Pages Menu

Seraing citée comme exemple dans un guide méthodologique de la Commission européenne

Publié le 13-05-2019

La Commission européenne a officiellement publié, le 8 mai dernier, un guide méthodologique pour mettre en œuvre des plans urbains à développer dans le cadre des Smart Cities. Parmi les 161 pages présentes dans la brochure, deux pages sont entièrement dédiées à la construction de la Cité administrative de Seraing. 

Bonne nouvelle pour Seraing et pour son légendaire Master Plan ! La Ville, ou plutôt la Cité administrative sérésienne, a récemment été choisie pour servir d’exemple dans un guide basé sur la méthode à adopter dans le cadre du développement des Smart Cities. L’imposant bâtiment situé place Kuborn se trouve depuis le 8 mai dernier dans une brochure officielle rédigée par la Commission européenne (« Smart City guidance package for integrated planning and management »). Les pages 148 et 149 du guide de 161 pages y sont d’ailleurs entièrement consacrées.

La partie réservée à la Cité administrative de Seraing fait bien évidemment référence à la construction de ce bâtiment central de la ville, ses objectifs bénéfiques pour l’environnement et pour la population mais également au Master Plan, sans lequel il n’aurait jamais pu exister :

« L’Hôtel de Ville passif de Seraing fait partie d’une réflexion globale sur la requalification d’une zone de 800 hectares de la ville. Cette zone, durement frappée par la crise sidérurgique, a été le sujet d’un programme énorme, d’études d’une ampleur jamais vue auparavant en Belgique. Toutes les actions ont été menées par une étude urbanistique, dont le résultat a donné naissance, en 2006, au Master Plan de Seraing. Parmi les zones prioritaires identifiées, la renaissance du centre-ville et la construction d’un nouvel Hôtel de Ville ont été les premières étapes vers le redéploiement de la ville.

 La construction de cette nouvelle bâtisse a fait également partie d’un objectif de développement durable qui soutient les engagements pris par la Ville de Seraing dans le cadre de la Convention des Maires par son plan d’action climat, adopté en 2015, pour réduire les émission de CO2 de 20% avant 2020. C’est dans cette perspective que la Ville a opté pour la construction d’un bâtiment passif, complètement au point en matière de technologie, de domotique et de techniques de construction.

L’objectif principal est de réduire de 80% les consommations précédemment relevées dans le vieux bâtiment, consommatrices d’énergie disséminées dans la Ville. La Cité administrative de Seraing est le premier plus grand bâtiment public (6345 m2) à avoir été certifié « passif » en Wallonie. Il est implanté sur un espace public entièrement réaménagé. En plus des objectifs de sa construction, d’autres objectifs (possiblement adaptables à d’autres villes européennes) ont été atteints : un gain financier significatif pour des factures énergétiques réduites comparées à de vieilles installations, un lieu qui rassemble de nombreux services de la Ville, une facilité d’entretien et une opération de la construction, le commencement de la renaissance du centre-ville.

 La haute performance représente une économie de près de 40.200 euros par an, aussi bien qu’une émission évitée de 148 tonnes de CO2 par an comparé à un nouveau bâtiment qui respecte strictement les normes actuelles. La construction de la Cité administrative a fait l’objet d’un prêt de 10 millions d’euros contracté par la Ville de Seraing et partiellement financée par la Wallonie qui a investi 7,8 millions d’euros. »

Un historique et des explications utiles qui prouvent tout l’intérêt du Master Plan mais qui permettent notamment aux autorités communales de se réjouir quant à la manière dont la Ville de Seraing est citée comme exemple en matière de développement urbain.