Pages Menu
ATTENTION
Le Gouvernement fédéral a pris des mesures pour lutter contre le coronavirus en vigeur jusqu'à nouvel ordre. Retrouvez toutes les informations sur www.seraing.be/coronavirus.

Find all the precautionary measures and the government policy to fight the coronavirus Covid-19, translated in 12 languages.

Lutte contre des espèces invasives

Une plante invasive est une espèce non indigène qui, introduite accidentellement ou volontairement dans un milieu autre que le sien, va coloniser celui-ci, au point de nuire aux espèces endémiques présentes, voire de créer des problèmes de sécurité publique.

En tant que citoyen, il est donc important que vous surveilliez vos jardins et abords de terrain et preniez les mesures nécessaires en cas de détection de ce type d’individu, tout en prévenant l’administration communale (Service des Travaux au 04/330.86.94).

Aussi, à toutes fins utiles, les caractéristiques des trois plantes invasives principales présentes dans notre région sont reprises ci-après. A noter que des plants de berce du Caucase et de renouée du Japon ont déjà clairement été identifiés sur Seraing. Les ouvriers communaux mettent tout en œuvre pour les contenir et/ou les supprimer.

Pour toute information complémentaire, nous vous conseillons de consulter les documents suivants :

 

Sans titre 1Berce du Caucase (Heracleum mantegazzianum)

Caractéristiques:

  • A ne pas confondre avec la berce commune!
  • Hauteur: 2 à 4 mètres (2 mètres pour la berce commune)
  • Ombelle: plus de 50 rayons (30 pour la berce commune)
  • Feuilles: découpées et aspect brillant (feuilles plus arrondies et aspect mat pour la berce commune)

Moyen d’éradication:

Sectionner sa racine à 15-20 cm en dessous de la surface du sol (« la coupe sous le collet »), à l’aide d’une houe ou d’une bêche à bord tranchant. Puis la mettre en tas ou la détruire.

Période d’éradication:

En mai ou en juin (avant la production de graines sur la plante)

Répéter l’opération trois ou quatre semaines plus tard et plusieurs années consécutives.

Précaution :

ATTENTION, sa sève est photosensibilisante, et provoque de graves brûlures. Il est nécessaire de porter des lunettes de sécurité, gants et vêtements imperméables, et de nettoyer les outils utilisés à grandes eaux.

 

renouéjaponRenouée du Japon (Fallopia japonica ou Polygonum cuspidatum)

Caractéristiques:

  • Hauteur: entre 1 et 2,5 m
  • Rhizomes (15 à 20 m horizontalement et jusqu’à 7 m en profondeur)
  • Fleurs: blanc verdâtre, disposées en grappes
  • Tiges: robustes, légèrement striées et souvent tachetées de rouge

Moyen/période d’éradication:

A l’heure actuelle, aucune méthode n’a prouvé une entière efficacité. Les solutions présentées ci-dessous sont donc à appliquer avec précaution.

  • Arrachage précoce – avril/mai
  • Plantation de ligneux (sur cours d’eau et sites protégés) – en période de plantations
  • Installation d’une bâche très résistante – aucune période spécifique. A noter que la force de la renouée est telle qu’elle arrive à percer certaines bâches.
  • Excavation des terres contaminées et exportation en centre de traitement (sur zone à bâtir) – aucune période spécifique
  • Traitement chimique localisé (injection dans chaque tige) – mi-août à septembre et pulvérisation chimique – mi-août à septembre. A noter que l’utilisation des pesticides est de plus en plus restreinte. L’objectif des législations européenne et wallonne est d’arriver à une absence totale d’utilisation des produits phytosanitaires d’ici le 1er juin 2019.

Précaution :

Nettoyer tous les outils, ne pas faucher, ne pas faire de projection, ne pas abandonner les résidus, ne pas utiliser les terres ayant accueilli cette plante.

 

balsamineBalsamine de l’Himalaya (Impatiens glandulifera)

Caractéristiques:

  • Hauteur: jusqu’à 2,5 m
  • Tiges: de couleur rougeâtre
  • Feuilles: lancéolées à elliptiques, à bord denté
  • Fleurs: roses à violettes
  • Fruits: capsules d’environ 5 cm de long, de couleur verte
  • Système racinaire peu développé

Moyen d’éradication:

  • Fauche (en-dessous du premier nœud de la tige) – renouveler l’opération une 2ème fois trois semaines plus tard, puis une 3ème fois (la première année). Intervention à réaliser plusieurs années consécutives
  • Arrachage des plants mal fauchés

Période d’éradication:

Mi-juin à mi-juillet ainsi que six semaines plus tard, à répéter pendant trois ans.

Précaution:

Ne pas planter, semer ni distribuer. Ne pas débroussailler au-dessus du premier nœud, Ne pas composter. Ne pas déplacer les terres contaminées,…

Découvrez les bienfaits des produits de la ruche en participant aux ateliers d’apithérapie de la Ville !

2 Sep , 2020 dans Environnement

Découvrez les bienfaits des produits de la ruche en participant aux ateliers d’apithérapie de la Ville !

Saviez-vous que la Ville de Seraing avait adhéré en 2011 au plan Maya ? Concrètement, cela signifie qu’elle a depuis maintenant neuf ans l’objectif de sauvegarder les populations d’abeilles et d’insectes butineurs en Wallonie. Pour répondre au mieux à cette mission, elle n’a pas hésité à procéder à quelques aménagements, à mettre en place diverses activités ou encore à adapter la manière de travailler de ses collaborateurs. Elle a notamment augmenté les ressources alimentaires disponibles en plantant plus de 1000 arbres ou fleurs mellifères sur le territoire sérésien et a également adapté l’entretien de ses nombreux espaces verts. En parfaite adéquation avec cette vision de sauvegarde et de respect des abeilles et des insectes butineurs, la Ville de Seraing, sous l’impulsion de l’Echevine de l’Environnement, Laura Crapanzano, organise trois ateliers d’apithérapie et invite les citoyens à comprendre et à découvrir les bienfaits des produits de la ruche ! Les futurs participants pourront donc en apprendre davantage sur le monde des abeilles mais également sur les bienfaits qu’elles peuvent prodiguer. Intéressé ? N’hésitez pas à vous inscrire rapidement car les places sont limitées !! Sachez également que la participation est gratuite ! Informations pratiques dans le flyer...

Lire la suite

L’automne est de retour et les feuilles mortes aussi !

31 Août , 2020 dans Environnement

L’automne est de retour et les feuilles mortes aussi !

Et revoici le temps des rafales de vents frais et de pluies froides, des matins chagrins brumeux et froids…… l’automne est de retour… les feuilles mortes aussi !!! Mais avant tout, il est important de rappeler que la feuille morte, avant d’être un « déchet », est une véritable aubaine pour bon nombre de nos amis, qu’il s’agisse d’un hérisson (qui mange notamment de nombreuses limaces !!) ou d’invertébrés afin de passer l’hiver dans de bonnes conditions.  Au printemps, la décomposition de celles-ci peut nous fournir un compost intéressant pour notre jardin. Mais avant tout, faut-il pouvoir les récolter. Aussi est-il opportun de rappeler quelques règles en matière d’entretien des surfaces sur lesquelles elles tombent : les trottoirs et les rigoles. En la matières, ce sont les articles : Article 220: « Chaque propriétaire, locataire, ou son représentant, est obligé de tenir en état de propreté le trottoir l’accotement ou la rigole qui touche la maison qu’il occupe ou la propriété dont il a la jouissance à un titre quelconque.«  Article 221: « La personne chargée du nettoyage du trottoir ou de l’accotement est également tenue d’enlever les adventices au pied des arbres et autres ornements publics qui y sont installés. Le produit du balayage est enlevé par la personne à qui incombe la propreté du trottoir ou de l’accotement et ne peut en aucun cas être déposé sur le domaine public ou sur la propriété d’autrui.«  Dès lors, trois possibilités s’offrent à vous : la valorisation des feuilles mortes dans votre jardin, soit par la réalisation d’un compost, soit par la réalisation d’un abris, etc ; l’élimination de celles-ci par un dépôt dans l’un de nos trois recyparcs situés sur le territoire communal : JEMEPPE : rue Burnonville OUGREE : rue du Fort SERAING : Rue de Marnix l’élimination de celles-ci par un dépôt dans...

Lire la suite

Quelques conseils pour préserver la qualité et l’usage des sachets biodégradables

13 Août , 2020 dans Environnement

Quelques conseils pour préserver la qualité et l’usage des sachets biodégradables

Depuis maintenant plusieurs années, la Ville de Seraing, à l’instar d’autres communes et villes de Belgique, prône plus que jamais le tri des déchets à travers divers conteneurs. A Seraing, les citoyens s’occupent donc de remplir leur conteneur vert de déchets organiques et leur conteneur noir de déchets de type « tout-venant ». Afin de préserver la propreté de leur contenant, nombre d’entre eux utilisent des sachets biodégradables, fournis par la société Intradel et distribués par la Ville de Seraing, pour y déposer leurs détritus. Certains habitants ont toutefois relevé quelques problèmes relatifs à la qualité de ces sacs. La Ville de Seraing tient donc à leur prodiguer un conseil pour préserver leur usage. Pour rappel, ces sachets sont biodégradables et sont donc relativement sensibles au liquide qui peut s’échapper de certains déchets et ainsi donc se détériorer en cas de trop nombreux contacts. Pour ne pas que cela se produise, la Ville de Seraing conseille donc aux citoyens d’envelopper leurs résidus alimentaires dans du papier, journal ou autre, avant de les mettre dans leurs sachets biodégradables. En espérant que cette information leur sera utile à l’avenir...

Lire la suite

Les abeilles solitaires

29 Juil , 2020 dans Bien-Être animal, Environnement

Les abeilles solitaires

90% de nos abeilles sauvages n’ont pas de reine. Elles sont solitaires, elles travaillent indépendamment, pour elles-mêmes. Elles ne font pas de miel non-plus – chaque goutte de nectar butinée est soigneusement mélangée avec le pollen, formant de petites boules de nourriture et stockée dans les cellules du tunnel pour les futures jeunes abeilles avec les œufs de l’abeille solitaire. Environ 70% des abeilles solitaires font leur nid dans la terre recouvert de peu de végétation ou dans les pelouses. Les autres 30% font leurs nids hors-sol et cherchent dans leur habitat naturel comme des troncs, des rochers, et parfois même les toits, façades ou châssis de maison. Elles ne sont pas agressives envers les humains car elles n’ont pas de stock de miel à défendre. Plus de la moitié n’ont même pas de dard. Si vous voulez les aider, n’hésitez pas à installer un abri à insectes dans le fond de votre jardin. Ils se trouvent facilement en magasin dans les jardineries. Vous pouvez également trouver des tutos sur internet pour les fabriquer. Une belle activité à faire avec les enfants !...

Lire la suite

Nouvelle campagne de capture des pigeons à Seraing

11 Juil , 2020 dans Environnement

Nouvelle campagne de capture des pigeons à Seraing

En raison de l’augmentation de leur présence sur le territoire, la Ville de Seraing a décidé de mettre en place une nouvelle campagne de capture contre les pigeons errants. Celle-ci aura lieu du 15 juillet au 30 juillet prochains. A l’instar des années précédentes, la Ville de Seraing, sous l’impulsion du Bourgmestre, Francis Bekaert, et de l’Echevine de l’Environnement, Laura Crapanzano, organisera une nouvelle campagne de lutte contre les pigeons errants. Du 15 juillet au 30 juillet prochain, des spécialistes de la société Anticimex s’occuperont d’appâter les animaux dans des endroits ciblés et publics de la ville avant de s’occuper de leur capture. Le nombre de pigeons étant trop nombreux sur le territoire sérésien, la Ville de Seraing est à nouveau dans l’obligation d’agir. En parallèle à cette communication, elle tient à rappeler à la population que, selon l’article 84 du règlement communal général de police, il est interdit de nourrir ces animaux : « Il est interdit d’attirer, d’entretenir et de contribuer à la fixation d’animaux en leur jetant ou en abandonnant tant sur la voie publique que dans les lieux publics ou accessibles au public, toutes matières (graines, pain ou autres) destinées à leur nourriture ou susceptibles de leur servir de nourriture, excepté, dans le cadre d’opérations de lutte contre la prolifération des pigeons ». Cette imposition a été prise pour de bonnes raisons. La présence de nourriture permet au pigeon non seulement de survivre (absence de sélection naturelle) mais également de se reproduire constamment et donc d’accroître son nombre d’individus. C’est la raison pour laquelle, la Ville de Seraing insiste à nouveau sur le respect essentiel de cette règle qui pourrait, à l’avenir, lui permettre de supprimer définitivement ces campagnes de...

Lire la suite

Un bon niveau d’eau pour la mare aux joncs

10 Juil , 2020 dans Environnement

Un bon niveau d’eau pour la mare aux joncs

Quelque peu asséchée l’année dernière suite à une fuite, la mare aux joncs a depuis lors retrouvé un très bon niveau d’eau, offrant ainsi une zone adéquate aux espèces animales présentes. La mare aux joncs, située en plein cœur des bois de la Vecquée de Seraing, fait le bonheur des passants mais surtout des animaux, qui sont nombreux. Cet endroit, parfaitement enclin à la biodiversité, a toutefois quelque peu inquiété l’année dernière en raison du niveau de la mare qui était de plus en plus bas. Beaucoup pensaient que les batraciens qui occupent habituellement le site allaient être mis en danger mais, un an plus tard, la Ville de Seraing se veut rassurante. Gérée par le DNF, la mare aux joncs a fait l’objet d’une remise en état. En effet, des travailleurs ont trouvé l’origine de la fuite qui laissait l’eau de la mare s’échapper avant de procéder à sa réparation en 2019. Une rénovation qui a eu des conséquences bénéfiques pour ce lieu et pour les espèces qu’il accueille ! Depuis lors, la mare a retrouvé un très bon niveau d’eau offrant ainsi une zone adéquate à la biodiversité. Pour rappel, cette dernière accueille notamment des grenouilles rousses, des grenouilles vertes, des crapauds communs, des tritons crêtés/alpestres/palmés ainsi que des salamandres. Des batraciens qui sont entièrement protégés en région wallonne.    ...

Lire la suite

La mare aux joncs : un site agréable propice à la biodiversité

8 Juil , 2020 dans Environnement, Vivre en ville

La mare aux joncs : un site agréable propice à la biodiversité

La mare aux joncs de Seraing est un lieu souvent pris d’assaut par la population qui profite de ses paysages mais également de son barbecue pour passer un agréable moment. Rappel sur quelques règles à respecter pour le bien de ce site. L’été a officiellement commencé depuis quelques jours et même si les températures ne sont pas encore très élevées, le temps est depuis peu assez clément ! Avec le retour des beaux jours, la Ville de Seraing sait combien ses citoyens aiment profiter des joies du plein air et de la nature en se rendant dans des parcs ou sur certains terrains communaux. Parmi eux, on retrouve sans conteste la mare aux joncs qui est, depuis des années, un lieu fortement apprécié de la population pour sa situation agréable et apaisante (en plein cœur des bois de la Vecquée de Seraing) mais également pour la présence de nombreux animaux. Ce site, géré par le Département de la Nature et des Forêts, est en effet un véritable paradis de la biodiversité. La mare aux joncs accueille ainsi des grenouilles rousses, des grenouilles vertes, des crapauds communs, des tritons crêtés/alpestres/palmés ainsi que des salamandres. Des batraciens qui sont entièrement protégés en région wallonne ! Ce lieu de promenade pour petits et grands est également un endroit idéal pour profiter entre amis ou en famille du barbecue communautaire qui y est installé. Ce dernier est d’ailleurs à nouveau ouvert et accessible aux citoyens (il était momentanément fermé durant la période de confinement liée à la pandémie de coronavirus). Pour rappel, il est interdit d’utiliser tout barbecue en dehors des installations prévues. Tout feu en dehors du barbecue présent sur le site est passible d’une amende administrative. La Ville de Seraing rappelle également aux usagers de la mare aux joncs de respecter les lieux,...

Lire la suite

Lutte contre les incivilités : Seraing lance son marché pour l’acquisition de caméras fixes temporaires

7 Juil , 2020 dans Environnement

Lutte contre les incivilités : Seraing lance son marché pour l’acquisition de caméras fixes temporaires

La Ville de Seraing vient de lancer un marché public pour l’acquisition de caméras fixes temporaires qui seront placées à divers endroits problématiques du territoire afin d’interpeller les auteurs des dépôts clandestins. Confrontée à de nombreux actes inciviques en matière d’environnement et de propreté publique, à l’instar d’autres villes et communes de Belgique, la Ville de Seraing travaille quotidiennement sur la mise en place de nouveaux projets pour mettre un terme à cette problématique. Les autorités politiques, sous l’impulsion du Bourgmestre, Francis Bekaert, et de l’Echevine de l’Environnement, Laura Crapanzano, n’ont d’ailleurs pas hésité à proposer des solutions concrètes pour venir à bout des incivilités quotidiennes dues aux comportements de certains citoyens. Après avoir notamment installé 150 nouvelles poubelles sur le territoire, participé à une émission de RTL, annoncé le développement d’un Plan Local de Propreté en concertation avec les habitants du territoire, la Ville de Seraing rappelle qu’elle s’est également fixé pour mission d’acquérir des caméras fixes temporaires. Près de quatre mois après cette annonce, elle souligne que le marché public pour l’acquisition de ces objets vient d’être lancé. Pour rappel, ce matériel sera déplacé sur plusieurs des 172 endroits considérés comme « sensibles » aux dépôts clandestins afin de pouvoir interpeller leurs auteurs. En complément, un second marché sera prochainement lancé pour la location d’un deuxième type de caméras et ce, afin d’augmenter le nombre de zones surveillées du territoire. Deux actions concrètes dont le montant total s’élève à 110.000 euros. Une collaboration renforcée avec la police locale En parallèle à cet achat et à cette location de caméras, la Ville de Seraing a également renforcé sa collaboration avec la police locale de Seraing/Neupré. Celle-ci a notamment créé une section environnement « Green Team » et adapté son règlement général. Dorénavant, une infraction comme le dépôt de déchets de manière non...

Lire la suite

Le parc de Boncelles à nouveau accessible à la population !

6 Juil , 2020 dans Développement territorial, Environnement, Travaux

Le parc de Boncelles à nouveau accessible à la population !

La Ville de Seraing poursuit le développement de son Master Park et ouvre officiellement le parc de Boncelles à la population. Bonne nouvelle ! La Ville de Seraing, à l’initiative de son Bourgmestre, Francis Bekaert, en étroite collaboration avec son Collège et plus particulièrement l’Echevine du Développement territorial, Déborah Géradon, annonce que le parc de Boncelles est accessible à la population depuis ce vendredi 3 juillet. Avec l’arrivée des beaux jours, les autorités locales souhaitaient véritablement donner la possibilité aux citoyens de profiter d’un nouvel espace vert de qualité, entièrement réaménagé par les services compétents dans le cadre du projet du Master Park. Situé entre la rue de Fraigneux et la rue Solvay, bordant le cheminement réservé aux cyclistes et aux piétons, ce site de 4000 m2 dispose dorénavant de nombreuses plantations, d’une placette avec son barbecue, d’un espace de fitness, d’une aire de jeux pour enfants ainsi que d’un potager collectif. Ce dernier est d’ailleurs mis librement à disposition des citoyens. Les personnes qui le souhaitent sont donc invitées à se rendre sur le site et à venir planter gratuitement quelques légumes ou aromates pour...

Lire la suite

Le service de collecte de déchets verts s’adapte durant l’été

26 Juin , 2020 dans Environnement

Le service de collecte de déchets verts s’adapte durant l’été

Durant les mois de juillet et d’août, le service de collecte de déchets verts de la Ville de Seraing est maintenu. Toutefois, les horaires seront adaptés en période de canicule ainsi qu’en fonction de l’horaire d’été presté par les agents. Pour rappel, ce service reste gratuit de mars à novembre inclus et aucune réservation n’est nécessaire pour en bénéficier et ce, dans la limite de l’espace disponible dans le conteneur mis à disposition. Ainsi, à partir du 1er juillet et jusqu’au 31 août inclus, les collectes se dérouleront comme suit : Tous les mardis : Hall Omnisports avenue du Centenaire, 4102 Seraing (Ougrée), de 9h00 à 14h30 ; Les 1er et 3e mardis : Hall du Bois de Mont, 4101 Seraing (Jemeppe), de 9h00 à 14h30 ; Le 1er mardi du mois : avenue Davy (fond du « cul-de-sac »), 4100 Seraing, de 9h00 à 14h30 ; Les 2e et 4e mardis du mois : Carrefour/Jolibois/Halette, 4101 Seraing (Jemeppe), de 9h00 à 14h30 ; Tous les mercredis : rue Solvay, 4100 Seraing (Boncelles), de 9h00 à 14h30 ; Les 1er et 3e mercredis du mois : rue Waleffe (quartier Mabotte), 4101 Seraing (Jemeppe), de 9h00 à 14h30 ; Les 2e et 4e mercredis : Val Saint-Lambert (parking des lofts entrée Villencourt), 4100 Seraing, de 9h00 à 14h30 ; Tous les jeudis (sauf les 5e jeudis) : rue Fontaine (Haut-Pré), 4100 Seraing, de 9h00 à 14h30 ; Tous les jeudis : rue Briand, 4100 Seraing, de 9h00 à...

Lire la suite