Pages Menu

Sondage pour le lotissement Mabotte : deux noms se sont démarqués

Publié le 09-10-2019

Du 18 juin au 1er juillet inclus, la Ville de Seraing a donné l’opportunité aux citoyens de choisir le nom des deux nouvelles voiries du lotissement de Mabotte, situé à Jemeppe-sur-Meuse. Le sondage étant terminé, deux noms ont été plébiscités par les participants et ont donc réussi à se démarquer. 

Comme annoncé en mars dernier, la Ville de Seraing, sous l’impulsion de l’Echevine des Archives, Laura Crapanzano, a décidé de rendre hommage à diverses personnalités féminines ayant marqué l’histoire, notamment à travers leurs combats. Elle a donc décidé de les honorer en attribuant les noms de certaines d’entre elles aux trois nouvelles voiries du lotissement Mabotte de Jemeppe-sur-Meuse.

Si le Collège communal avait déjà choisi le nom de Simone Veil (femme politique française qui s’est battue pour faire adopter la loi dépénalisant l’avortement en 1974) pour la première des trois rues concernées, il a surtout souhaité impliquer directement les citoyens dans le choix des noms des deux autres rues.

C’est ainsi que durant près de deux semaines, soit du 18 juin au 1er juillet inclus, les Sérésiens ont eu la possibilité de répondre à un sondage, à choix unique, disponible sur le site internet de la Ville de Seraing. Les participants ont donc dû cocher, parmi une liste de personnalités féminines préétablie, le nom de la personne qu’ils préféraient. Pour rappel, les deux femmes qui obtenaient le plus de voix attribueraient leurs noms aux nouvelles voiries jemeppiennes.

Au terme du sondage qui s’est officiellement terminé le mardi 2 juillet, un peu plus de 400 personnes ont donné leur avis. Celui-ci a d’ailleurs été remporté de peu par Germaine Thibert (une ancienne conseillère communale sérésienne qui a rejoint le parti Communiste de Belgique en 1944 avant de travailler activement en vue de la formation d’un comité de lutte pour la paix à Seraing) qui a récolté 30,7% des votes face à Rosa Parks (une Américaine qui est devenue une figure emblématique de la lutte contre la ségrégation raciale aux Etats-Unis en refusant de céder son siège à un homme blanc dans un bus) qui n’a pas démérité, avec un pourcentage de 29,5%. Les autres noms de la liste ont, quant à eux, connu un peu moins d’engouement de la part des citoyens. Ainsi, Simone De Beauvoir (philosophe, romancière, mémorialiste et essayiste française) a obtenu 15,8%, Marie Popelin (figure marquante du féminisme belge et première femme docteur en droit de Belgique) a récolté 14,9% des voix contre 5,7% pour Olympe de Gouges (femme française de lettres, devenue femme politique, elle est considérée comme une des pionnières du féminisme français) et 3,5% pour Danielle Mitterand (elle s’engage dans la résistance en tant qu’agent de liaison, tandis que ses parents hébergent des maquisards).

Les deux noms qui seront prochainement attribués aux tronçons de Mabotte, en plus de celui de Simone Veil, seront donc Germaine Thibert et Rosa Parks.