Pages Menu
ATTENTION
Le Gouvernement fédéral a pris des mesures pour lutter contre le coronavirus en vigeur jusqu'à nouvel ordre. Retrouvez toutes les informations sur www.seraing.be/coronavirus.

Find all the precautionary measures and the government policy to fight the coronavirus Covid-19, translated in 12 languages.

Commissariats de proximité

La Police locale de Seraing-Neupré comprend quatre commissariats de proximité ainsi que l’Hôtel de Police (rue Bouteille, 65 à 4100 Seraing).

Ils sont accessibles au public du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 16h30 ou sur rendez-vous, ainsi qu’une soirée par semaine jusqu’à 18h :
- Commissariat de proximité de Jemeppe : le lundi
- Commissariat de proximité du Pairay : le mardi
- Commissariat de proximité de Neupré : le mercredi
- Commissariat de proximité d’Ougrée-Boncelles : le jeudi

Dans chacun d’eux, une équipe se tient à votre disposition pour vous fournir tout document déterminé ou tout renseignement administratif/judiciaire utile ou encore pour acter une plainte.

Vous pouvez également rencontrer votre inspecteur de quartier, identifiable via CE LIEN.

Les policiers de la zone locale de Seraing/Neupré se sont réunis ce vendredi sur la place Kuborn

19 Juin , 2020 dans Police

Les policiers de la zone locale de Seraing/Neupré se sont réunis ce vendredi sur la place Kuborn

Les collaborateurs de la police locale de Seraing/Neupré se sont réunis ce vendredi à midi sur la place Kuborn de Seraing pour dénoncer publiquement les raccourcis qui sont actuellement faits envers la fonction de policier, à la suite de l’affaire « George Floyd ».  La police belge possède un code de déontologie avec des valeurs, lesquelles sont respectées par une grande majorité.  De manière symbolique, chaque policier présent à Seraing a déposé une paire de menottes sur le sol ou le brassard de sa fonction. Les sirènes des véhicules ont ensuite retenti durant une minute avant que les agents ne fassent respecter une minute de silence en l’honneur des policiers et policières ayant perdu la vie durant l’exercice de leur fonction.  Les collaborateurs de la police locale de Seraing/Neupré déplorent le comportement, avec les conséquences connues, de l’incident survenu en Amérique, ainsi que toute forme de racisme et de comportements déviants.  Toutefois, ils souhaitaient, par le biais de ce rassemblement, remémorer que dans l’habit du policier, il y a avant tout un être humain qui, chaque jour, consacre sa vie professionnelle à défendre les intérêts d’une société...

Lire la suite

La Ville de Seraing interdit les rassemblements sur la voie publique

17 Mar , 2020 dans Coronavirus, Police, Vivre en ville

La Ville de Seraing interdit les rassemblements sur la voie publique

En raison des mesures prises dans le cadre de la problématique du coronavirus, la Ville de Seraing interdit tout rassemblement sous peine de sanctions administratives. Suites aux mesures prises par le Gouvernement fédéral jeudi dernier, la Ville de Seraing a décidé d’adopter une série de mesures dans l’intérêt de sa population. Afin d’éviter la propagation du coronavirus et d’ainsi préserver la santé de ses citoyens, elle a notamment interdit l’accès à certains lieux de rassemblement du territoire (bibliothèques, plaines de jeux, barbecue, cimetières, mairies de quartier, lieux de culte, lieux sportifs et culturels). En parallèle à cette disposition, elle rappelle qu’il est donc PRIMORDIAL d’éviter la foule et de sortir le moins possible de son domicile sauf en cas de besoins urgents. Dans l’intérêt de tous, la Ville de Seraing n’hésitera d’ailleurs pas à faire respecter, dès aujourd’hui, plusieurs articles décrits dans le Règlement Général Communal de Police et relatifs aux manifestations, attroupements et cortèges sur la voie publique. Ainsi, « tout attroupement, cortège ou manifestation, de nature à encombrer le domaine public et les lieux publics, à diminuer ou à entraver la liberté ou la sécurité de la circulation, à troubler la paix ou la tranquillité des habitants, par des chants, cris, bruits, tapages, sérénades, illuminations, ou de toute autre manière, sont interdits sans autorisation du Bourgmestre». Les personnes majeures qui ne respecteraient pas ledit article sont susceptibles de recevoir une amende administrative pouvant aller de 50 à 10.000 euros. Concernant les mineurs d’âge, le règlement reste identique. Il leur est dorénavant interdit de prendre part à toute forme d’attroupement, cortège ou manifestation en tout genre, pouvant troubler l’ordre public. Ce genre de rassemblement est dorénavant interdit par les autorités communales sérésiennes et ce, jusqu’à nouvel ordre. Si une jeune personne ne respecte pas ce règlement, ses parents,...

Lire la suite

Coronavirus : le Collège communal, Interseniors, le CHBA, la police locale et le CPAS créent une « Task Force Covid-19 »

6 Mar , 2020 dans CPAS et affaires sociales, Le Bourgmestre, Le collège communal, Police, Vivre en ville

Coronavirus : le Collège communal, Interseniors, le CHBA, la police locale et le CPAS créent une « Task Force Covid-19 »

Suite à la problématique du coronavirus, le Collège communal de la Ville de Seraing, le Centre Hospitalier du Bois de l’Abbaye, Interseniors, la zone de police locale de Seraing/Neupré et le CPAS de Seraing se sont associés pour créer une « Task Force Covid-19 ». Lundi dernier, le Collège communal de la Ville de Seraing s’est rassemblé pour évoquer la problématique du coronavirus et prendre des mesures pour la santé et le bien-être de la population mais également du personnel communal. Au vu de l’évolution de la situation en Belgique depuis quelques jours, les membres du Collège communal ont, en séance du vendredi 6 mars, reçu le Centre Hospitalier du Bois de l’Abbaye, Interseniors, la zone de police locale de Seraing/Neupré et le CPAS de Seraing, dans le but de mettre en place une stratégie de communication des plus efficaces et transparentes sur la crise actuelle. Lors de leurs échanges, les différents intervenants ont décidé d’un commun accord, à l’initiative du Bourgmestre, Francis Bekaert, de créer une « Task Force Covid-19 » pilotée par le coordinateur de la planification d’urgence de la Ville de Seraing. Concrètement, la création de ce groupe particulier a pour objectif d’assurer une parfaite et instantanée circulation de l’information entre les cinq partenaires qui pourront agir rapidement si besoin est. Pour l’heure, les membres du Collège communal tiennent tout de même à rassurer et à rappeler une nouvelle fois qu’il est important de ne pas céder à la panique. A noter qu’ils restent particulièrement attentifs à l’évolution potentielle de la...

Lire la suite

Diffusion campagne « Somnolence » de l’AWSR

14 Fév , 2020 dans Mobilité, Police, Santé

Diffusion campagne « Somnolence » de l’AWSR

  Vous l’avez sûrement remarqué, vous aussi : aujourd’hui, ce qui nous manque le plus, c’est le temps. Il y a tellement de séries à regarder, de réunions professionnelles qu’on ne peut pas manquer ou de dîners entre amis qu’on ne veut pas louper, qu’on est toujours occupés à faire quelque chose. Et puis, il y a toujours plus de contenu à découvrir sur les réseaux sociaux. Du coup, quand il faut trouver du temps, on préfère rogner sur notre sommeil plutôt que de barrer quelque chose dans notre agenda. Et voilà pourquoi on est tous si fatigués.   Or, conduire fatigué, c’est avoir 6 fois plus de risques d’avoir un accident. Alors, prenons un peu plus soin de notre sommeil car pour faire bonne route, c’est simple. Il faut avoir une bonne nuit! Une vie ultra connectée   Selon une étude européenne, le Belge passe en moyenne près de 3h chaque jour devant des écrans en dehors du temps de travail, se classant en 2e position parmi 18 pays. Le phénomène du « Binge Watching » est notamment apparu, avec le développement des plateformes de streaming et téléchargement : 38,3% des Belges déclarent ainsi regarder parfois 3 épisodes ou plus d’une série TV à la suite. Ces habitudes liées aux « écrans » ne sont pas sans conséquence sur le sommeil. Quand vient l’heure d’aller dormir, beaucoup ont en effet du mal à se déconnecter et retardent l’heure du coucher. Et, quand on n’est pas connecté, on a toujours quelque chose à faire et trop peu de temps pour le faire. Résultat ? Entre 2008 et 2018, le pourcentage de Wallons disant souffrir de fatigue chronique a fortement augmenté, pour passer de 4,8 à 8,7% de la population. Près d’un Wallon sur trois déclare aussi présenter des troubles du sommeil, notamment...

Lire la suite

Le comité de quartier de la Chatqueue signe un Partenariat Local de Prévention avec la police, une première à Seraing

31 Jan , 2020 dans Comités de quartier, Police, Vivre en ville

Le comité de quartier de la Chatqueue signe un Partenariat Local de Prévention avec la police, une première à Seraing

Un partenariat local de prévention a été signé pour la première fois entre la police locale de Seraing/Neupré et un comité de quartier sérésien. Une collaboration inédite qui a pour objectif de renforcer le sentiment de sécurité des habitants ainsi que la cohésion sociale. A l’instar de Neupré, la Ville de Seraing a également décidé de mettre en place un Partenariat Local de Prévention pour Indépendants qui a pour but d’améliorer la gestion de l’information et la qualité de l’intervention policière. Les commerçants adhérents s’inscrivent ainsi dans une dynamique citoyenne visant à lutter contre certains actes ou attitudes inciviques. En possession de ces informations, la police locale peut donc adapter ses stratégies de travail notamment en améliorant la rapidité des interventions ou en adaptant la présence policière à divers endroits. C’est en se basant sur ce modèle actif depuis l’année dernière sur le territoire de la Cité du Fer que le comité de quartier de la Chatqueue a décidé d’officialiser sa collaboration avec la police locale de Seraing/Neupré en mettant en place son propre Partenariat Local de Prévention en décembre 2019. Un accord, reconnu par l’IBZ (le service public fédéral intérieur), qui a pour objectif d’accroître le sentiment de sécurité et la prise de conscience de l’importance de la prévention, de renforcer la cohésion sociale, de prévenir la criminalité, et, dans le cadre d’une approche intégrale et intégrée de la sécurité, de communiquer les informations relatives à la prévention au sens le plus large du terme et ainsi atteindre une collaboration entre les citoyens et services de police en matière d’échange d’informations. En pratique, ce service inédit pour un comité de quartier permet de prévenir les dépôts clandestins de déchets mais aussi les vols dans les habitations. De manière concrète, si un citoyen inscrit au PLP constate un fait...

Lire la suite

Vols à Seraing : une diminution du nombre de faits constatée

27 Nov , 2019 dans Police, Vivre en ville

Vols à Seraing : une diminution du nombre de faits constatée

Suite à de récentes statistiques, la Ville de Seraing et la police locale de Seraing/Neupré confirment qu’il existe une diminution importante du nombre de faits de vol en tout genre. Des constats qui s’expliquent par différents facteurs. Suite aux commentaires récents de certains internautes concernant la problématique de cambriolage sur le territoire de la Ville de Seraing, le collège communal et la police locale de Seraing/Neupré tiennent à rassurer la population. Contrairement à ce qui a pu être écrit sur les réseaux sociaux ces derniers jours, le nombre de cambriolages n’est nullement en hausse ; c’est même le contraire. De récentes statistiques policières de criminalité ont en effet démontré que le nombre de faits de vol de manière générale (en ce compris, les vols avec circonstance aggravante, sans circonstance aggravante, les vols non spécifiés, les extorsions ou autres) ont diminué de manière conséquente à Seraing. Si on répertoriait 3.368 faits de vol en 2000, on en répertorie plus que 2.232 en 2018 ; les faits de cambriolage suivent également cette courbe descendante. Des chiffres positifs qui s’expliquent par les initiatives mises en place par les autorités et la police locales. « Il y a un véritable travail policier qui est entrepris tant sur le plan préventif que sur le plan répressif. En effet, les citoyens ont notamment la possibilité de bénéficier d’un conseiller en prévention. Ils peuvent le contacter afin qu’il se rende à leur domicile et leur prodigue des conseils pour qu’ils puissent équiper leur maison. Quand on ajoute des éléments de protection, on va pouvoir retarder les voleurs qui se retrouveront en difficulté et décideront d’abandonner leurs projets. Tout le monde est bien évidemment invité à utiliser ou à se procurer certains éléments, même très peu coûteux, pour accroître sa sécurité comme des verrous de fenêtre/porte », commente Yves Hendrix, le...

Lire la suite

Rencontre avec les habitants de Jemeppe : des solutions pour renforcer la sécurité

26 Nov , 2019 dans Commerce, Police, Vivre en ville

Rencontre avec les habitants de Jemeppe : des solutions pour renforcer la sécurité

Les autorités locales ont rencontré ce lundi 18 novembre des riverains du centre de Jemeppe à l’initiative d’un groupe de commerçants. Afin de pallier la problématique des sans-abri et du sentiment d’insécurité qui semble régner sur ce quartier de l’entité,  la Ville de Seraing, en collaboration directe avec la police locale de Seraing/Neupré, va mettre en place plusieurs solutions. Le Bourgmestre, Francis Bekaert, l’Echevine du Commerce, Déborah Géradon, l’Echevin de la Prévention, Alain Onkelinx, et le chef de corps de la police locale de Seraing/Neupré, Yves Hendrix, sont allés à la rencontre des Jemeppiens le lundi 18 novembre dernier. Les citoyens présents, composés notamment de plusieurs commerçants, en ont profité pour parler du sentiment d’insécurité qu’ils pouvaient ressentir et pour évoquer le comportement quelque peu problématique, et surtout inapproprié, d’un sans-abri. En effet, celui-ci n’hésiterait pas à troubler régulièrement l’ordre public. « Si on admet cette forme de vie, il faut également adhérer aux règles de la vie en société. Malheureusement, ça ne semble pas être le cas de cette personne. La situation qui nous a été exposée par les habitants et travailleurs de Jemeppe a d’ores et déjà été vue d’un point de vue médical, social et policier. Le SDF a subi un examen afin de déterminer s’il avait des problèmes de santé mentale. Or, les résultats étaient négatifs. Toutefois, nous entendons les remarques de la population et avons décidé de mettre en place plusieurs solutions, avant tout sociales », explique Yves Hendrix, le chef de corps de la police locale de Seraing/Neupré. Plusieurs actions sociales mises en place En 2016, le CPAS, sous la présidence de l’actuel Bourgmestre de Seraing, Francis Bekaert, a mis en place plusieurs actions, en collaboration avec les gardiens de la paix. En effet, un agent du service RAS du CPAS a été mandaté pour...

Lire la suite

Les chiffres des contrôles de vitesse révélés : une majorité d’automobilistes respectent les limitations

18 Oct , 2019 dans Police

Les chiffres des contrôles de vitesse révélés : une majorité d’automobilistes respectent les limitations

La police locale de Seraing/Neupré a remis à l’autorité administrative des données chiffrées relatives aux principaux contrôles de vitesse effectués sur les routes qualifiées de dangereuses sur l’entité de Seraing. Il peut être noté une vitesse non adaptée dans le chef de plusieurs automobilistes. Toutefois, il est heureux de mentionner le respect de la plus grande majorité des citoyens ! Plusieurs automobilistes conduisent de manière inadaptée ou adoptent une vitesse excessive quand ils circulent sur certains axes routiers. Un comportement qui rime souvent avec accident. Afin d’éviter tout danger pour les usagers de la route et les automobilistes eux-mêmes, les autorités compétentes ont décidé d’implanter plusieurs radars et de permettre à la police locale d’effectuer divers contrôles. A l’instar de la Ville de Seraing où certaines parties du territoire, extrêmement fréquentées, sont régulièrement surveillées. La police locale de Seraing/Neupré a d’ailleurs révélé les chiffres liés aux principaux contrôles de vitesse qui ont eu lieu, de janvier 2019 à septembre 2019, sur l’entité sérésienne. Selon ces récentes statistiques, sur : 847 voitures qui ont circulé sur l’Avenue du Centenaire, 106 ont eu des procès-verbaux ; 1093 voitures qui ont circulé sur la rue de Boncelles, 161 ont eu des procès-verbaux ; 2977 voitures qui ont circulé rue de la Vecquée, 241 ont eu des procès-verbaux ; 1363 voitures qui ont circulé rue de Plainevaux, 9 ont eu des procès-verbaux ; 903 voitures qui ont circulé rue de Rotheux, 63 ont eu des procès-verbaux ; 527 voitures qui ont circulé rue de la Boverie, 12 ont eu des procès-verbaux. « Ces zones font partie des endroits qui ont un chiffre interpellant en termes d’accidents routiers et/ou de doléances citoyennes. Ces statistiques analysées, il peut être souligné que plusieurs véhicules n’ont pas respecté une vitesse adaptée. Toutefois, il sera positivement remarqué qu’une majorité d’entre eux circulent dans une norme acceptable »,...

Lire la suite

Séance de Conseil d’administration de l’AIDE ouverte au public

29 Août , 2019 dans aaaa - Non catégorisé

Séance de Conseil d’administration de l’AIDE ouverte au public

En vertu de l’article L 1532-1 §2 du Code de la démocratie locale et de la décentralisation, l’AIDE vous informe que le Conseil d’administration ouvert au public se tiendra le mardi 1er octobre 2019 à 18h00 au siège social sis rue de la Digue 25 à 4420 Saint-Nicolas. Ordre du jour : 1) Présentation du rapport d’activités et du rapport de gestion 2) Présentation du plan...

Lire la suite

L’AWSR lance une nouvelle édition du Quiz de la Route !

19 Oct , 2018 dans Police, Service de prévention

L’AWSR lance une nouvelle édition du Quiz de la Route !

Pour la 3ème année consécutive, l’AWSR organise le Quiz de la Route ! Pendant un mois, les citoyens et les entreprises sont invités à rafraîchir leurs connaissances en sécurité routière d’une manière ludique. Objectif : améliorer les connaissances des Wallons En 2017, les résultats des participants au quiz laissaient à désirer. Avec seulement 61% de bonnes réponses, la maîtrise des règles du code de la route semblait en effet pouvoir être améliorée. La connaissance des signaux routiers n’était pas non plus au top avec 60% de réponses correctes. Enfin, les questions se rapportant aux règles spécifiques concernant les usagers faibles avaient donné le plus de fil à retordre aux participants avec seulement 52% de réponses correctes. Ces résultats montrent qu’il est nécessaire de rafraichir régulièrement les connaissances en matière de sécurité routière. L’AWSR a donc décidé d’offrir à nouveau cette possibilité aux Wallons cette année. Le quiz : comment participer ? Il suffit de se rendre sur quizdelaroute.be et de jouer avant le dimanche 18 novembre. Chaque participant doit alors répondre à 15 questions à choix multiples sur la sécurité routière. Il dispose de 40 secondes par question. La réponse correcte s’affiche directement après, avec un petit mot d’explication. On peut jouer autant de fois qu’on le souhaite mais de nouvelles questions seront posées à chaque tentative.   Les prix : un chèque voyage de 1.000 € et plus de 200 autres cadeaux ! A partir d’un score de 11/15, les participants qui s’inscrivent peuvent tenter de remporter le gros lot : un chèque-voyage de 1.000 € ou l’un des nombreux autres prix : des accessoires offerts par Décathlon, des coffrets Bongo bien-être, des vélos pliables offerts par DATS 24, des bons cadeaux dans différents magasins, des tickets de cinéma, des abonnements de journal…   Les entreprises participent aussi Les accidents de la route représentent un accident de...

Lire la suite