Pages Menu
ATTENTION
Le Gouvernement fédéral a pris des mesures pour lutter contre le coronavirus en vigeur jusqu'à nouvel ordre. Retrouvez toutes les informations sur www.seraing.be/coronavirus.

Find all the precautionary measures and the government policy to fight the coronavirus Covid-19, translated in 12 languages.

Rencontre avec les habitants de Jemeppe : des solutions pour renforcer la sécurité

Publié le 26-11-2019

Les autorités locales ont rencontré ce lundi 18 novembre des riverains du centre de Jemeppe à l’initiative d’un groupe de commerçants. Afin de pallier la problématique des sans-abri et du sentiment d’insécurité qui semble régner sur ce quartier de l’entité,  la Ville de Seraing, en collaboration directe avec la police locale de Seraing/Neupré, va mettre en place plusieurs solutions.

Le Bourgmestre, Francis Bekaert, l’Echevine du Commerce, Déborah Géradon, l’Echevin de la Prévention, Alain Onkelinx, et le chef de corps de la police locale de Seraing/Neupré, Yves Hendrix, sont allés à la rencontre des Jemeppiens le lundi 18 novembre dernier.

Les citoyens présents, composés notamment de plusieurs commerçants, en ont profité pour parler du sentiment d’insécurité qu’ils pouvaient ressentir et pour évoquer le comportement quelque peu problématique, et surtout inapproprié, d’un sans-abri. En effet, celui-ci n’hésiterait pas à troubler régulièrement l’ordre public.

« Si on admet cette forme de vie, il faut également adhérer aux règles de la vie en société. Malheureusement, ça ne semble pas être le cas de cette personne. La situation qui nous a été exposée par les habitants et travailleurs de Jemeppe a d’ores et déjà été vue d’un point de vue médical, social et policier. Le SDF a subi un examen afin de déterminer s’il avait des problèmes de santé mentale. Or, les résultats étaient négatifs. Toutefois, nous entendons les remarques de la population et avons décidé de mettre en place plusieurs solutions, avant tout sociales », explique Yves Hendrix, le chef de corps de la police locale de Seraing/Neupré.

Plusieurs actions sociales mises en place

En 2016, le CPAS, sous la présidence de l’actuel Bourgmestre de Seraing, Francis Bekaert, a mis en place plusieurs actions, en collaboration avec les gardiens de la paix. En effet, un agent du service RAS du CPAS a été mandaté pour débuter un véritable travail social sur Jemeppe avant d’étendre ses interventions sur l’ensemble du territoire de la Cité du Fer en 2017. Depuis lors, il consacre une semaine par mois à la problématique de la mendicité et se rend pendant trois jours (lundi, mardi, mercredi) sur le terrain (Seraing, Jemeppe et Ougrée) pour aller à la rencontre des personnes précarisées ; les deux autres jours de la semaine, il traite leurs demandes. Quand il est sur place, il les invite alors à se rendre à son bureau pour faire un point sur leur situation tout en leur remettant une carte sur laquelle elles peuvent retrouver les coordonnées des services sérésiens mis en place pour les aider.

Des rencontres qui n’ont d’ailleurs pas été vaines puisque de nombreuses personnes en situation difficile ont entrepris des démarches pour améliorer leurs conditions de vie : en 2016, sur 27 personnes rencontrées, 12 ont effectué les démarches proposées ; en 2017, sur les 55 personnes rencontrées, 14 ont entrepris des démarches ; en 2018, sur 64 personnes rencontrées, 26 ont effectué des démarches.

En plus du travail entrepris depuis plusieurs années par le service RAS du CPAS, les autorités locales ont décidé de renforcer le travail de terrain et d’apporter une aide supplémentaire, et concertée avec le CPAS, aux personnes précarisées. Elles vont donc faire appel à un éducateur de la Ville de Seraing, détaché à l’ASBL « Un toit pour la nuit » (qui s’occupe de lutter contre la précarité), qui travaillera à raison de deux matinées par semaine à Jemeppe-centre afin d’aller à la rencontre de ces personnes et de les orienter vers les services de l’Abri de nuit (rue du Molinay) et de l’Abri de jour (rue Morchamps). Ce détachement sera ainsi d’application durant un an afin de voir s’il porte ses fruits. L’objectif de la Ville n’étant pas de cacher les personnes sans-abris mais bien d’essayer, comme le veut le projet pédagogique de l’ASBL « Un toit pour la nuit », de rompre l’isolement social et d’accompagner la personne pour une réinsertion sociale.

Un renforcement policier

La présence policière sera quant à elle renforcée. « Les policiers auront pour mission d’aller à la rencontre des citoyens afin de les rassurer et d’être présents en cas de besoin. Une patrouille pédestre est également envisagée et ce, dans le but de renforcer le sentiment de sécurité de la population. De plus, des mesures ont été décidées et seront encore prises à l’encontre de certains commerces du centre qui génèrent des troubles à la tranquillité et la sécurité publiques », poursuit le chef de corps de la police locale de Seraing/Neupré.

La police invite également les commerçants de Jemeppe à prendre part au PLPI (Partenariat Local de Prévention pour Indépendants) de Seraing qui permet d’améliorer la gestion de l’information et la qualité de l’intervention policière. Les commerçants adhérents s’inscrivent dans une dynamique citoyenne visant à lutter contre certains actes ou attitudes inciviques. En possession de ces informations, la police locale peut adapter ses stratégies de travail notamment en améliorant la rapidité des interventions voire une présence policière mieux adaptée. Ce partenariat devrait aussi permettre d’améliorer la communication entre les acteurs.

L’autorité locale remercie encore les citoyens à l’initiative de cette rencontre qui fût enrichissante pour chacun des acteurs présents.