment grâce à cette façon de faire que le cimetière de Jemeppe pourra être entièrement végétalisé pour le mois de juin prochain.

Au vu de tous ces tests positifs et enthousiasmants, l’objectif est d’étendre la méthode à tous les cimetières sérésiens qui seront donc progressivement enherbés durant les six prochaines années. Mais ce n’est pas tout ! Seraing aimerait également pouvoir bénéficier du label « Cimetière Nature » octroyé par la Région wallonne aux villes/communes de Wallonie pour leur gestion souvent innovante et très écologique de leurs cimetières. Une nomination qui pourrait s’avérer être un véritable aboutissement pour l’échevine sérésienne.