Pages Menu
ATTENTION
Le Gouvernement fédéral a pris des mesures pour lutter contre le coronavirus en vigeur jusqu'à nouvel ordre. Retrouvez toutes les informations sur www.seraing.be/coronavirus.

Find all the precautionary measures and the government policy to fight the coronavirus Covid-19, translated in 12 languages.

Nouvelle campagne de capture des pigeons à Seraing

Publié le 11-07-2020

En raison de l’augmentation de leur présence sur le territoire, la Ville de Seraing a décidé de mettre en place une nouvelle campagne de capture contre les pigeons errants. Celle-ci aura lieu du 15 juillet au 30 juillet prochains.

A l’instar des années précédentes, la Ville de Seraing, sous l’impulsion du Bourgmestre, Francis Bekaert, et de l’Echevine de l’Environnement, Laura Crapanzano, organisera une nouvelle campagne de lutte contre les pigeons errants.

Du 15 juillet au 30 juillet prochain, des spécialistes de la société Anticimex s’occuperont d’appâter les animaux dans des endroits ciblés et publics de la ville avant de s’occuper de leur capture.

Le nombre de pigeons étant trop nombreux sur le territoire sérésien, la Ville de Seraing est à nouveau dans l’obligation d’agir. En parallèle à cette communication, elle tient à rappeler à la population que, selon l’article 84 du règlement communal général de police, il est interdit de nourrir ces animaux : « Il est interdit d’attirer, d’entretenir et de contribuer à la fixation d’animaux en leur jetant ou en abandonnant tant sur la voie publique que dans les lieux publics ou accessibles au public, toutes matières (graines, pain ou autres) destinées à leur nourriture ou susceptibles de leur servir de nourriture, excepté, dans le cadre d’opérations de lutte contre la prolifération des pigeons ».

Cette imposition a été prise pour de bonnes raisons. La présence de nourriture permet au pigeon non seulement de survivre (absence de sélection naturelle) mais également de se reproduire constamment et donc d’accroître son nombre d’individus. C’est la raison pour laquelle, la Ville de Seraing insiste à nouveau sur le respect essentiel de cette règle qui pourrait, à l’avenir, lui permettre de supprimer définitivement ces campagnes de lutte.