Pages Menu
ATTENTION
Le Gouvernement fédéral a pris des mesures pour lutter contre le coronavirus en vigeur jusqu'à nouvel ordre. Retrouvez toutes les informations sur www.seraing.be/coronavirus.

Find all the precautionary measures and the government policy to fight the coronavirus Covid-19, translated in 12 languages.

Seraing: vers une épicerie solidaire et des potagers urbains collectifs

Publié le 29-05-2020

Suite au collège communal de ce vendredi 29 mai, la Ville de Seraing, à l’initiative de son Bourgmestre, souhaite développer un projet d’épicerie solidaire et de potagers urbains sur son territoire. 

La Ville de Seraing a le souhait de mettre en place une épicerie sociale proposant des produits, à prix modérés et issus de productions maraichères de proximité, destinés à un public précarisé.

Cette initiative solidaire ne date pourtant pas d’hier. Elle a, en effet, été pensée et réfléchie il y a de nombreuses années par l’ancien Président du CPAS, devenu depuis le Bourgmestre du territoire. « Il s’agit d’un projet qui me tient particulièrement à coeur et auquel j’ai longuement réfléchi via le Master Plan Social », explique Francis Bekaert. « Je pense qu’il pourra véritablement apporter une aide supplémentaire aux personnes dans le besoin qui pourraient malheureusement être plus nombreuses suite à la crise du coronavirus. Aujourd’hui, je suis très heureux qu’il puisse peu à peu prendre forme. »

Une vision que partage le Président du CPAS, Eric Vanbrabant, ainsi que la Présidente de l’ASBL « Un toit pour la Nuit », Laura Crapanzano: « La présence d’une épicerie solidaire va permettre d’aider encore plus les personnes fragilisées, dépourvues de moyens importants, qui pourront continuer à s’alimenter correctement et ainsi retrouver peu à peu une vie normale. »

Création de potagers collectifs

Si pour l’heure, la Ville de Seraing n’a toujours pas défini de date et de lieu spécifiques pour accueillir ce nouvel établissement, elle sait en revanche comment il sera géré et fourni.

Afin d’éviter tout abus et de permettre uniquement à un public fragilisé de se rendre dans cette épicerie, chaque personne susceptible de pouvoir bénéficier à son accès verra sa situation préalablement analysée. Si l’analyse se révèle positive, le bénéficiaire recevra une carte d’accès reprenant son nom, le nombre de personnes à charge, le montant d’achat hebdomadaire ou mensuel accordé, ou encore la période d’accès.

En ce qui concerne les articles qui y seront disponibles, la Ville de Seraing ambitionne de mettre à disposition plusieurs terrains publics non pollués pour en faire des potagers urbains gérés par des maraichers de proximité.  L’un des points du Plan Stratégique Transversal de cette législature prévoit d’ailleurs une utilisation des terrains communaux à des fins sociales et économiques. « Ce projet permettra de donner une fonction utile à des terrains parfois non-utilisés, d’auto-créer des emplois et d’avoir une forme d’agriculture urbaine à Seraing. Il correspond véritablement à l’ADN de notre ville et s’inscrit parfaitement dans notre nouvelle vision d’avenir », souligne Déborah Géradon, Echevine du Commerce et Présidente de l’Arebs.

A l’image de ses collègues, Alain Onkelinx, l’Echevin de la Prévention, se réjouit de la concrétisation de cette épicerie et des projets qui en découleront. « C’est une dynamique qui me plait beaucoup puisqu’on remplit la mission d’une ville développée en matière sociale », conclut-il.