Pages Menu
ATTENTION
Le Gouvernement fédéral a pris des mesures pour lutter contre le coronavirus en vigeur jusqu'à nouvel ordre. Retrouvez toutes les informations sur www.seraing.be/coronavirus. Find all the precautionary measures and the government policy to fight the coronavirus Covid-19, translated in 12 languages.

Repas gratuits pour les élèves issus de la première année maternelle à la deuxième année primaire de plusieurs écoles sérésiennes

Publié le 02-09-2022

Excellente nouvelle ! Les élèves de 1ere, 2e, 3e maternelle, 1ere et 2e primaire de plusieurs écoles communales de la Ville de Seraing vont pouvoir bénéficier gratuitement de dîners chauds.  

Le Gouvernement de la Communauté française a récemment lancé une action en vue de favoriser l’offre de repas gratuit de qualité nutritionnel à base de produits locaux dans l’enseignement fondamental.

Afin de concrétiser cet objectif, un appel à projet en direction des implantations maternelles ainsi que pour les deux premières années primaires émargeant au décret relatif à l’encadrement différencié et à l’enseignement spécialisé (se situant dans les mêmes conditions socio-économiques) a été lancé.

Toute école correspondant aux critères demandés avait donc potentiellement l’opportunité de pouvoir être sélectionnée pour pouvoir offrir gratuitement des repas sains aux élèves de la première maternelle à la deuxième année primaire de l’enseignement communal sérésien.

C’est la raison pour laquelle, la Ville de Seraing – à l’initiative de l’Echevin de l’Enseignement, Alain Decerf – a décidé de répondre à cet appel pour tous les établissements susceptibles de prendre part à ce projet financé pour une période de deux ans.

Une dizaine d’écoles communales sérésiennes ont finalement eu des réponses positives ! Parmi elles, on retrouve : Lize maternelle- Nord, Industrie, Centre, Morchamps-Gevaert, Trixhes, Biens-Communaux, Lize primaire, Troque, Six-Bonniers, Val Saint-Lambert, Deleval-Boverie, Jeunesse, Radelet, Heureuse 1, Plateau, Bouleaux (maternelle), Alfred Heyne.

Pour l’heure, le service de l’enseignement s’est occupé de rédiger un courrier adressé aux parents des enfants concernés afin de les prévenir de cette nouvelle démarche.