Pages Menu
ATTENTION
Le Gouvernement fédéral a pris des mesures pour lutter contre le coronavirus en vigeur jusqu'à nouvel ordre. Retrouvez toutes les informations sur www.seraing.be/coronavirus. Find all the precautionary measures and the government policy to fight the coronavirus Covid-19, translated in 12 languages.

Le Conseil communal de Seraing adopte à l’unanimité une motion pour lutter contre les licenciements programmés de FedEx-TNT

Publié le 20-01-2021

Lors de sa séance du 19 janvier 2021, le Conseil communal de la Ville de Seraing a tenu à apporter son soutien aux travailleurs de FedEx-TNT en adoptant à l’unanimité une motion visant à demander à la direction de l’entreprise de revenir sur sa récente décision.

Ce 19 janvier 2021, le transporteur américain FedEx-TNT a annoncé son intention de se séparer de 671 travailleurs sur son site de Liège et de procéder à la modification de 861 contrats sous peine de licencier les travailleurs concernés en cas de refus de leur part.

Au vu de cette décision, les conseillers communaux, tant de l’opposition que de la majorité, ont décidé de rajouter un point en urgence au conseil communal de ce mardi soir.

Le Conseil communal est tout simplement indigné quant à cette prise de position qui affecte directement les travailleurs et leurs familles dans un contexte économique et social plus que jamais compliqué.

Les travailleurs de FedEx-TNT ont tout donné pendant la crise COVID. A Liège, l’entreprise a dégagé un bénéfice de 3 millions € l’année écoulée. Au niveau mondial, le groupe a dégagé un bénéfice qui dépasse le milliard d’euros.

Ces annonces de licenciements à l’aéroport se rajoutent aux licenciements effectués, dans un passé encore récent, dans la sidérurgie. Chaque emploi qui existe se doit d’être conservé.

En dépit du soutien évident qu’elle apporte aux travailleurs de la société et à leurs proches, le Conseil communal de la Ville de Seraing souhaite s’impliquer davantage dans ce combat et demande à la direction de FedEx-TNT de revenir sur sa décision.

Par le biais d’une motion votée ce mardi soir à l’unanimité, il a pour objectif d’envoyer un signal fort à l’entreprise américaine en encourageant notamment « les pouvoirs politiques, à tous les niveaux, à s’insurger contre l’intention affichée de licencier et à faire pression sur la direction de cette société pour qu’elle revienne sur cette annonce en démontrant les avantages liés à l’activité au départ de Liège et à l’ensemble des efforts publics consentis, passés, présents et futurs ».

Ladite motion sera prochainement envoyée au Gouvernement wallon, à la direction de FedEX-TNT, à la direction de Liege Airport ainsi qu’aux 23 communes de l’arrondissement de Liège.