Pages Menu

Les ateliers CoderDojo accueillent 1/4 d’enfants marginalisés

Publié le 07-06-2019

Dimanche dernier, un nouveau CorderDojo a eu lieu sur le site de la Ville de Seraing. Lors de ce nouvel atelier réservé aux enfants et adolescents âgés de 7 à 18 ans, un quart des participants présents ont été choisis par le Centre d’Action Laïque sérésien afin de permettre à un public marginalisé de développer les mêmes compétences que les autres.

Voilà déjà près d’un mois que le Hub Créatif, en collaboration avec le Cristal Hub Coworking, a mis en place des ateliers CoderDojo sur le territoire de la Ville. Déjà développé ailleurs en Belgique, le CorderDojo est une association sans but lucratif qui organise des sessions gratuites de programmation destinées aux jeunes de 7 à 18 ans afin qu’ils puissent apprendre à créer des sites web et à développer des applications et des jeux. Avec l’organisation de ces séances, l’ASBL a surtout pour objectif principal de donner la possibilité à ses participants de les former à des métiers numériques qui sont devenus, au fil du temps, des métiers d’avenir.

Une opportunité qui est également destinée aux enfants venant d’un milieu plus marginalisé. En effet, afin de permettre à chaque jeune de disposer des mêmes chances d’apprentissages, le Hub Créatif et le Cristal Hub Coworking ont décidé de s’associer avec le Centre d’Action Laïque de la Cité du fer. L’ASBL, implantée sur le territoire depuis 1997, a pour habitude de fournir un travail de proximité avec les habitants du quartier du Molinay (Seraing) et a pour objectif de soutenir le fonctionnement de la démocratie locale en menant diverses activités pour contribuer à la dynamique d’un quartier où les riverains, petits ou grands, s’y sentent au mieux. C’est d’ailleurs dans le cadre des actions que l’association continue de mener en faveur de l’égalité qu’elle a été contactée par CoderDojo Belgium. La naissance du partenariat entre le Centre d’Action Laïque sérésien, le Cristal Hub Coworking et le Hub Créatif est donc devenue une évidence et a surtout permis à l’association sans but lucratif de garantir la présence d’un quart d’enfants marginalisés à chaque atelier CoderDojo. A l’instar de ceux qui ont eu lieu le 12 mai et 2 juin.

Lors d’une séance d’informations, les jeunes intéressés par l’opportunité se sont donc portés volontaires pour assister chaque mois à tous les ateliers et ce, durant un an. L’objectif étant de travailler avec eux sur le long terme afin de les fidéliser et de les mettre le plus à l’aise possible, notamment avec les coachs (prévus pour mener les séances d’apprentissage) qui travailleront en collaboration avec l’ASBL pour créer un guide pratique de l’inclusion. Une belle façon de donner les mêmes possibilités à tous les enfants.