Pages Menu
ATTENTION
Le Gouvernement fédéral a pris des mesures pour lutter contre le coronavirus en vigeur jusqu'à nouvel ordre. Retrouvez toutes les informations sur www.seraing.be/coronavirus. Find all the precautionary measures and the government policy to fight the coronavirus Covid-19, translated in 12 languages.

La Ville de Seraing souhaite collaborer avec deux cabinets vétérinaires

Publié le 25-09-2020

La Ville de Seraing souhaite collaborer avec deux cabinets vétérinaires pour prendre soin des animaux retrouvés sur le territoire.

Depuis le début de cette mandature, le service du Bien-Être Animal de la Ville de Seraing a été, à plusieurs reprises, confronté à des abandons d’animaux et/ou des signalements d’animaux en fuite. Ces derniers étant parfois en mauvais état de santé voire même gravement blessés. Des situations délicates qui l’obligent à faire appel à la Société Royale Protectrice des Animaux (SRPA), qui prend alors en charge ces cas délicats afin de leur fournir l’aide dont ils ont besoin.

Si la SRPA répond constamment présente, il est possible qu’elle ne le puisse pas toujours. En effet, si des animaux devaient être retrouvés sur le territoire sérésien avec un besoin de soins vétérinaires urgents, à des heures moins décentes, il serait plus compliqué pour le service de la Ville de la contacter.

Afin d’éviter ce genre de situation, la Ville de Seraing, sous l’impulsion de l’Echevine du Bien-Être Animal, Julie Geldof, en collaboration étroite avec le collège communal, souhaite à l’avenir collaborer avec deux cabinets vétérinaires référents.

Une fois sélectionnés, ceux-ci seraient joignables et disponibles 7j/7 et 24h/24 en cas de problème éventuel. L’un serait spécialisé dans les animaux domestiques tandis que l’autre le serait dans les NAC, soit les Nouveaux Animaux de Compagnie tels que les serpents, les araignées ou encore les tortues.

Travailler en étroite collaboration avec ces cabinets permettrait à la Ville d’avoir des spécialistes de référence disponibles dans le cas où la SRPA ne serait pas disponible, d’aider les animaux retrouvés sur la voie publique (abandonnés ou pas) qui auraient besoin de soins vétérinaires urgents, mais également de faciliter le travail des services de police en leur fournissant des informations sur l’état de santé d’un animal.

De quoi également respecter au pied de la lettre le Code wallon du Bien-Être Animal qui impose aux Bourgmestres des villes et communes de prodiguer les premiers soins lorsque l’animal est blessé.

Pour l’heure, la Ville de Seraing a d’ores et déjà lancé un marché qui permettra, à terme, de sélectionner les deux cabinets vétérinaires qui travailleront avec elle.

Si tout se passe comme prévu, ce projet devrait se concrétiser fin de l’année 2020.