Pages Menu

La première phase du Château Antoine bientôt terminée

Publié le 03-10-2019

Près d’un an après le début des travaux de rénovation du Château Antoine, le Bourgmestre de Seraing, Francis Bekaert, a souhaité faire le point sur l’état d’avancement de la situation. Pour l’heure, la première des quatre phases devrait prendre fin d’ici quatre mois.

Le 14 mai 2018, la Ville de Seraing lançait officiellement le début des travaux du Château Antoine, situé rue Miville dans l’entité de Jemeppe-sur-Meuse. Pour les autorités communales de l’époque et actuelles, sa restauration devenait de plus en plus urgente. « En plus d’être le plus ancien des six châteaux du territoire sérésien, le Château Antoine a également été reconnu comme monument patrimonial. Toutefois, cela faisait plusieurs années qu’il était squatté et laissé à l’abandon. Il était urgent d’entamer un processus de renouveau aussi bien pour lui que pour le patrimoine de la Ville de Seraing. On ne pouvait pas le laisser se dégrader », indique le Bourgmestre, Francis Bekaert, qui souligne l’importance de cette remise en état pour le quartier. « Une fois que tout sera terminé, la bâtisse deviendra un pôle central de Jemeppe avec en son sein une antenne du CPAS et plusieurs petites entreprises. »

Pour des raisons organisationnelles, le bureau d’architecte chargé de la transformation du bâtiment (PHD) a souhaité procéder par étape. Près d’un an après le lancement de la première d’entre elles, Francis Bekaert, a souhaité faire le point sur la situation qui s’avère extrêmement positive. En effet, les travailleurs de l’entreprise de construction Galère, qui assure actuellement les travaux, sont dans les temps.

Pour l’heure, la première des quatre phases de ce chantier d’envergure, qui comprend le gros œuvre et la stabilité, est sur le point d’être finalisée. Celle-ci devrait précisément prendre fin d’ici quatre mois avant de laisser place à de nouveaux travaux qui comprendront épisodiquement : la restauration de l’aile nord avec la construction de la future mairie de quartier de Jemeppe ; l’aile centrale et l’aile sud avec le donjon ; et enfin le parc et ses abords.

Au vu de l’immense travail qui reste encore à accomplir, la restauration du Château Antoine devrait se terminer dans près de trois ans. « La première partie des travaux était la plus périlleuse de toutes vu qu’elle touchait directement des endroits sensibles de la bâtisse. Les autres devraient être beaucoup plus légères et prendre un peu moins de temps. Toutefois, il faut compter, plus ou moins, un an pour chacune d’entre elles », conclut le Bourgmestre. Montant total des dépenses : près de 6 millions d’euros dont un million est subsidié par l’Agence Wallonne du Patrimoine (AWAP) pour l’enveloppe extérieure du bâtiment.