Pages Menu
UrgencePoliceyoutubefacebook

Lutte contre des espèces invasives

Une plante invasive est une espèce non indigène qui, introduite accidentellement ou volontairement dans un milieu autre que le sien, va coloniser celui-ci, au point de nuire aux espèces endémiques présentes, voire de créer des problèmes de sécurité publique.

En tant que citoyen, il est donc important que vous surveilliez vos jardins et abords de terrain et preniez les mesures nécessaires en cas de détection de ce type d’individu, tout en prévenant l’administration communale (Service des Travaux au 04/330.86.94).

Aussi, à toutes fins utiles, les caractéristiques des trois plantes invasives principales présentes dans notre région sont reprises ci-après. A noter que des plants de berce du Caucase et de renouée du Japon ont déjà clairement été identifiés sur Seraing. Les ouvriers communaux mettent tout en œuvre pour les contenir et/ou les supprimer.

Pour toute information complémentaire, nous vous conseillons de consulter les documents suivants :

 

Sans titre 1Berce du Caucase (Heracleum mantegazzianum)

Caractéristiques:

  • A ne pas confondre avec la berce commune!
  • Hauteur: 2 à 4 mètres (2 mètres pour la berce commune)
  • Ombelle: plus de 50 rayons (30 pour la berce commune)
  • Feuilles: découpées et aspect brillant (feuilles plus arrondies et aspect mat pour la berce commune)

Moyen d’éradication:

Sectionner sa racine à 15-20 cm en dessous de la surface du sol (« la coupe sous le collet »), à l’aide d’une houe ou d’une bêche à bord tranchant. Puis la mettre en tas ou la détruire.

Période d’éradication:

En mai ou en juin (avant la production de graines sur la plante)

Répéter l’opération trois ou quatre semaines plus tard et plusieurs années consécutives.

Précaution :

ATTENTION, sa sève est photosensibilisante, et provoque de graves brûlures. Il est nécessaire de porter des lunettes de sécurité, gants et vêtements imperméables, et de nettoyer les outils utilisés à grandes eaux.

 

renouéjaponRenouée du Japon (Fallopia japonica ou Polygonum cuspidatum)

Caractéristiques:

  • Hauteur: entre 1 et 2,5 m
  • Rhizomes (15 à 20 m horizontalement et jusqu’à 7 m en profondeur)
  • Fleurs: blanc verdâtre, disposées en grappes
  • Tiges: robustes, légèrement striées et souvent tachetées de rouge

Moyen/période d’éradication:

A l’heure actuelle, aucune méthode n’a prouvé une entière efficacité. Les solutions présentées ci-dessous sont donc à appliquer avec précaution.

  • Arrachage précoce – avril/mai
  • Plantation de ligneux (sur cours d’eau et sites protégés) – en période de plantations
  • Installation d’une bâche très résistante – aucune période spécifique. A noter que la force de la renouée est telle qu’elle arrive à percer certaines bâches.
  • Excavation des terres contaminées et exportation en centre de traitement (sur zone à bâtir) – aucune période spécifique
  • Traitement chimique localisé (injection dans chaque tige) – mi-août à septembre et pulvérisation chimique – mi-août à septembre. A noter que l’utilisation des pesticides est de plus en plus restreinte. L’objectif des législations européenne et wallonne est d’arriver à une absence totale d’utilisation des produits phytosanitaires d’ici le 1er juin 2019.

Précaution :

Nettoyer tous les outils, ne pas faucher, ne pas faire de projection, ne pas abandonner les résidus, ne pas utiliser les terres ayant accueilli cette plante.

 

balsamineBalsamine de l’Himalaya (Impatiens glandulifera)

Caractéristiques:

  • Hauteur: jusqu’à 2,5 m
  • Tiges: de couleur rougeâtre
  • Feuilles: lancéolées à elliptiques, à bord denté
  • Fleurs: roses à violettes
  • Fruits: capsules d’environ 5 cm de long, de couleur verte
  • Système racinaire peu développé

Moyen d’éradication:

  • Fauche (en-dessous du premier nœud de la tige) – renouveler l’opération une 2ème fois trois semaines plus tard, puis une 3ème fois (la première année). Intervention à réaliser plusieurs années consécutives
  • Arrachage des plants mal fauchés

Période d’éradication:

Mi-juin à mi-juillet ainsi que six semaines plus tard, à répéter pendant trois ans.

Précaution:

Ne pas planter, semer ni distribuer. Ne pas débroussailler au-dessus du premier nœud, Ne pas composter. Ne pas déplacer les terres contaminées,…

« Zéro déchet » – Le magazine MAGDé

15 Nov , 2018 dans Environnement, Propreté - Collecte des déchets, Qualité de vie

« Zéro déchet » – Le magazine MAGDé

MAGDé ? C’est quoi, c’est qui ? A l’heure où les enjeux environnementaux font la une de beaucoup de médias et où la deméarche « zéro déchet » connait un succès grandissant, le MAGDé est un magazine web 100% pratique qui fourmille de bons conseils et d’astuces pour limiter votre production de déchets. Vous y retrouvez une foule d’idées pour faire maigrir vos poubelles. Porté par les Intercommunales wallonnes de gestion des déchets réunies en Copidec et soutenu par la Wallonie, ce magazine web  vise à rassembler les initiatives, trucs et astuces du quotidien issus notamment du travail de prévention des déchets réalisés sur le terrain par les Intercommunales de gestion des déchets depuis de longues années. 4 rubriques pour zéro déchet Je réduis mes déchets, parce que c’est à la portée de tous. Je réutilise, parce que jeter, c’est dépassé ! Je trie, parce que mieux on trie, mieux on recycle. Ils valorisent, parce qu’ils sont acteurs du recyclage et de la valorisation. Un dossier de fond Le MAGDé, ce sont des conseils, des astuces et des actus toute l’année. Chaque trimestre, nous proposerons également un dossier thématique pour approfondir un sujet. Pour nous suivre, rien de plus simple, il suffit de s’abonner à la Newsletter. Pour son premier dossier, le MAGDé s’intéresse au mouvement « zéro déchet » : de quoi parle-t-on ? Par et pour qui ? Comment et pourquoi ? Newsletter Les internautes auront la possibilité de s’abonner à une newsletter trimestrielle pour des rendez-vous pleins d’infos et d’actus « déchets ». Contacts et information AIVE – Isabelle BREELS – isabelle.breels@idelux-aive.be – dechets@idelux-aive.be – 063/23.19.84 BEP Environnement – Carine Bomal – cbm@bep.be – 081/71.82.12. Hygea – Emilie Zimbili – 065/87.90.90 – hygea.be in BW – Raphaël Lateur – rlateur@inbw.be – 067/89.45.79. Tibi – Service communication et prévention – tibi.be – 0800/94.234 Intradel – Fabienne Lespagnard – lespagnard@intradel.be –...

Lire la suite

Les déchets, l’affaire de tous !

31 Oct , 2018 dans Environnement, Propreté - Collecte des déchets, Qualité de vie

Les déchets, l’affaire de tous !

Tri – Ramassage – Recyclage – Economie – Propreté Ces 5 mots-clés ponctuent ce dernier clip sur le tri des déchets (infos, trucs et astuces). Pratiquer les gestes simples qui contribuent, notamment,  à une valorisation maximale de nos déchets, à alléger votre portefeuille et à vivre dans une Ville propre sont à  la portée de tous !...

Lire la suite

L’automne est à nos portes, vive les feuilles mortes !

30 Oct , 2018 dans Environnement

L’automne est à nos portes, vive les feuilles mortes !

Revoici le temps des rafales de vent frais et de pluie froide, des matins chagrins, brumeux et froid. L’automne et de retour, les feuilles mortes aussi ! Tout d’abord, il est important de rappeler que les feuilles mortes, avant d’être un « déchet », sont une véritable aubaine pour bon nombre de nos amis du jardin, qu’il s’agisse de hérissons ou d’invertébrés, à qui ces feuilles permettent de passer l’hiver dans de bonnes conditions. Lorsque les beaux jours reviennent, la décomposition de celles-ci peut nous fournir un compost intéressant pour notre jardin. Pour cela, il faut les récolter. Aussi est-il opportun de rappeler quelques règles d’entretien des surfaces publiques sur lesquelles elles tombent : les trottoirs et les rigoles. En la matière, ce sont les articles suivant du Règlement communal général de police : Article 220 : chaque propriétaire, locataire, ou son représentant, est obligé de tenir en état de propreté le trottoir, l’accotement ou la rigole qui touche la maison qu’il occupe ou la propriété dont il a la jouissance à titre quelconque. Article 221 : la personne chargée du nettoyage du trottoir ou de l’accotement est également tenue d’enlever les adventices au pied des arbres et autres ornements publics qui y sont installés. Le produit du balayage est enlevé par la personne à qui incombe la propreté du trottoir ou de l’accotement et ne peut en aucun cas être déposé sur le domaine public ou sur la propriété d’autrui. Si toutefois vous ne souhaitez ou ne pouvez pas valoriser les feuilles mortes dans votre jardin, deux possibilités s’offrent à vous : l’élimination de celles-ci par un dépôt dans l’un de nos trois recyparcs situés sur le territoire communale : JEMEPPE : rue Burnonville OUGREE : rue du Fort SERAING : rue de Marnix l’élimination de celles-ci par un dépôt dans l’un des conteneurs « verts » mis à disposition par la...

Lire la suite

Les déchets, l’affaire de tous – Les cas particuliers

24 Oct , 2018 dans Agenda 21, Commission pour les générations d'avenir, Environnement, Finances - Taxes, Propreté - Collecte des déchets, Qualité de vie

Les déchets, l’affaire de tous – Les cas particuliers

Retrouvez dans ce 2ème clip toutes les mesures sociales et particulières mise à la disposition des citoyens. Adaptez votre situation personnelle à ces aides spéciales ; vous économiserez de l’argent tout en respectant la...

Lire la suite

Choisissez les litières écologiques pour vos animaux et obtenez une prime!

18 Oct , 2018 dans A la une, Environnement, Propreté - Collecte des déchets, Qualité de vie

Choisissez les litières écologiques pour vos animaux et obtenez une prime!

Les litières classiques vendues dans le commerce coûtent sensiblement moins chères à l’achat, mais leur poids et leur élimination via le conteneur à déchets résiduels (noir ou collectif) est peu économique (coût des kilos supplémentaires élevé pour les déchets résiduels) et peu écologique (incinération des déchets). Face à ces constats, pourquoi ne pas choisir une litière écologique ? Non seulement l’utilisation de celle-ci vous reviendra moins chère à la fin de l’année (coût moins élevés pour les kilos supplémentaires pour les déchets organiques que pour les déchets résiduels), mais en plus, ces déchets pourront être  biométhanisés et produire de l’énergie ! Un bel avantage pour votre portefeuille et pour l’environnement ! Afin d’encourager l’achat et l’utilisation de ce type de litière, la Commission pour les Générations d’Avenir de la Ville de Seraing, avec le soutien de l’Echevinat de la Propreté, de l’Environnement, du Développement durable et de l’Optimisation, a décidé d’offrir une prime unique [1] aux ménages sérésiens qui en font la demande.     Intéressé(e) ? Il vous suffit de remplir le formulaire disponible sur le site internet de la Ville : www.seraing.be/primeslitieres et de le renvoyer à l’adresse suivante, accompagné des tickets de caisse ou factures d’achats : Ville de SERAING, Madame la Conseillère en environnement, place Communale, 4100 SERAING Pour tout renseignement complémentaire, contactez la Conseillère en environnement de la Ville de SERAING au 04/330.86.07. [1] Prime correspondant au montant total des achats avec un maximum de 100 €. Offre limitée à une seule demande par ménage et dans les limites des budgets disponibles....

Lire la suite

Les déchets, l’affaire de tous – Le tri des déchets est primordial

15 Oct , 2018 dans Environnement, Propreté - Collecte des déchets, Qualité de vie

Les déchets, l’affaire de tous – Le tri des déchets est primordial

Le tri des déchets est primordial. C’est un geste simple qui permet à tout le monde de vivre dans une ville propre, un environnement sain pour soi mais aussi pour sa famille, ses voisins et pour tous les enfants du quartier qui seront les adultes de demain. Découvrez le 1er clip video d’une série de 3, réalisé à l’école communale de Boncelles ; les enfants y sont sensibilisés au tri des déchets…...

Lire la suite

Vendanges exceptionnelles au vignoble du CREPSE à SERAING

25 Sep , 2018 dans Environnement, Loisirs - Culture

Vendanges exceptionnelles au vignoble du CREPSE à SERAING

Ce vignoble, créé vers 1980 par Charles Henry, est actuellement géré par des bénévoles du club des pensionnés de Seraing, sous la houlette de Gaston Jaspart, depuis une quinzaine d’années. Situé rue de l’écureuil, derrière les bâtiments de la Justice de Paix, il compte environ 600 pieds de vignes. Une douzaine de personnes y travaille deux matinées par semaine, plus quelques heures supplémentaires, lors des coups de feu, comme les jours de vendange. Affiliés à l’ASBL des Cordeliers, nos vignerons ont récolté ces dernières années des prix exceptionnels pour un vignoble amateur, à… Seraing !! Ils y produisent un vin d’excellente qualité, malheureusement en quantité insuffisante que pour être commercialisé. Une qualité reconnue par des professionnels de l’École d’Horticulture de Gembloux. Cette année 2018 a donné une récolte exceptionnelle, car quelques 380 kg de raisins blancs ont été récoltés et pas moins de 400 kg de rouges. Un record ! La fermentation est en cours, et nous espérons que la qualité sera au moins aussi exceptionnelle que la quantité....

Lire la suite

Conseil d’administration

21 Sep , 2018 dans Environnement, Propreté - Collecte des déchets

Conseil d’administration

INTRADEL a le plaisir de vous inviter à venir assister à la séance de leur Conseil d’administration qui se tiendra ce JEUDI 27 septembre 2018 au siège social, Pré Wigy, 20 à 4040 Herstal de 8 heures 30′ à 10 heures. Téléchargez la...

Lire la suite

Peste porcine : appel à la conscience citoyenne

21 Sep , 2018 dans Développement commercial et économique, Environnement, Santé

Peste porcine : appel à la conscience citoyenne

19 septembre 2018 Dans le cadre de la peste porcine africaine qui s’est déclarée fin de semaine dernière en province de Luxembourg et suite aux mesures prises par le ministre wallon de l’Agriculture et de la Forêt, il nous semble primordial de nous associer à ce message et de le compléter à l’attention des Luxembourgeoises et Luxembourgeois du sud de la province ainsi qu’à toutes celles et tous ceux dont l’activité se retrouve touchée par les mesures visées par l’arrêté ministériel. Tout d’abord, il est essentiel que chacune et chacun reçoive une information claire et complète sur cette maladie. Comme l’ont rappelé les vétérinaires de l’AFSCA et les spécialistes des animaux de la forêt, la peste porcine africaine est une maladie qui touche exclusivement les porcs et sangliers. Elle ne représente donc aucun risque pour tous les autres animaux, et a fortiori l’humain. L’unique risque qu’elle engendre donc est un risque économique. Mais ce risque est énorme ! Les mesures d’interdiction de circulation en forêt et de toutes activités liées au milieu forestier dans la zone de 63.000 ha ont donc pour objectif d’éradiquer le plus rapidement possible l’infection en évitant qu’elle se propage à d’autres régions. Tous mouvements humains dans les zones forestières concernées sont autant de risque de propagation de l’épidémie. Les mesures sont exceptionnellement contraignantes, et cela, toutes les autorités compétentes en ont bien conscience. Mais pour sortir rapidement et durablement de cette épidémie, il faut se montrer directement efficace. Ne pas respecter les interdictions fait courir un risque majeur pour toute une région et des secteurs d’activités. Nous en appelons donc à la conscience citoyenne de toutes et tous. Les impacts sont énormes ; par notre engagement commun à respecter les mesures, tentons d’en réduire la durée. Olivier Schmitz, Gouverneur de la province du Luxembourg...

Lire la suite

Conseils pratiques pour se débarrasser de la Pyrale du buis

20 Sep , 2018 dans Environnement, Qualité de vie

Conseils pratiques pour se débarrasser de la Pyrale du buis

La Pyrale du buis est un papillon de nuit originaire d’Asie, présent en Belgique depuis plusieurs années. Les chenilles de cette espèce dévorent les feuilles du buis et y provoquent de vrais dégâts. Soyez vigilants. Si vous observez des feuilles mortes, des branches dénudées, des squelettes de feuilles et des toiles dans votre buis, il est plus que probable que vous soyez en présence de la Pyrale. Si vous souhaitez vous débarrasser de ce nuisible mais conserver vos buis, cela dépend de l’étendue des dégâts : s’il n’y a pas de chenille présente mais bien des cocons, inutile de traiter. Par contre, supprimez et brûlez les cocons ; si des chenilles sont présentes, utilisez du Conserve Garden (spinosad 120 g/l), seul produit agréé. 1 à 3 applications à 10 jours d’intervalle chaque fois, si possible dès le début de l’infestation. Appliquez jusqu’à ruissellement. Si l’infestation est telle qu’il n’est pas possible de vous en débarrasser et que vous décidez de tailler ou de supprimer votre haie, les déchets provenant d’une haie contaminée doivent être emmenés dans l’un des recyparcs Intradel et être jetés avec les déchets verts. Nous vous demandons cependant d’être prudents lors du transport et de veiller à ce que des branches ne tombent de votre véhicule, ce qui pourrait permettre à la Pyrale du buis de se...

Lire la suite