Pages Menu

Plusieurs changements prévus pour certaines voiries des Biens-Communaux

Publié le 07-02-2019

Différents projets ont été mis en place afin de sécuriser certaines voiries du quartier des Biens-Communaux. Ainsi, plusieurs aménagements ont été pensés dans le but de sécuriser l’arrêt de bus et le passage pour piétons de la rue de Tavier. La rue Verte pourrait prochainement être en sens unique et se prolonger dans les bois pour atteindre la rue de Plainevaux où la mise en place de plusieurs zones de ralentissement sont plus qu’envisagées.

Comme dans beaucoup de villes et communes, il existe des rues plus fréquentées et plus dangereuses que d’autres. A Seraing, le quartier des Biens-Communaux fait continuellement face à cette réalité. Certaines voiries ont d’ailleurs déjà été le lieu de plusieurs accidents de la route. Ceux-ci étant parfois mortels. Pour rappel, une jeune femme avait perdu la vie alors qu’elle attendait le bus, heurtée par un automobiliste tandis qu’une quinquagénaire avait elle aussi été mortellement fauchée par un véhicule quelques années plus tôt. De terribles drames qui ont amené le bourgmestre sérésien, Francis Bekaert, et l’échevine de la Mobilité, Déborah Géradon, en collaboration avec l’échevine des travaux, Laura Crapanzano, à penser à une véritable stratégie.

Afin de renforcer la sécurisation dans certaines voiries des Biens-Communaux, plusieurs projets sont actuellement envisagés par l’échevine de la Mobilité et ses services.

En ce qui concerne la rue de Tavier, plusieurs aménagements ont été pensés afin de sécuriser l’arrêt de bus qui se trouve à hauteur du cimetière et où un décès a déjà eu lieu. Ainsi, il est envisagé de prioritairement séquencer la vitesse en disposant des îlots qui réduiraient la largeur de la voirie (un dans le tournant situé au croisement de la rue de Tavier et de la rue de l’Aite et d’autres protégeant le passage pour piétons, l’arrêt de bus situé à hauteur de l’immeuble n°228 fera également l’objet d’un tel aménagement) et qui sécuriseraient encore davantage les passages pour piétons. Mais ce n’est pas tout puisque Déborah Géradon et ses services matérialiseront plusieurs zones de parcage situées la long de la voirie afin de réduire les bandes de circulation et d’éviter le stationnement sur les trottoirs.

Un autre changement important est également prévu pour la rue de Plainevaux et la rue Verte. Comme les riverains de la seconde rue citée subissent quotidiennement les nuisances des véhicules des parents des enfants fréquentant l’Athénée Royal de l’Air Pur et ont un sentiment d’insécurité dû au stationnement sauvage bloquant parfois la rue de longs moments, une solution a été envisagée. Afin de réduire le flux de circulation, le service de développement territorial de la Ville a émis l’idée de mettre la rue Verte en sens unique à hauteur du croisement de celle-ci avec la rue des Sables. La rue Verte pourrait donc toujours être empruntée par les automobilistes qui la montent pour aller vers les bois mais elle ne permettra plus aux différents conducteurs de la redescendre pour se rendre vers la rue de Rotheux. Autre modification importante : la création d’une extension de la voirie dans une zone boisée. La Ville de Seraing aimerait donc, dans le prolongement de la rue Verte, créer une nouvelle voirie qui passerait par les bois et qui rejoindrait la rue de Plainevaux. Tout autour de cette nouvelle portion de rue serait disposée une zone de parcage pour éviter aux parents des élèves de l’Air Pur de continuer à se stationner dans la rue Verte ou sur les places réservées aux bus.

En parallèle, la rue de Plainevaux pourrait être à son tour davantage sécurisée avec la mise en place de plusieurs zones de ralentissement sur l’ensemble de la voirie. Différentes modifications qui ont été présentées au bourgmestre sérésien qui a été plus que séduit par ces initiatives. Ainsi, en ce qui concerne les projets de la rue de Tavier et de la rue de Plainevaux, Déborah Géradon compte les incorporer dans le PIC (Plan d’Investissement Communal). Ces derniers seront donc à l’étude durant l’année 2019 pour une réalisation dans le courant des années 2020/2021.