Pages Menu

Tram de Liège : la Ville de Seraing souhaite écrire une lettre au ministre Di Antonio

Publié le 06-02-2019

Jeudi dernier, les partenaires du projet du futur Tram de Liège se sont donné rendez-vous à Namur pour signer symboliquement le contrat qui fixe les obligations des uns et des autres. Lors de l’annonce de la concrétisation officielle du projet, le Bourgmestre liégeois a émis le souhait d’étendre la ligne de tram vers Jemeppe. Une excellente nouvelle pour la Ville de Seraing qui compte écrire au ministre Carlo Di Antonio à ce sujet.

La nouvelle s’est rapidement propagée dans les médias et via les réseaux sociaux : le tram de Liège est sur le point de se concrétiser. Le 31 janvier dernier, l’Opérateur de Transport Wallon et le consortium Tram’Ardent ont signé à Namur le contrat qui lie les engagements de chacun, en présence des autorités wallonnes ainsi que du bourgmestre de Liège, Willy Demeyer, de la première échevine liégeoise, Christine Defraigne, et de l’échevin de la mobilité, Gilles Forêt. De manière plus concrète, le chantier du tram débutera dans les prochaines semaines et se terminera quarante mois plus tard, soit à la fin de l’été 2022, en vue d’une mise en service commerciale en octobre de la même année.

S’il s’agit d’une bonne nouvelle pour la Ville de Liège et pour ses habitants, il en est de même pour les villes et communes qui se trouvent aux alentours de la Cité ardente. La ligne qui s’étendra sur 11,8 kilomètres depuis Sclessin et le stade du Standard jusqu’à Coronmeuse pourrait se poursuivre aussi bien du côté de Herstal que de Seraing. Lors des Forces Vives de la Ville de Liège, le Bourgmestre a évoqué le souhait d’étendre la ligne de tram vers Jemeppe. Une information que le mayeur sérésien a été plus que satisfait d’apprendre. Francis Bekaert se dit d’ailleurs très heureux que cette possibilité soit envisagée et est bien évidemment favorable à cette proposition. C’est la raison pour laquelle, il va, en accord avec le collège communal, rédiger, avec les échevines de la Mobilité et des Travaux, soit Déborah Géradon et Laura Crapanzano, une lettre à l’attention du ministre de la Mobilité et du Transport, Carlo di Antonio, en vue de solliciter la venue du tram à Jemeppe.