Pages Menu
ATTENTION
Le Gouvernement fédéral a pris des mesures pour lutter contre le coronavirus en vigeur jusqu'à nouvel ordre. Retrouvez toutes les informations sur www.seraing.be/coronavirus. Find all the precautionary measures and the government policy to fight the coronavirus Covid-19, translated in 12 languages.

Pas de lotissements dans le bois pour le projet du Val Saint-Lambert

Publié le 14-12-2020

Le Collège communal de la Ville de Seraing a décidé de modifier ses plans quant au projet Cristal Park. Après réflexion, il choisit de s’opposer fermement à la création de lotissements dans les bois du site sérésien.

Dans le cadre du projet de reconversion de la cristallerie du Val Saint-Lambert, la Ville de Seraing avait notamment annoncé la création d’un lotissement dont une partie serait située à l’intérieur des bois du site sérésien.

Si ce projet devait être mené à terme, il aurait été logique que plusieurs arbres auraient dû être abattus afin de laisser un espace suffisant pour la réalisation de ces logements.

Finalement, et après une nouvelle analyse de la situation, le Collège communal de la Ville de Seraing– à l’initiative de l’Echevine du Développement Territorial, Déborah Géradon – a annoncé, ce lundi soir au conseil communal, qu’il avait choisi de reconsidérer le projet pour le modifier quelque peu.

Celui-ci n’a en effet aucune envie de raser une partie de ces bois et a plutôt la volonté de développer ces habitations sur une partie plus urbanisée du site du Val Saint-Lambert. « Certains penseront peut-être que cette décision est un véritable manque à gagner car nous passerons de la création de 500 logements à 80 mais les membres du collège et moi-même souhaitions plus que jamais créer un équilibre en traitant ce projet de manière beaucoup plus humaine », indique l’Echevine du Développement territorial, Déborah Géradon. « Nous nous sommes rendus compte que le projet tel qu’il a été approuvé en 2008 ne correspondait plus à un projet qui serait construit en 2020. Je pense bien évidemment à la préservation des bois. C’est la raison pour laquelle, nous avons décidé de dire non à l’extension du projet dans les bois et à préserver ce patrimoine commun à l’ensemble des Sérésiens. »

Le Collège souhaite donc que ce dossier de reconversion soit un dossier « ville » à part entière et non pas un projet de « majorité ». Par ailleurs, ce dernier annonce également sa volonté d’impliquer totalement le conseil communal dans ce projet qui, pour rappel, vise la création de 900 emplois, pour la plupart non qualifiés, ainsi que le développement du pôle touristique du territoire.