Pages Menu

Une plaque commémorative inaugurée en hommage à Nadège Abbat

Publié le 21-02-2019

Une plaque commémorative a été placée ce jeudi matin en hommage à Nadège Abbate, une jeune femme qui a mortellement été fauchée par un chauffard ivre, à côté de l’arrêt de bus situé rue de Tavier à Seraing. Pour l’occasion, les autorités communales ainsi que la famille et les amis de la victime se sont déplacés en nombre. 

Ils étaient plus d’une vingtaine à s’être rendus ce jeudi matin près de l’arrêt de bus situé en face du cimetière de la rue de Tavier pour rendre un nouvel hommage à Nadège Abbate. Pour rappel, la jeune femme attendait son bus quand un chauffard l’a mortellement fauchée en février 2015. Un véritable drame qui aussi bien sensibilisé ses proches que les autorités communales sérésiennes. Après avoir récemment annoncé qu’elle envisageait d’entreprendre des travaux afin de sécuriser encore davantage la rue où Nadège a perdu la vie, la Ville a décidé de mettre en place une plaque commémorative en son honneur.

Pour l’occasion, l’échevine de la Mobilité, Déborah Géradon, l’échevine de l’Etat Civil, Sabine Roberty, et le bourgmestre, Francis Bekaert, ont donné rendez-vous à la famille et aux amis de Nadège pour inaugurer ensemble la plaque commémorative disposée en son honneur. Avant de la dévoiler officiellement, l’échevine de la Mobilité a prononcé quelques mots en hommage à la jeune victime tout en rappelant que le collège communal avait pris la décision de sécuriser la rue de Tavier par différentes mesures de mobilité. Il est notamment envisagé de prioritairement séquencer la vitesse en disposant des îlots qui réduiraient la largeur de la voirie (un dans le tournant situé au croisement de la rue de Tavier et de la rue de l’Aite et d’autres protégeant le passage pour piétons, l’arrêt de bus situé à hauteur de l’immeuble n°228 fera également l’objet d’un tel aménagement) et qui sécuriseraient encore davantage les passages pour piétons. Mais ce n’est pas tout puisque Déborah Géradon et ses services matérialiseront plusieurs zones de parcage situées la long de la voirie afin de réduire les bandes de circulation et d’éviter le stationnement sur les trottoirs.

« Une étude est actuellement en cours et un marché sera lancé dans le courant du mois de mars. Penser à Nadège, penser aux victimes directes et indirectes de la route est important, comme me le disait Santo, son papa, ‘Les victimes de la route et les parents sont les oubliés de la société. Par cette plaque commémorative, nous affirmons que jamais nous n’oublierons Nadège », rappelle Déborah Géradon. Un beau message qui a été suivi par la prise de parole, tout en émotion, de la maman et de l’oncle de Nadège. Après quoi, les proches ont pu découvrir la plaque commémorative avant de se recueillir, chacun à leur tour, auprès d’elle.