Pages Menu

Déclaration de politique générale du Collège communal

Conformément à l’article L1123-27 du Code wallon de la démocratie locale et de la décentralisation

Mesdames et Messieurs,

Ces dernières années, Seraing a dû faire face à de nombreux défis. Parmi ceux-ci, on retrouve la fin de la sidérurgie qui a structuré pendant un siècle le développement économique et urbanistique de la ville. Loin de s’être apitoyée sur son sort, la majorité socialiste a anticipé et saisi à bras-le-corps cet état de fait.

C’est dans ce contexte qu’a été initié le Master Plan. Si la législature 2012-2018 a été celle de sa concrétisation, cette nouvelle législature sera quant à elle placée sous le signe de la continuité de sa mise en œuvre et du renforcement de ses effets. Concrètement, une amélioration de la vie quotidienne de tous les Sérésiens en matière d’emplois, de bien-être et d’accès au logement est attendue.

Une modernisation de la Ville et de son administration l’est également.

Vous pourrez le constater à travers la lecture de cette déclaration de politique générale, le Collège communal ne se contentera pas de récolter les fruits des actions passées.

D’une façon synthétique, au cours de la mandature à venir, l’action menée par le Collège et, plus largement par la majorité socialiste, s’articulera autour de deux priorités:

  • La Prospérité
  • La Solidarité

La prospérité est certes économique, mais elle est aussi et surtout un facteur du développement social, du bien-être, de la qualité et de la dignité de vie pour chacun.

La solidarité est la valeur essentielle de l’humain, de sa capacité à aider, à encourager et à soutenir les initiatives individuelles et collectives, de faire preuve d’empathie envers l’autre quels que soient sa couleur de peau, son origine et son statut social.

Néanmoins, il faut savoir raison garder et être conscient que la mandature à venir charriera immanquablement son lot d’obstacles et de difficultés. Le Collège sérésien s’engage, comme il l’a toujours fait, à les affronter en misant sur la démocratie participative et en s’appuyant sur le personnel communal.  A cet égard, il mettra en oeuvre les moyens nécessaires à la sécurisation des installations communales et au bien-être des travailleurs.

Il le fera en veillant à l’exemplarité qui incombe aux mandataires et à la saine Gouvernance.

Cette saine gouvernance, nécessaire à la prospérité et à la solidarité, passera par un contrôle dans l’exercice des mandats, une limitation des cumuls des mandats et des rémunérations, une limitation stricte des risques de conflits d’intérêt et une transparence accrue des institutions et des élus. En ce sens, les prescrits du Code de la démocratie et les recommandations des autorités de Tutelle qui en découlent seront intégralement respectés. Les exigences en matière de bonne gouvernance seront donc au cœur de notre projet politique.

Enfin, il convient de signaler que cette déclaration politique ne constitue pas un catalogue de projets. Le Plan Stratégique Transversal qui vous sera présenté au milieu de cette année, rédigé en bonne intelligence avec le Directeur Général et la Directrice Financière, déclinera en projets et moyens l’ensemble des priorités pour cette mandature.

1ère priorité : la Prospérité

Viser la prospérité au profit de tous suppose la réussite d’un large puzzle dans lequel chaque compétence, chaque talent, chaque savoir, est une pièce essentielle.

Ainsi la prospérité ne peut se concevoir, sans formations de qualités, sans une mobilité fluide, sans initiatives individuelles et collectives, sans ambitions vertueuses, sans un aménagement du territoire harmonieux, sans activités culturelles et sportives, sans propreté, sans services communaux performants, proches des citoyens et des entreprises.

La prospérité suppose aussi qu’ensemble, nous construisions une vision majoritairement partagée, cohérente, positive et optimiste de l’avenir pour nos citoyens, nos enfants et adolescents.

Elle implique aussi que Seraing, grande Ville wallonne, mais petite entité à l’échelle mondiale, contribue aux réponses à apporter aux grands défis de ce monde, dont ceux d’un développement durable et de la préservation de l’environnement.

Elle implique de croire et d’oser investir dans les opportunités que constituent notamment la recherche des énergies du futur, les technologies innovantes, les nouvelles formes de mobilité, l’économie circulaire, la transition écologique, la création de circuits courts alimentaires ou de production.

L’intensification des initiatives visant au développement durable – et le développement ne peut être durable que s’il est aussi solidaire – constituera donc, pour le Collège, un puissant levier de prospérité pour notre ville.

A cet égard, Seraing doit jouer son rôle en favorisant les initiatives locales, en soutenant les projets publics et privés comme la réalisation de Smart Grid, la création de coopératives citoyennes, d’initiatives industrielles dans le domaine du recyclage, de la logistique, de l’artisanat, du commerce de proximité, des activités culturelles et touristiques ainsi qu’à toutes activités porteuses d’emplois accessibles aux citoyens sérésiens.

Nous disposons pour ce faire d’exceptionnelles compétences, de personnes de talent, réparties dans les services communaux et dans les associations qui nous sont proches.

A nous de les coordonner pour renforcer et focaliser nos efforts sur nos priorités sociales, économiques et environnementales.

Le Collège communal, dans sa recherche de prospérité, sera extrêmement attentif au devenir des friches industrielles de la sidérurgie, lieux du développement économique de notre région mais aussi de son développement social, grâce à un combat sans cesse renouvelé des représentants des travailleurs.

L’histoire est importante, elle fait partie de notre ADN, mais c’est à l’avenir de ces sites auquel nous serons particulièrement attentifs.

Ils doivent être rapidement dépollués pour ensuite être remis à disposition des organismes publics qui devront sélectionner l’implantation d’activités génératrices d’emplois.

La prospérité de notre ville se basera aussi sur le concept de ville « intelligente », par la poursuite du développement des services numériques, de la digitalisation, en veillant à l’accessibilité du site internet et des services en ligne ainsi qu’à l’éventuelle augmentation de spots de « free-wifi » et d’espaces où les citoyens peuvent avoir accès à des ordinateurs et à une connexion internet.

Elle se basera également sur la poursuite du développement :

  • du Science Park pour les activités scientifiques génératrices d’entreprises dans les secteurs innovants ;
  • de la zone du HFB en vue d’y organiser des activités mixtes alliant le fret fluvial, ferroviaire et les PME de production ;
  • du site de Trasenster en un lieu de vie culturel et de logements accessibles ;
  • de l’espace de la Cokerie qui pourrait devenir un lieu destiné aux activités de l’économie circulaire ;
  • du HF6 qui deviendra une zone urbaine et d’artisanat ;
  • du site du Val St Lambert, un lieu chargé d’histoire qui deviendra une zone mixte comprenant l’artisanat d’exception avec de nouveaux investissements pour la cristallerie, mais aussi un lieu de culture, de tourisme, d’habitations, de loisirs, de commerces, de services publics et privés.

Le Collège communal, dans sa recherche de prospérité, sera particulièrement attentive au développement du commerce de proximité. Les quartiers de commerce feront l’objet d’un aménagement particulier. Il est en effet primordial de retrouver le plaisir de faire son shopping et d’habiter en ville. A cet égard, la Ville encouragera le développement de logements au-dessus des commerces et les aménagements du domaine public se feront en concertation avec les habitants et les commerçants.

Par ailleurs, fort de l’expérience de la mandature précédente, il sera également attentif à la situation économique des commerces de proximité lors des nécessaires travaux d’aménagement des quartiers dont la durée serait considérée comme exceptionnelle.

Nous continuerons d’accorder une attention particulière à nos marchés publics et spécialement à leurs clauses sociales et environnementales. Elles devront permettre aux entreprises locales, d’économie sociale ou non, d’avoir les meilleures chances d’obtenir les marchés publics dans le respect de la législation européenne et fédérale.

La prospérité rime également avec la sécurité. Il s’agit de garantir à tous les citoyens leur droit à la sécurité, de veiller au bien-être de chacun et au respect de l’intérêt général en toute impartialité. Cette sécurité s’entend notamment par rapport à des investissements en rénovation de voirie, en aménagements de zones de sécurité aux abords des écoles ou encore en éclairage public.

Enfin, le Collège maintiendra et développera la participation de Seraing dans les instances régionales, fédérales et internationales qui réfléchissent à un avenir durable de la planète, à une économie citoyenne et à une meilleure répartition des ressources et richesses et ce, dans les limites de ses compétences.

 2e priorité : la solidarité

Corollaire essentiel de la prospérité, la solidarité constituera le second pilier de l’action de la majorité pour les six années qui viennent.

La solidarité, au niveau de la politique communale, se décline à travers différents axes.

La solidarité, c’est d’abord et avant tout une politique sociale ambitieuse. A cet égard,  la politique sérésienne telle que menée par le majorité socialiste a, depuis de nombreuses décennies, fait la part belle à la dimension sociale. L’aide aux plus fragilisés, la réinsertion  socio-professionnelle, la cohésion sociale, l’égalité des chances, la lutte contre toutes les formes de précarité et de discrimination, ont toujours constitué un objectif prioritaire de notre action. A cet égard, la nouvelle législature ne fera pas exception.

Dans ce contexte, le Collège veillera, par le biais de la dotation communale à ce que le Centre Public d’Action Sociale de la Ville de Seraing puisse remplir au mieux les missions qui lui sont conférées, qu’elles soient obligatoires ou facultatives.

La solidarité, c’est garantir à chacun de jouir des droits qu’il peut revendiquer. C’est dans cette optique que le Collège entend mener un projet d’automatisation des droits dérivés (ou supplémentaires) sur base des statuts sociaux.

La solidarité est aussi intergénérationnelle. Dans ce contexte, une attention particulière sera accordée à nos aînés. Nous veillerons à augmenter qualitativement les places d’accueil en MR et MRS. Nous serons également attentifs au renforcement des initiatives en matière de maintien à domicile.

La solidarité, c’est également de permettre à toutes et tous, et spécialement aux plus jeunes, d’avoir accès à une offre de services sportifs et culturels de qualité en améliorant notamment les structures existantes. La pratique du sport et l’accès à la culture constituent indubitablement un puissant vecteur d’émancipation sociale et d’épanouissement personnel. Nous pouvons être fiers de disposer dans ce domaine d’infrastructures culturelles et sportives hors normes que nous entendons encore améliorer.

La solidarité, c’est offrir un enseignement performant, égalitaire et inclusif. Cela se traduira entre autres par l’aménagement et la rénovation de nouveaux bâtiments scolaires ou par la gratuité des fournitures scolaires dans les écoles primaires tous réseaux confondus.

La solidarité, c’est également proposer aux parents de disposer de places d’accueil de la petite enfance en nombre, de qualité et à prix démocratiques. Nous entendons ainsi créer une nouvelle crèche communale à Jemeppe afin de renforcer notre offre en la matière. Nous saisissons l’opportunité que nous donne cette déclaration de politique générale pour rappeler que Seraing est dans le top 3 des communes de l’arrondissement de Liège en matière de places publiques d’accueil de la petite enfance.

La solidarité, c’est garantir l’accès le plus large possible au droit fondamental qu’est celui au logement. Il convient donc de le défendre et de le renforcer à tous les niveaux de pouvoir. Un logement accessible et de bonne qualité constitue, avec l’emploi, un des leviers de l’émancipation sociale.

Nous entendons donc jouer un rôle majeur dans la mise en œuvre d’un véritable droit inconditionnel au logement, au travers des outils dont nous disposons, en donnant les impulsions en matière de construction de logements neufs, de rénovation de logements, de localisation et de qualité du bâti, de mixité sociale et fonctionnelle de l’habitat, de protection de citoyens les plus vulnérables, de promotion de nouvelles formes d’habitat, de lutte contre la précarité énergétique. Le droit au logement se concrétise également par la chasse aux logements inoccupés et insalubres.

La solidarité réside également dans une gestion saine et dynamique des finances et de l’administration communale car elle est gage du développement des services offerts à la population. Dans un contexte budgétaire extrêmement tendu pour de nombreux pouvoirs locaux et alors qu’il leur est régulièrement demandé de faire plus avec moins, les communes doivent plus que jamais adopter une gestion dynamique, rigoureuse, efficace et recentrée sur leurs missions de base. A cet effet, la transversalité des politiques, le décloisonnement des services, les synergies communales, la réduction des coûts de fonctionnement, la recherche de financements (pour poursuivre l’élaboration des projets urbains, petits et grands, mais aussi des projets liés au social, à l’environnement, à l’énergie, à la mobilité, à la créativité et à la participation citoyenne) sont des objectifs de cette nouvelle mandature.

Dans le cadre de cette gestion saine et dynamique, sans ambiguïté, la solidarité constitue également l’assurance de ne procéder à aucun licenciement (économique) au sein du personnel communal.

La solidarité, à notre sens, ne se limite pas aux frontières de notre ville et au temps présent. Comme évoqué ci-dessus, Seraing devra immanquablement participer à l’effort global en matière de développement durable. Le Collège entend continuer à montrer l’exemple dans ce domaine notamment pour ce qui regarde la performance énergétique des bâtiments publics. L’extension de la ligne du tram à Seraing constituera également une des priorités de cette législature en matière de mobilité douce.

La solidarité résidera aussi dans la promotion de l’égalité Homme-Femme et, plus largement, dans la lutte contre toutes les discriminations. Nous veillerons notamment à assurer une meilleure accessibilité des bâtiments publics aux personnes en situation de handicap.

La solidarité ne se limite pas à l’action des seuls pouvoirs publics. Dans ce domaine, nul ne contestera l’importance du tissu associatif sur le territoire de notre commune. Le Collège continuera donc à apporter son soutien au monde associatif et veillera à renforcer les synergies avec les ASBL.

Conclusions et perspectives

Vous l’aurez compris, l’action du collège communal reposera sur deux piliers : la Prospérité et la Solidarité.

En ce début de 21ème siècle, il est grand temps de réconcilier prospérité de tous et solidarité. La prospérité de quelques-uns ne peut plus prendre le pas sur celle du plus grand nombre. Nous devons rendre tout son sens à la solidarité !

Sans la solidarité, la prospérité conduit immanquablement à l’égoïsme et au repli sur soi, à une société où règne le calcul froid de l’individualisme et la loi du plus fort. Avec la solidarité générée notamment par l’entraide, la prospérité constituera par contre un facteur immanquable d’évolution et de progrès pour tous.

Ces deux notions vont de pair, il ne peut y avoir de solidarité sans la prospérité qui assure les moyens nécessaires à la mise en œuvre de celle-ci. La solidarité et la prospérité se croisent, se complètent, s’auto-alimentent.

La prospérité se traduira par le développement de l’activité économique sur le territoire de notre ville et donc par la création d’emplois et d’entreprises, par l’amélioration de la mobilité, par la rénovation du bâti, par le renouveau urbanistique.

La solidarité, quant à elle, passera inévitablement par le soutien à notre C.P.A.S., par une attention encore accrue aux personnes fragilisées, aux jeunes et aux ainés.

Pour conclure, notre ville peut se targuer de disposer d’une histoire riche, d’un tissu associatif dense, d’une infrastructure sportive et culturelle exceptionnelle, de personnes de talents, d’une population jeune et créative, en somme elle dispose de tous les atouts pour affronter avec optimisme l’avenir, mais également et surtout pour rendre à chacun et chacune la fierté d’être Sérésien/ne !

La page officielle des résultats électoraux 2019 est ouverte

21 Mai , 2019 dans Les services communaux, Population - Etat Civil - Cassier judiciaire, Vie politique

La page officielle des résultats électoraux 2019 est ouverte

  Le site du SPF Intérieur, sur lequel les résultats seront publiés, est en ligne. Vous le trouverez à l’adresse suivante: https://elections2019.belgium.be https://verkiezingen2019.belgium.be https://wahlen2019.belgium.be Le dimanche 26 mai 2019, les résultats des élections seront publiés sur cette page et ce, dès 16h. Les résultats des élections européennes ne seront publiés qu’à partir de 23h. Sur cette page vous trouverez également les listes de candidats ainsi qu’une simulation du vote électronique. Pour toute information pratique au sujet des élections du 26 mai, consultez le site « élections », sur lequel vous pourrez également visualiser les vidéos explicatives :...

Lire la suite

La Ville présente son Plan d’Investissement Communal 2019-2021

21 Mai , 2019 dans Développement territorial, Le collège communal, Mobilité

La Ville présente son Plan d’Investissement Communal 2019-2021

Déborah Géradon, l’échevine en charge du Bureau Technique et du Développement Territorial de Seraing, au nom de l’ensemble des membres du collège, a présenté ce lundi soir, au conseil communal, le Plan d’Investissement Communal 2019-2021 de la Ville. Au programme de celui-ci : des investissements qui se veulent tournés vers les citoyens. Le Plan d’Investissement Communal (PIC) permet à chaque commune de recevoir de la part du Fonds Régional d’Investissement Communal (FRIC) un subside financier, pour une période déterminée, qui lui permet de réaliser plusieurs projets publics. A Seraing, les autorités communales ont reçu une enveloppe importante de 3.621.457,5 euros qui sera utilisée pour réaliser des financements publics d’une valeur totale d’un peu plus de six millions d’euros. La Ville devra alors investir, de son côté, 2.414.305 euros pour mener à bien les projets prioritaires qui se trouvent dans son Plan d’Investissement Communal. Ce dernier a d’ailleurs été présenté ce lundi 20 mai au conseil communal. Pour le réaliser, l’échevine en charge du bureau technique, Déborah Géradon, au nom du collège communal, a décidé de changer la philosophie de base en essayant de se tourner davantage vers les Sérésiens. « La nouvelle logique du PIC est de faire en sorte de jouer un rôle essentiel de proximité auprès de la population. Nous avons d’ailleurs développé ce nouveau plan en travaillant sur deux axes majeurs : la proximité et la mobilité », commente l’échevine sérésienne. Pour ce qui est de l’axe de proximité, le Plan d’Investissement Communal de Seraing prévoit : la révision des trottoirs et des rues des quartiers de Jemeppe, d’Ougrée, des Biens Communaux et de l’Air Pur (estimation du montant des travaux : trois millions d’euros) ; le réaménagement de la place des « 4 Grands » (estimation du coût total : 500.000 euros). La place, qui sert actuellement de parking, retrouvera donc son utilité...

Lire la suite

La Ville commémore le 74e anniversaire de la fin de la seconde guerre mondiale

8 Mai , 2019 dans Le collège communal

La Ville commémore le 74e anniversaire de la fin de la seconde guerre mondiale

La Ville de Seraing a commémoré le 74e anniversaire de la fin de la seconde guerre mondiale ce mercredi matin au cimetière de la Bergerie. Le bourgmestre, Francis Bekaert, et plusieurs membres du collège sérésien étaient entourés de personnalités politiques liégeoises ainsi que de nombreuses délégations d’élèves pour commémorer la date du 8 mai qui a permis la libération des camps. Le 8 mai est une date ancrée dans la mémoire collective. A elle seule, elle représente la liberté puisqu’elle marque la fin de la seconde guerre mondiale (ou communément appelée la guerre 40-45) et la libération des camps. Septante quatre années plus tard, elle n’est toujours pas oubliée et continue d’être commémorée par l’ensemble de la population. Seraing est d’ailleurs une des nombreuses villes de Belgique qui tient à poursuivre cette tradition. Ainsi, les autorités communales (représentées par Francis Bekaert, Laura Crapanzano, Sabine Roberty et Alain Onkelinx) se sont déplacées ce mercredi matin au cimetière de la Bergerie de Seraing. Elles étaient accompagnées de Muriel Brodure, la Députée Provinciale de l’Enseignement et de la Formation, d’André Gilles,  le Député Provincial Président honoraire, ainsi que de nombreuses délégations d’élèves (près de 200 élèves étaient présents) et des représentants des associations patriotiques. Plusieurs participants ont d’ailleurs successivement pris la parole. Francis Bekaert, le bourgmestre sérésien, a été le premier à prononcer quelques mots en n’hésitant pas à rappeler les ravages et les atrocités occasionnés par cette guerre. Il s’est ensuite adressé aux jeunes générations présentes en insistant « sur l’importance de commémorer la fin de cette tragédie et sur l’importance primordiale de conserver un événement aussi tragique de l’histoire collective afin de s’en servir pour éviter de répéter les mêmes erreurs ». Le bourgmestre a ensuite voulu aborder la seconde guerre mondiale sous l’angle de l’espoir en invitant les enfants...

Lire la suite

« Aux urnes citoyens ! »

7 Mai , 2019 dans Population - Etat Civil - Cassier judiciaire, Vie politique

« Aux urnes citoyens ! »

Le 26 mai prochain, les citoyens belges domiciliés à SERAING et inscrits sur la liste des électeurs voteront pour la Chambre, le Parlement wallon et le Parlement européen. Les ressortissants européens qui ont fait la démarche préalable de s’inscrire ont également le droit de voter mais uniquement pour l’élection européenne. Certains citoyens belges domiciliés à l’étranger ont fait le choix de voter à SERAING, soit en personne, soit par procuration. Les Belges domiciliés à l’étranger votent selon le cas, soit uniquement pour la Chambre, soit pour la Chambre et pour l’élection européenne. Quelles sont les heures d’ouverture des bureaux de vote ? Les bureaux de vote seront ouverts de 8h00 à 14h00. Toutefois, si votre bureau de vote n’ouvre pas à 8h00 précises, il convient de faire preuve d’un peu de patience et de compréhension. En effet, avant de pouvoir ouvrir son bureau de vote aux citoyens, les membres du bureau (président(e), secrétaire et assesseurs) ont plusieurs tâches à effectuer et le temps imparti pour procéder à ces opérations préalables est relativement court. Quand vais-je recevoir ma convocation ? Les convocations ont été transmises à La Poste le 29 avril et sont actuellement en cours de distribution. Le jour du scrutin, vous devrez vous munir de votre convocation et de votre carte d’identité. C’est le moment de vérifier la validité de celle-ci ! Je n’ai pas reçu ma convocation, que dois-je faire ? Si vous ne recevez pas votre convocation, vous devez contacter le service Population de la Cité administrative, en passant par l’accueil : 04/330.83.11 afin de solliciter l’envoi d’un duplicata. Une permanence sera assurée par le service de la Population le samedi 25 mai 2019, de 9h00 à 12h00 et le dimanche 26 mai 2019, de 8h00 à 13h00 afin de permettre également aux citoyens de retirer un duplicata de...

Lire la suite

La semaine de la citoyenneté revient pour une seconde édition !

3 Mai , 2019 dans Enseignement, jeunesse, Le collège communal

La semaine de la citoyenneté revient pour une seconde édition !

Après avoir remporté un franc succès l’année dernière, la semaine de la citoyenneté revient du 6 au 10 mai à Seraing. Pendant cinq jours, l’ensemble des élèves (issus de la troisième maternelle à la sixième primaire) des écoles communales du territoire participeront à plusieurs animations basées sur différentes thématiques comme la santé, le tri des déchets ou encore le handisport. La semaine de la citoyenneté revient du 6 au 10 mai prochain à Seraing pour une seconde édition. Le collège sérésien, notamment représenté par l’échevin de l’Enseignement, Alain Decerf, et par l’échevine de la Jeunesse, Julie Geldof, a décidé de réitérer cette fructueuse expérience. Ainsi, pendant cette semaine un peu particulière, des animations basées sur des thèmes particuliers seront proposées à l’ensemble des classes (plus de 200), allant de la troisième maternelle à la sixième primaire, des écoles communales du territoire de la Ville. Les objectifs principaux de cette semaine étant de permettre aux élèves sérésiens de prendre conscience de ce qui les entoure, d’apprendre à vivre avec les autres, d’avoir une ouverture d’esprit et de développer leur esprit critique. Pour ce faire, plusieurs animateurs parcourront les établissements scolaires de la Ville afin de mener des activités de 2×50 minutes et ce, parfois plusieurs fois par jour. Ceux-ci pourront notamment accompagner les enfants au ciné-club et assister avec eux au visionnage d’un film avant de faire un débat sur ce qu’ils auront vu ; leur proposer des jeux sur la santé et sur la coopération ; les initier à des sessions de premiers secours en leur apprenant les gestes à adopter lors de certaines situations ; les faire jouer et leur apprendre à pouvoir perdre et à l’accepter ; les initier au handisport ; leur faire visiter une station d’épuration d’eau et de pompage ; les faire jouer au « Monopoly des Inégalités » en les mettant...

Lire la suite

Deux nouveautés pour le projet de l’Ecopark!

30 Avr , 2019 dans Développement territorial, Le collège communal, Le Master Plan

Deux nouveautés pour le projet de l’Ecopark!

Près d’un mois après l’annonce du vote favorable du collège communal en vue de la construction du parcours d’accrobranches prévu sur le site du Val Saint-Lambert, la Ville de Seraing annonce deux nouveautés avec l’arrivée du projet : les barrières initialement prévues pour entourer le site sont finalement supprimées et les personnes âgées de moins de 18 ans pourront accéder gratuitement au parcours d’accrobranches durant l’été prochain. Le 5 avril dernier, le collège sérésien avait voté pour l’octroi du permis de construction du parcours d’accrobranches. Au vu des nombreuses réactions suscitées par cette nouvelle, la Ville de Seraing s’est réunie, à plusieurs reprises, avec la société chargée de la construction du parc de loisir sérésien (Ecopark Adventures) afin de respecter au mieux l’avis des citoyens. « Il est important de préciser aux habitants de Seraing que ce parc de loisir est un projet que je souhaite on ne peut plus transparent. Si une personne souhaite avoir des précisions sur le sujet, elle peut évidemment me les demander et je lui répondrai le plus clairement possible », souligne Déborah Géradon, l’échevine du Développement Territorial en charge du projet. « Il s’agit d’un excellent dossier, auquel je crois fermement, qui a un objectif ludique mais également éducatif tout en étant porteur d’emploi et un vecteur important pour le pôle dynamique de la Ville. » Après de nombreuses réunions, deux nouveautés liées au projet ont été évoquées et présentées ce 29 avril au conseil communal. Ainsi, alors que le parcours d’accrobranches devait initialement être entouré de plusieurs barrières, il n’en sera finalement rien. Les auteurs de projet ainsi que les autorités communales ont décidé de ne pas encercler l’espace vert et de laisser une liberté d’accès au site naturel du Val Saint-Lambert. En parallèle à cette annonce, l’entreprise en charge du parc de loisir a également décidé...

Lire la suite

Thierry Luthers donnera une conférence à Seraing !

19 Avr , 2019 dans Le collège communal

Thierry Luthers donnera une conférence à Seraing !

Le journaliste de la RTBF et chroniqueur du « Grand Cactus », Thierry Luthers, sera présent le 7 mai prochain à la salle Guy Mathot de Seraing. Pour l’occasion, il animera une conférence gratuite et ouverte à tous sur son livre qui aborde la taphophilie (passion pour les tombes et les cimetières). Inutile de présenter Thierry Luthers. Ce fan de Johnny Hallyday est un journaliste reconnu qui travaille pour la RTBF depuis maintenant de nombreuses années. Tantôt invité de marque dans des émissions sportives, tantôt chroniqueur dans la bande si prisée du « Grand Cactus », il a aussi récemment mis ses talents au service de l’écriture. En effet, le journaliste n’a pas hésité à publier plusieurs livres dont trois d’entre eux sont entièrement consacrés aux cimetières de Belgique. Taphophile durant son temps-libre, Thierry Luthers a décidé d’utiliser son intérêt prononcé pour les lieux de recueillement pour en faire une série de livres. « Derniers domiciles connus » se décline en plusieurs tomes, le tout regroupé par province. Son auteur s’est servi de sa passion pour les tombes et surtout pour celles de personnalités célèbres locales, nationales, et internationales présentes sur le sol belge pour faire de son bouquin un guide pratique et touristique qui permet au lecteur de découvrir des lieux qui appartiennent au patrimoine funéraire et historique de la Fédération Wallonie-Bruxelles. C’est en tant qu’écrivain et passionné des tombes et des cimetières qu’il a été invité par le collège communal sérésien à présenter une conférence gratuite et ouverte à tous sur son livre qui aborde la taphophilie. Celle-ci se tiendra le 7 mai prochain, à 19h00, à la salle Guy Mathot de Seraing, située au numéro 2 de la rue de la Jeunesse. Comme le nombre de places est limité, les personnes qui souhaitent assister à la...

Lire la suite

102 candidatures déposées pour le CCJ : un véritable record !

11 Avr , 2019 dans Infos jeunes, jeunesse, Le Conseil communal des jeunes

102 candidatures déposées pour le CCJ : un véritable record !

L’appel à candidatures auprès des jeunes Sérésiens pour le Conseil Communal de la Jeunesse a été un véritable succès ! Ce sont exactement 102 candidatures qui ont été envoyées aux personnes en charge du projet. Afin d’être sélectionnés, les postulants devront rédiger une lettre de motivation basée sur quatre questions précises. Il y a maintenant plus d’un mois, la Ville de Seraing lançait un appel à candidatures auprès des jeunes Sérésiens afin que certains d’entre eux puissent intégrer le Conseil Communal de la Jeunesse (CCJ) pour la mandature 2019-2021. Elle avait notamment déposé des affiches au sein des établissements scolaires du territoire tout en envoyant directement un courrier aux adolescents âgés entre 14 et 16 ans. Ceux qui éprouvaient de l’intérêt pour leur ville et qui voulaient y prendre part en organisant différents projets ont eu jusqu’au 22 mars dernier pour déposer leurs candidatures. Quelques jours après la date butoir, le service de la jeunesse, dirigée par l’échevine de la Jeunesse, Julie Geldof, ainsi que la MDA – l’info des jeunes, ont eu la chance de recevoir 102 candidatures. Un véritable record qui fait évidemment plaisir aux personnes en charge du projet. Toutefois, comme les places pour intégrer le CCJ sont limitées, elles devront procéder à une sélection et ne retenir que 54 candidatures (39 membres du Conseil Communal de la Jeunesse ainsi que 15 suppléants) sur les 102. Pour départager les différents postulants, la Ville de Seraing va leur envoyer, le 23 avril prochain, un courrier qui leur indiquera la marche à suivre. Les postulants devront ensuite envoyer leurs réponses qui seront analysées avec attention par les personnes responsables du projet. Celles-ci s’occuperont alors d’attribuer des notes sur 10 pour chaque lettre de motivation. Les adolescents qui auront obtenu les cotations les plus élevées pourront prendre part au CCJ...

Lire la suite

La Ville rend hommage aux dix para-commandos décédés au Rwanda il y a 25 ans

8 Avr , 2019 dans Le Bourgmestre, Le collège communal

La Ville rend hommage aux dix para-commandos décédés au Rwanda il y a 25 ans

Une centaine de personnes se sont réunies samedi matin au cimetière de la Cense Rouge d’Ougrée pour rendre hommage aux dix para-commandos belges décédés le 7 avril 1994 au Rwanda. Plusieurs intervenants issus du monde politique et militaire ont pris la parole pour honorer leur mémoire. Le 6 avril 1994, l’avion dans lequel se trouve le président Juvenal Habyarimana ainsi que son homologue burundais a été abattu au-dessus de Kigali, la capitale du Rwanda. Une rumeur commence alors à se répandre rapidement selon laquelle ce sont les soldats belges présents sur le territoire qui seraient à l’origine du décès du président rwandais. Malgré ce message inquiétant, dix para-commandos belges reçoivent la mission d’escorter la Première ministre Agathe Uwilingiyimana jusqu’à la station de radio Rwanda le 7 avril 1994. Ils se font alors encercler par des soldats rwandais qui ouvrent le feu sur eux.   Depuis leur décès, des hommages leur sont rendus un peu partout en Belgique. A Seraing, la Ville organise d’ailleurs une cérémonie en leur mémoire depuis plusieurs années. A l’image de celle mise en place ce samedi au cimetière de la Cense Rouge d’Ougrée. Une centaine de personnes s’étaient déplacées, familles des victimes et personnalités politiques et militaires confondues. Plusieurs d’entre elles ont successivement pris la parole. Ainsi, Jean-Marie Archerda, Président de la Régionale Liège de l’Amicale Nationale Para-Commandos, Catherine Delcourt, gouverneur faisant-fonction de la Province de Liège, le bourgmestre de Seraing, Francis Bekaert (accompagné des membres du collège), Thierry Lottin, au nom des familles, ont prononcé quelques mots avant de laisser la place à Erwin Vilain. L’aumônier de l’Etat-Major Para-Commandos en a profité pour prendre la parole avant de procéder à la bénédiction des deux stèles mises en place à l’entrée du cimetière ougréen. Après quoi, les intervenants ont chacun à leur tour déposé des...

Lire la suite

La Ville de Seraing met à l’honneur Maria Willekens, à l’occasion de son 100ème anniversaire

2 Avr , 2019 dans Le collège communal, Population - Etat Civil - Cassier judiciaire

La Ville de Seraing met à l’honneur Maria Willekens, à l’occasion de son 100ème anniversaire

La Ville de Seraing a célébré lundi les 100 ans d’une Sérésienne. Pour l’occasion, l’échevine de l’Etat Civil, Sabine Roberty, au nom du collège sérésien, s’est rendue à la résidence de la centenaire située à Ougrée pour la mettre à l’honneur. Si le 1er avril est une date qui est généralement placée sous le signe de l’humour, elle peut être également placée sous le signe de la fête et de la célébration. C’était notamment le cas ce lundi quand Maria Willekens, une Sérésienne pure souche, a fêté ses 100 ans ! Pour l’occasion, la Ville a décidé de la mettre à l’honneur en célébrant son anniversaire si particulier au sein de son lieu de résidence actuel, à savoir la maison de repos des Genêts à Ougrée. L’échevine de l’Etat Civil, au nom du collège et du bourgmestre de la Ville, s’est rendue l’après-midi à la résidence de Maria Willekens pour prendre part à la fête d’anniversaire qui lui était organisée. Sabine Roberty a alors pris la parole et en a profité pour retracer le parcours de la toute nouvelle centenaire qui était entourée des membres de sa famille. Ces derniers ont ensuite pris le relais pour rendre, à leur tour, un hommage à cette personne qui leur est chère. Une fois les prises de parole terminées, l’échevine de l’Etat Civil a remis plusieurs cadeaux d’anniversaire à Maria qui était plus que ravie de l’attention. Après quoi, un verre de l’amitié a été partagé avec les différentes personnes présentes à la résidence. Quelques mots sur Maria Willekens : Maria Willekens est née le 1er avril 1919 d’un papa ouvrier et d’une maman qui travaillait dans une crèche. Enfant unique, elle a toujours habité à Ougrée avant de partir momentanément pour Sclessin et de revenir vivre sur sa commune natale. Extrêmement proche...

Lire la suite