Pages Menu

Un couple de Sérésiens vient au secours des hérissons

Publié le 22-05-2019

Un couple de Sérésiens a récemment remarqué que les hérissons qui erraient dans leur jardin présentaient de nombreuses blessures liées aux activités de jardinage en tout genre. Afin de protéger cette espèce, actuellement en déclin en Europe, il a décidé de lancer une campagne de sensibilisation mais surtout de surveillance du hérisson.

Voilà déjà plusieurs années que Christine et Matthieu, des habitants de la rue Curie à Seraing, observent et surveillent les hérissons de leurs quartiers, avec l’aide de Natagora (ASBL qui s’occupe de la nature). Cette année, le couple de citoyens a remarqué que plusieurs d’entre eux présentaient de profondes blessures (au niveau du museau, de la tête et des pattes avant) liées aux différentes activités de jardinage. Les Sérésiens ont donc dû tous les conduire au Centre de Revalidation des Espèces Animales Vivant à l’Etat Sauvage de Saint-Nicolas (CREAVES) où ils sont, à l’heure actuelle, toujours soignés.

Afin d’éviter que ce genre de situation ne se reproduise, Christine et Matthieu ont décidé de mener une campagne de sensibilisation en envoyant notamment une lettre aux services Environnement et Animal de la Ville de Seraing ainsi qu’à l’ensemble de leurs voisins. Dans celle-ci, ils expliquent que les hérissons, dont la population ne cesse de régresser en Belgique et en Europe, sont des animaux nocturnes qui dorment la journée dans les broussailles et dans les tas de bois et de compost. Ils proposent donc aux différents citoyens de redoubler de prudence quand ces derniers veulent s’occuper de leur jardin. « Si vous voulez aussi les aider, pourriez-vous veiller à vérifier qu’il n’y a pas un hérisson endormi caché dans la végétation avant de tailler vos haies, buissons, ronces, avant de brûler vos broussailles, avant de retourner votre compost ? De même, si vous êtes un heureux détenteur de robot tondeuse, pourriez-vous programmer cette machine pour qu’elle fonctionne en journée plutôt que la nuit ? », peut-on lire dans leur courrier.

Si le sort de cette espèce animale ne vous est pas indifférent et que vous souhaitez, vous aussi, leur apporter votre aide en signalant simplement leur présence ou en participant à leur surveillance, contactez Christine et Matthieu par mail via l’adresse : herissons@tunza.fr. Si vous remarquez que certains d’entre eux sont mal en point, vous pouvez vous rendre au CREAVES, situé rue Lamay, 122 B à Saint-Nicolas, ou directement contacter le centre au 0471/50.24.07 . Pour en savoir davantage sur les hérissons, n’hésitez pas à consulter les sites suivants :

http://lesanctuairedesherissons.eu/herisson

http://www.hameaudesherissons.fr

https://www.herissons.be/