Pages Menu

La Ville commémore le 74e anniversaire de la fin de la seconde guerre mondiale

Publié le 08-05-2019

La Ville de Seraing a commémoré le 74e anniversaire de la fin de la seconde guerre mondiale ce mercredi matin au cimetière de la Bergerie. Le bourgmestre, Francis Bekaert, et plusieurs membres du collège sérésien étaient entourés de personnalités politiques liégeoises ainsi que de nombreuses délégations d’élèves pour commémorer la date du 8 mai qui a permis la libération des camps.

Le 8 mai est une date ancrée dans la mémoire collective. A elle seule, elle représente la liberté puisqu’elle marque la fin de la seconde guerre mondiale (ou communément appelée la guerre 40-45) et la libération des camps. Septante quatre années plus tard, elle n’est toujours pas oubliée et continue d’être commémorée par l’ensemble de la population. Seraing est d’ailleurs une des nombreuses villes de Belgique qui tient à poursuivre cette tradition.

Ainsi, les autorités communales (représentées par Francis Bekaert, Laura Crapanzano, Sabine Roberty et Alain Onkelinx) se sont déplacées ce mercredi matin au cimetière de la Bergerie de Seraing. Elles étaient accompagnées de Muriel Brodure, la Députée Provinciale de l’Enseignement et de la Formation, d’André Gilles,  le Député Provincial Président honoraire, ainsi que de nombreuses délégations d’élèves (près de 200 élèves étaient présents) et des représentants des associations patriotiques. Plusieurs participants ont d’ailleurs successivement pris la parole. Francis Bekaert, le bourgmestre sérésien, a été le premier à prononcer quelques mots en n’hésitant pas à rappeler les ravages et les atrocités occasionnés par cette guerre. Il s’est ensuite adressé aux jeunes générations présentes en insistant « sur l’importance de commémorer la fin de cette tragédie et sur l’importance primordiale de conserver un événement aussi tragique de l’histoire collective afin de s’en servir pour éviter de répéter les mêmes erreurs ». Le bourgmestre a ensuite voulu aborder la seconde guerre mondiale sous l’angle de l’espoir en invitant les enfants présents au cimetière de la Bergerie à toujours garder cette notion d’espoir et ce, même lorsque les circonstances semblent parfois désespérées.

Un discours profond qui a entraîné les prises de parole de Roger Conrardy, le président du comité d’entente des associations patriotiques et victimes de la guerre de Seraing, de Muriel Brodure, la Députée Provinciale de l’Enseignement, et des jeunes élèves faisant partie du conseil communal des enfants.

Après quoi, les intervenants ont chacun à leur tour déposé des fleurs devant le monument de la Tombe d’honneur avant de quitter les lieux.