Pages Menu
ATTENTION
Le Gouvernement fédéral a pris des mesures pour lutter contre le coronavirus en vigeur jusqu'à nouvel ordre. Retrouvez toutes les informations sur www.seraing.be/coronavirus.

Find all the precautionary measures and the government policy to fight the coronavirus Covid-19, translated in 12 languages.

Plan de relance économique et de lutte contre la précarité

Publié le 13-10-2020

A l’instar de beaucoup d’autres territoires, la Ville de Seraing est frappée de plein fouet par le Coronavirus et les mesures restrictives – bien que nécessaires pour la santé de chacun – qui en découlent.

Cette importante crise sanitaire a déjà sans conteste eu des répercussions sociales et économiques importantes auprès de nombreux acteurs de la société et ce, à de multiples niveaux: commerçants, PME, TPE (micro-entreprises), personnes précarisées, secteurs associatifs, et bien d’autres.

Compte tenu de ce contexte exceptionnel, les pouvoirs publics sont conscients du rôle prépondérant qu’ils doivent jouer. La Ville de Seraing entend, en l’occurrence, y contribuer au travers d’un plan de relance économique et de lutte contre la précarité.

Celui-ci a pour vocation d’endiguer les effets de crise du Covid-19, en limitant au maximum les conséquences de cette pandémie et ce, dans les limites des finances et des compétences de la Ville de Seraing.

Une véritable priorité pour le Bourgmestre, Francis Bekaert, ainsi que pour l’ensemble des membres du collège communal qui présentent leur projet commun lors du conseil communal de ce lundi 12 octobre 2020.

Un budget total de 13 millions €

Concrètement, ce plan se compose de 42 mesures pour un budget total de 13 millions € étalés sur 5 ans (2020, 2021, 2022, 2023, 2024), soit jusqu’à la fin de la législature actuelle. Parmi celles-ci, certaines pourraient être applicables dès le 1er décembre prochain, et surtout être récurrentes durant les prochaines années. En effet, tandis que des mesures nécessitent une seule dépense (qui aura lieu en 2020), d’autres ont besoin d’une dépense récurrente (réparties sur plusieurs années) pour atteindre les objectifs fixés.

Il est important de souligner que le plan est financé à hauteur de 4 millions € par emprunt bancaire mais également par recours aux fonds propres, aux provisions ou à l’emprunt CRAC.

Plus clairement, certaines mesures :

  • sont donc financées par un emprunt autorisé par la Région wallonne, qui sert à financer les dépenses de fonctionnement. S’il était possible d’emprunter jusqu’à100€ par habitant, la Ville de Seraing a fait le choix de n’emprunter que 63€ par habitant ;
  • ne sont, au contraire, pas financées dans le cadre de cet emprunt mais bien sur les budgets dits « classiques » de la Ville.

De plus, trois mesures CPAS ont été intégrées dans le plan mais ne font pas partie de ce dernier car elles ne sont ni financées par l’emprunt de la Région, ni par le budget communal. Elles seront simplement financées par le CPAS lui-même (cette enveloppe vient du Fédéral)et ont été ajoutées pour l’importance de leur aspect social.

De quoi est-il question dans le plan ?

1. Personnel communal

Durant le confinement, de nombreux membres du personnel ont travaillé en première ligne pour continuer à fournir un service de qualité à la population. C’est la raison pour laquelle, la Ville de Seraing a décidé de valoriser ces personnes via une forme qui reste, pour l’heure, à définir.

Celle-ci souhaite également renforcer, former et valoriser le personnel afin d’optimiser le fonctionnement de l’Administration communale et répondre aux enjeux d’une relance économique. Des moyens budgétaires estimés à 500.000€ en 2020 et 2021 et à 1.000.000€ à partir de 2022 sont prévus pour engager de nouvelles personnes et pour les former.

2. Commerces, PME, TPE

Les mesures prises par le Gouvernement pour limiter la propagation du virus ont indubitablement mis en difficulté les commerçants, PME et TPE de l’entité. Après avoir mis en place des aides durant la période de confinement en adaptant notamment le règlement taxe (mesures d’allègement et une exonération d’impôts ou de taxe au prorata des jours de fermeture), la Ville de Seraing souhaite une nouvelle fois apporter son aide à ces diverses institutions. Il lui est apparu important de leur venir en aide afin de limiter les faillites et donc les pertes d’emplois éventuelles en leur accordant des primes financières allant de 500 à 5000€ (en fonction de la situation).

Six aides financières directes sont donc prévues via le plan de relance pour un budget estimé à 1.625.000€.

Ce soutien aux commerçants, TPE et PME se concrétisera également par une série d’exonérations fiscales à destination d’opérateurs économiques comme :

  • taxe sur les débits de boissons ;
  • taxe sur la Force motrice ;
  • taxe sur les enseignes ;
  • taxe sur l’exploitation des services de taxis.

Au total, ce sont neuf exonérations de taxe qui seront octroyées pour un montant estimé à 465.152€.

3. Enseignement et Petite Enfance

L’enseignement a lourdement été impacté par la crise sanitaire et le confinement qui en a découlé. Durant plusieurs semaines, de nombreux élèves n’ont pu se rendre dans leurs établissements scolaires respectifs pour suivre leurs cours. Une situation plus que gênante pour celles et ceux qui sont en apprentissage et qui, du jour au lendemain, ont été dans l’obligation d’y mettre provisoirement un terme.

Afin de ne plus revivre cette situation plus que problématique, le plan de relance comporte un volet relatif à l’enseignement et, plus spécialement, à l’enseignement numérique. Différentes actions ont donc été définies pour le favoriser:

  • doter toutes les implantations de 24 tablettes numériques de qualité avec une armoire de rangement spécifique et chargement intégré ; cela permettrait de photographier, filmer l’enseignant, de communiquer, d’être un outil de remédiation… ;
  • installer un point wi-fi dans chaque implantation communale ;
  • engager un référent numérique chargé du pilotage du plan.Trois projets dont le budget total est estimé à 543.000€.

En parallèle à ces projets liés à l’enseignement numérique, le plan prévoit une aide financière de 100.000€ (2020), 150.000€ (à partir de 2021), pour promouvoir la gratuité des garderies afin de renforcer le pouvoir d’achat et de faciliter de manière importante le travail administratif.

4. Aides du CPAS pour soutenir les plus précarisés et les personnes en difficultés

Le plan de relance repose également sur une aide sociale envers les personnes précarisées qui ont été/sont encore fortement impactées durant cette période de crise sanitaire.

Le CPAS de Seraing a donc également un rôle important à jouer pour venir en aide aux plus démunis. Trois mesures sont ainsi prévues :

  • octroyer une prime mensuelle de 50€ à chaque bénéficiaire du Revenu d’Intégration ;
  • octroyer une aide à un public plus large pour intervenir à différents niveaux comme l’aide au logement, le soutien numérique, les aides psychosociales, les besoins primaires ou encore la santé ;
  • augmenter le budget dédié aux bons alimentaires afin de faire face à une éventuelle hausse des demandes.Pour rappel, ces mesures CPAS ont été intégrées dans le plan mais ne font pas partie de ce dernier car elles ne sont ni financées par l’emprunt de la Région, ni par le budget communal. Elles seront simplement financées par le CPAS à hauteur de 2.605.086€.

Le plan prévoit également la création d’une épicerie sociale.

5. Soutien aux secteurs associatifs sportifs, culturels et touristiques

Le secteur associatif est sans doute le secteur le plus touché par la pandémie de Covid- 19.

A l’instar des commerces, la Ville de Seraing a souhaité lui accorder une attention toute particulière durant la rédaction de ce plan de relance économique et de lutte contre la précarité afin de pallier ces difficultés.

Plusieurs mesures ont donc été pensées et mises en place pour atteindre cet objectif :

  • gratuité de la location des salles durant la période Covid (de mars à juin) en raison de l’arrêt des activités culturelles et sportives ;
  • aides aux clubs sportifs et aux associations. Plusieurs primes seront ainsi octroyées : prime pour aider les clubs ayant du personnel rémunéré, prime pour faire face à l’annulation d’évènements, exonération des loyers…. ;
  • utilisation de différents supports et modes de communication seront utilisés pour permettre aux clubs et associations de se faire connaître auprès du public ;
  • majoration de la subvention octroyée au Centre Culturel de Seraing afin de lui permettre d’organiser des manifestations et de soutenir les acteurs du monde de la culture ;
  • octroi d’un subside exceptionnel de 36.000€ au Syndicat d’Initiative de Seraing pour compenser les pertes liées à la non perception des loyers des cafeterias ;
  • rénovation du Fort de Boncelles (tourisme).
    L’ensemble des moyens déployés pour cette catégorie s’élève à 431.500€.

6. La propreté publique et l’entretien des espaces publics

Il est évident que la reprise de l’activité économique/commerciale passera par un embellissement de nos quartiers et par une amélioration de la propreté publique. Pour y parvenir, différentes mesures seront mises en œuvre:

  • un budget de 300.000€ étalé sur deux ans sera ainsi consacré à l’embellissement de nos quartiers ;
  • installation de caméras pour lutter contre les dépôts clandestins et intensification des sanctions administratives. L’objectif étant d’atteindre les 15.000€ de recettes en 2021 via les amendes dressées pour les dépôts clandestins grâce à l’utilisation de caméras ;
  • amélioration des performances énergétiques des bâtiments publics via le Plan Renowatt.