Pages Menu

Lutte contre des espèces invasives

Une plante invasive est une espèce non indigène qui, introduite accidentellement ou volontairement dans un milieu autre que le sien, va coloniser celui-ci, au point de nuire aux espèces endémiques présentes, voire de créer des problèmes de sécurité publique.

En tant que citoyen, il est donc important que vous surveilliez vos jardins et abords de terrain et preniez les mesures nécessaires en cas de détection de ce type d’individu, tout en prévenant l’administration communale (Service des Travaux au 04/330.86.94).

Aussi, à toutes fins utiles, les caractéristiques des trois plantes invasives principales présentes dans notre région sont reprises ci-après. A noter que des plants de berce du Caucase et de renouée du Japon ont déjà clairement été identifiés sur Seraing. Les ouvriers communaux mettent tout en œuvre pour les contenir et/ou les supprimer.

Pour toute information complémentaire, nous vous conseillons de consulter les documents suivants :

 

Sans titre 1Berce du Caucase (Heracleum mantegazzianum)

Caractéristiques:

  • A ne pas confondre avec la berce commune!
  • Hauteur: 2 à 4 mètres (2 mètres pour la berce commune)
  • Ombelle: plus de 50 rayons (30 pour la berce commune)
  • Feuilles: découpées et aspect brillant (feuilles plus arrondies et aspect mat pour la berce commune)

Moyen d’éradication:

Sectionner sa racine à 15-20 cm en dessous de la surface du sol (« la coupe sous le collet »), à l’aide d’une houe ou d’une bêche à bord tranchant. Puis la mettre en tas ou la détruire.

Période d’éradication:

En mai ou en juin (avant la production de graines sur la plante)

Répéter l’opération trois ou quatre semaines plus tard et plusieurs années consécutives.

Précaution :

ATTENTION, sa sève est photosensibilisante, et provoque de graves brûlures. Il est nécessaire de porter des lunettes de sécurité, gants et vêtements imperméables, et de nettoyer les outils utilisés à grandes eaux.

 

renouéjaponRenouée du Japon (Fallopia japonica ou Polygonum cuspidatum)

Caractéristiques:

  • Hauteur: entre 1 et 2,5 m
  • Rhizomes (15 à 20 m horizontalement et jusqu’à 7 m en profondeur)
  • Fleurs: blanc verdâtre, disposées en grappes
  • Tiges: robustes, légèrement striées et souvent tachetées de rouge

Moyen/période d’éradication:

A l’heure actuelle, aucune méthode n’a prouvé une entière efficacité. Les solutions présentées ci-dessous sont donc à appliquer avec précaution.

  • Arrachage précoce – avril/mai
  • Plantation de ligneux (sur cours d’eau et sites protégés) – en période de plantations
  • Installation d’une bâche très résistante – aucune période spécifique. A noter que la force de la renouée est telle qu’elle arrive à percer certaines bâches.
  • Excavation des terres contaminées et exportation en centre de traitement (sur zone à bâtir) – aucune période spécifique
  • Traitement chimique localisé (injection dans chaque tige) – mi-août à septembre et pulvérisation chimique – mi-août à septembre. A noter que l’utilisation des pesticides est de plus en plus restreinte. L’objectif des législations européenne et wallonne est d’arriver à une absence totale d’utilisation des produits phytosanitaires d’ici le 1er juin 2019.

Précaution :

Nettoyer tous les outils, ne pas faucher, ne pas faire de projection, ne pas abandonner les résidus, ne pas utiliser les terres ayant accueilli cette plante.

 

balsamineBalsamine de l’Himalaya (Impatiens glandulifera)

Caractéristiques:

  • Hauteur: jusqu’à 2,5 m
  • Tiges: de couleur rougeâtre
  • Feuilles: lancéolées à elliptiques, à bord denté
  • Fleurs: roses à violettes
  • Fruits: capsules d’environ 5 cm de long, de couleur verte
  • Système racinaire peu développé

Moyen d’éradication:

  • Fauche (en-dessous du premier nœud de la tige) – renouveler l’opération une 2ème fois trois semaines plus tard, puis une 3ème fois (la première année). Intervention à réaliser plusieurs années consécutives
  • Arrachage des plants mal fauchés

Période d’éradication:

Mi-juin à mi-juillet ainsi que six semaines plus tard, à répéter pendant trois ans.

Précaution:

Ne pas planter, semer ni distribuer. Ne pas débroussailler au-dessus du premier nœud, Ne pas composter. Ne pas déplacer les terres contaminées,…

Une recrudescence de scolytes engendre l’abattage de plusieurs arbres

23 Mai , 2019 dans Environnement

Une recrudescence de scolytes engendre l’abattage de plusieurs arbres

En janvier dernier, une épidémie de scolytes s’est attaquée aux épicéas présents sur la Ville de Seraing. Pour tenter de limiter la reproduction de ces insectes ravageurs, les arbres contaminés avaient été coupés et évacués mais le Département de la Nature et des Forêts a récemment remarqué la présence de cet animal sur encore 20 arbres sérésiens. Dans le but de limiter les dégâts, le collège de la Ville a finalement accepté de donner son accord sur l’abattage et l’évacuation des épicéas scolytés.   La chaleur et la sécheresse de l’été dernier ont entraîné une recrudescence importante de scolytes. Ces petits insectes ravagent les épicéas qui finissent par mourir rapidement une fois qu’ils sont contaminés. Comme les arbres touchés par l’invasion de ces animaux sont susceptibles de produire une génération de milliers d’individus qui s’attaqueront à d’autres épicéas, il est vivement conseillé d’évacuer les végétaux qui sont atteints. Il s’agit d’ailleurs d’une obligation légale ! Selon l’article 62 de l’Arrêté Royal du 19 novembre 1987 relatif à la lutte contre les organismes nuisibles aux végétaux et aux produits végétaux, il est impératif et surtout obligatoire de lutter contre les scolytes dans les forêts wallonnes. C’est la raison pour laquelle, le 22 février dernier, le collège sérésien a décidé de marquer son accord quant à l’abattage de 266 arbres scolytés présents sur le territoire. Un constat réalisé par le Département de la Nature et des Forêts du Service public de Wallonie (DNF) qui a récemment remarqué la présence d’épicéas contaminés. Neuf d’entre eux se trouvent dans la forêt du Bois de l’Abbaye tandis que les 11 autres se situent de part et d’autre du chemin qui traverse les prairies « Aux Macrales ». Comme les scolytes sont actuellement occupés à pondre, la deuxième génération (qui devrait voir le jour d’ici six semaines)...

Lire la suite

Un couple de Sérésiens vient au secours des hérissons

22 Mai , 2019 dans Environnement

Un couple de Sérésiens vient au secours des hérissons

Un couple de Sérésiens a récemment remarqué que les hérissons qui erraient dans leur jardin présentaient de nombreuses blessures liées aux activités de jardinage en tout genre. Afin de protéger cette espèce, actuellement en déclin en Europe, il a décidé de lancer une campagne de sensibilisation mais surtout de surveillance du hérisson. Voilà déjà plusieurs années que Christine et Matthieu, des habitants de la rue Curie à Seraing, observent et surveillent les hérissons de leurs quartiers, avec l’aide de Natagora (ASBL qui s’occupe de la nature). Cette année, le couple de citoyens a remarqué que plusieurs d’entre eux présentaient de profondes blessures (au niveau du museau, de la tête et des pattes avant) liées aux différentes activités de jardinage. Les Sérésiens ont donc dû tous les conduire au Centre de Revalidation des Espèces Animales Vivant à l’Etat Sauvage de Saint-Nicolas (CREAVES) où ils sont, à l’heure actuelle, toujours soignés. Afin d’éviter que ce genre de situation ne se reproduise, Christine et Matthieu ont décidé de mener une campagne de sensibilisation en envoyant notamment une lettre aux services Environnement et Animal de la Ville de Seraing ainsi qu’à l’ensemble de leurs voisins. Dans celle-ci, ils expliquent que les hérissons, dont la population ne cesse de régresser en Belgique et en Europe, sont des animaux nocturnes qui dorment la journée dans les broussailles et dans les tas de bois et de compost. Ils proposent donc aux différents citoyens de redoubler de prudence quand ces derniers veulent s’occuper de leur jardin. « Si vous voulez aussi les aider, pourriez-vous veiller à vérifier qu’il n’y a pas un hérisson endormi caché dans la végétation avant de tailler vos haies, buissons, ronces, avant de brûler vos broussailles, avant de retourner votre compost ? De même, si vous êtes un heureux détenteur de robot tondeuse, pourriez-vous programmer...

Lire la suite

Augmentation de rats sur le territoire : la Ville organise une nouvelle campagne de dératisation

21 Mai , 2019 dans Environnement, Travaux

Augmentation de rats sur le territoire : la Ville organise une nouvelle campagne de dératisation

Une recrudescence de rats a récemment été constatée dans certaines villes et communes de Belgique. Tout comme elles, Seraing a également remarqué que le nombre de ces rongeurs avait augmenté sur son territoire. Au vu de ce constat, le service environnement/travaux de la Ville mettra en place une campagne de dératisation, du 11 au 25 juin prochain.   Mauvaise nouvelle pour les musophobes ! En effet, une recrudescence de rats a récemment été constatée dans plusieurs villes et communes du pays. Et Seraing ne déroge malheureusement pas à la règle. D’après le service environnement/travaux sérésien, cette augmentation pour le moins malvenue n’a pourtant rien de surprenant. En effet, ce constat alarmant est notamment dû aux changements climatiques et aux températures plus clémentes auxquelles nous faisons face depuis un certain temps ainsi qu’à la présence constante des dépôts clandestins qui est malheureusement propice à la prolifération des rats. C’est la raison pour laquelle, la Ville a multiplié ses campagnes de dératisation l’an dernier : celles-ci sont passées d’une à deux et ont respectivement eu lieu en juin et décembre 2018. Cette année encore, le service environnement/travaux de Seraing a décidé de mettre en place une toute nouvelle campagne qui aura lieu du 11 au 25 juin prochain. Lors de cette opération, la Ville collabore avec la société Anticimex qui s’occupe de travailler sur tout le territoire pendant deux semaines, en passant notamment par les égouts et principalement par les rues dans lesquelles la présence de rats a été détectée par les citoyens. Et même si la campagne a une date de fin, la population peut toujours trouver des solutions auprès des autorités communales pour se débarrasser de ces rongeurs. Ainsi, le reste de l’année, les Sérésiens ont la possibilité de se procurer des sachets de raticides (qui respectent la législation...

Lire la suite

Avis à la Population – Suppression de l’accès à la source route de Hamoir à Boncelles

9 Mai , 2019 dans Environnement, Mobilité, Qualité de vie, Santé, services communaux

Avis à la Population – Suppression de l’accès à la source route de Hamoir à Boncelles

A la demande du Service Public de Wallonie (SPW), gestionnaire de la voirie route de Hamoir (N 683) à Seraing, l’autorité communale a décidé de supprimer l’accès à la source sise aux abords de cette voirie, une centaine de mètres en amont du carrefour formé par l’avenue du Ban et la rue Fraigneux à Boncelles. En effet, la configuration des lieux, dans une courbe sans dégagement ni visibilité, rend la traversée à cet endroit particulièrement dangereuse pour tous les usagers qu’ils soient piétons ou automobilistes. En outre, il est bon de rappeler, si nécessaire, que l’eau provenant de cette source n’est pas potable et que l’autorité communale avait déjà invité la population à ne pas utiliser celle-ci à des fins alimentaires. D’avance nous vous remercions de votre bonne compréhension....

Lire la suite

Les élèves de 3e et 4e année de l’école des Bouleaux s’investissent dans l’environnement

18 Avr , 2019 dans Enseignement, Environnement

Les élèves de 3e et 4e année de l’école des Bouleaux s’investissent dans l’environnement

Les élèves de troisième et quatrième année de l’école communale des Bouleaux de Seraing travaillent depuis maintenant un an sur un projet « environnement, gestion des déchets et consommation durable ». Ensemble, ils ont participé à des activités diverses et créé des installations qui ont pour objectif de contribuer à l’amélioration et au respect de leur environnement. Voilà maintenant un an que les élèves de troisième et quatrième année de l’école communale des Bouleaux de Seraing ont décidé de contribuer à l’amélioration et au respect de leur environnement. Pour ce faire, ils ont décidé de mettre en place le projet « environnement, gestion des déchets et consommation durable » auquel ils ont pris part avec beaucoup de motivation. Depuis lors, chaque fois qu’ils disposent d’un peu de temps libre, ils participent à des activités et mettent en place différentes installations. La première d’entre elles a été d’aménager la cour de récréation en y incorporant des jardinières fleuries, des tables de pique-nique ainsi qu’un poulailler pour permettre aux enfants et aux professeurs d’éliminer les déchets qui découlent directement de leur repas. Après quoi, les jeunes étudiants sérésiens ont décidé de planter un cerisier et un poirier avant de créer un jardin ouvert à la biodiversité qu’ils ont sécurisé par une clôture. Des installations qui ont été suivies par de nouvelles démarches. En effet, les élèves de troisième et quatrième primaire de l’établissement scolaire ne se sont pas arrêtés en si bon chemin puisqu’ils ont décidé de compléter plusieurs appels à projet dont celui d’« Ecole Wallonie Demain » (destiné aux écoles primaires et secondaires wallonnes et aux associations wallonnes actives en sensibilisation à l’environnement/la transition écologique) et d’« Ose le vert, recrée ta cour » (l’objectif est de sensibiliser les élèves à l’environnement en leur permettant de le sauvegarder à...

Lire la suite

Wallonie plus propre 2019

10 Avr , 2019 dans Environnement, Infos jeunes, jeunesse, Propreté - Collecte des déchets, Qualité de vie

Wallonie plus propre 2019

Dans le cadre de l’opération Wallonie plus propre, le Service de Prévention de la Ville de Seraing en collaboration avec l’école Casanostra, l’Abri de jour et le Centre des Jeunes du Parc de la Crèche ont organisé des ramassages de déchets sur plusieurs sites du quartier de Morchamps et du Pairay. Parmi les lieux nettoyés on signalera les parkings de la rue Chapuis, la place du Pairay, le parc de la crèche, et plusieurs rues du quartier Morchamps. Des ateliers de sensibilisation ont également été mis en place avec les élèves de l’école Casanostra. Les enfants ont préparé des affiches, avec un message de sensibilisation, qu’ils ont apposées aux différents endroits où ils ont nettoyé.       Après les ramassages une sensibilisation, sur base de photos, a également eu lieu en classe. Les images présentées étaient réparties en trois catégories : les dégâts causés par les déchets sur la nature et les animaux ; la valorisation du recyclage ; comment éviter les objets à usage unique.  ...

Lire la suite

Grand Nettoyage de Printemps de Wallonie : 52 équipes de citoyens ont nettoyé le territoire

5 Avr , 2019 dans Environnement, Propreté - Collecte des déchets

Grand Nettoyage de Printemps de Wallonie : 52 équipes de citoyens ont nettoyé le territoire

  A l’occasion du Grand Nettoyage de Printemps de Wallonie, 52 équipes de citoyens ont décidé de parcourir le territoire sérésien à la recherche de déchets le week-end dernier. Ce n’est un secret pour personne. Le dépôt de déchets clandestins est un véritable problème pour la « Cité du Fer » mais également pour d’autres communes belges et étrangères. En parallèle au travail des agents communaux qui récolent en moyenne quotidiennement 35 tonnes de déchets, la Ville de Seraing continue de mettre en place différentes actions pour sensibiliser la population au respect de l’environnement et pour l’inciter à prendre part à certaines activités importantes comme le Grand Nettoyage de Printemps de Wallonie (une action mise en place en 2015 par le ministre wallon de l’Environnement, Carlo Di Antonio, et qui sert à rendre les villes et communes de Wallonie beaucoup plus propres) qui a eu lieu le week-end dernier. Dans le cadre de sa lutte perpétuelle contre les déchets, Seraing soutient et encourage bien évidemment cet événement auquel de nombreux Sérésiens ont d’ailleurs participé. Les 30 et 31 mars derniers, 52 équipes de citoyens, groupes d’amis, associations, écoles, comités de quartier, mouvements de jeunesse, se sont réunis et ont parcouru le territoire afin de récolter les déchets que certaines personnes inciviques n’hésitent pas à jeter dans la nature et qui polluent l’environnement et le bien-être du territoire sérésien. Au terme du week-end, les participants au Grand Nettoyage de Printemps de Wallonie ont rempli plus de 300 sacs de déchets résiduels ainsi que plus de 200 sacs de déchets PMC. D’autres objets, tels que des pneus, des matelas ou encore des meubles ont également été découverts. Le service de l’environnement de la Ville regrette évidemment cette triste réalité beaucoup trop présente mais tient à remercier aussi bien les différentes équipes...

Lire la suite

34 élèves de l’école Casanostra participent aux ramassages des déchets de la Ville

4 Avr , 2019 dans Enseignement, Environnement, Propreté - Collecte des déchets, Service de prévention

34 élèves de l’école Casanostra participent aux ramassages des déchets de la Ville

Plus de 30 élèves de l’école Casanostra de Seraing se sont rendus vendredi dernier dans les rues des quartiers de Morchamps et du Pairay où ils ont, en collaboration avec le service de la Prévention de la Ville ainsi que l’Abri de jour et le Centre des jeunes du Parc de la Crèche, participé aux ramassages des déchets. Afin de contribuer au respect de la nature et de sensibiliser ses citoyens aux bons gestes à adopter face à elle, la Ville de Seraing et ses différents services continuent de mener de nombreuses actions auprès de la population. Le service sérésien de la Prévention a d’ailleurs profité de l’opération « Wallonie plus propre » pour collaborer avec les élèves de l’école Casanostra mais également avec l’Abri de jour et le Centre des jeunes du Parc de la Crèche. Ensemble, ils se sont rendus vendredi dernier sur plusieurs sites des quartiers de Morchamps et du Pairay où les 34 élèves (de deuxième et cinquième primaire) de l’établissement scolaire sérésien, leurs trois professeurs et leur directrice, ont pris part aux ramassages des déchets notamment dans la rue Chapuis, la place du Pairay, le parc de la crèche ou encore plusieurs rues du quartier de Morchamps. Le tout, en compagnie de trois membres du service de la Prévention de la Ville, de six personnes de l’Abri de jour et de six jeunes du Parc Morchamps. Une fois les différents lieux nettoyés, les jeunes étudiants en ont profité pour apposer des affiches de sensibilisation qu’ils avaient préparées au préalable avant de regagner leur école et de prendre part aux différents ateliers de sensibilisation qui leur étaient proposés. Si leur établissement scolaire a mis en place une activité sur base du tri des déchets PMC, le service de la Prévention de la Ville a tenu à les...

Lire la suite

Kévin Poleur, Ambassadeur de la Propreté à Seraing

3 Avr , 2019 dans Environnement, Propreté - Collecte des déchets

Kévin Poleur, Ambassadeur de la Propreté à Seraing

Kévin Poleur, un citoyen sérésien, a décidé de contribuer au bien-être environnemental de sa ville en lançant il y a trois ans son association « Nettoyage dans Jemeppe ». Officiellement reconnu aujourd’hui comme un « Ambassadeur de la Propreté », il parcourt de manière régulière les rues de Jemeppe pour les débarrasser des déchets et s’est vu remettre vendredi dernier du nouveau matériel de nettoyage par l’échevine de l’Environnement, Laura Crapanzano. Voilà maintenant trois ans qu’un Sérésien a décidé de rendre service à sa ville en participant activement au nettoyage de son quartier et de ses alentours. Sans emploi lors du lancement de son activité citoyenne, Kévin Poleur a décidé de créer sa propre association « Nettoyage dans Jemeppe » et de parcourir les rues du territoire, principalement les abords du château Antoine ainsi que les quartiers commerçants jemeppiens, à la recherche de déchets en tout genre. A l’époque, le citoyen a alors demandé à la Cellule Administrative de Planification (CAP) de lui fournir plusieurs sacs rouges mais elle a refusé de peur des débordements et des abus que ce geste aurait pu engendrer. Tout d’abord ennuyé par cette décision, Kévin Poleur a finalement pu recevoir le matériel dont il avait besoin pour participer au bien-être de la Ville de Seraing. L’échevine de l’Environnement de l’époque, à savoir Julie Geldof, lui a finalement donné l’autorisation de recevoir des sacs rouges chaque fois qu’il en avait besoin pour parcourir et nettoyer les rues de Jemeppe. Un an plus tard, le Sérésien a pu formaliser son activité en prenant part à l’action « Ambassadeur de la Propreté », lancée par le ministre wallon de l’Environnement Carlo Di Antonio. Les citoyens intéressés par la démarche, et qui souhaitaient maintenir la propreté dans leurs quartiers, ont donc eu la possibilité de s’inscrire sur...

Lire la suite